Imágenes de páginas
PDF
EPUB

5

par son

N.

quel

de faint Pierre, de condamner, comme il a fait, un fait aussi
par des déclarations précises, les nouvelles subti- contesté, que
litez, que le mensonge avoitļinventées, pour affoi- fenius, fen-
blir l'autorité des Constitutions d'Innocent X. & fi de tous les
d'Alexandre VII. Pierre a encore parlé pat la bou- Theologiens
che de son digne Successeur. Le Chef des Palteurs Vogez encore
animé propre zele, & excité par les prie- wraits aux ler-
res du Roy, a décruit, par la Constitution du 16. tres K. M. &
Juillet dernier, tous les vains prétextes que le par.
ti employoit pour séduire les simples : Et ceux, qui ·
peut-être de bonne foy se laissoient tromper par de
faux bruits , n'auront plus aucun lieu de douter,
est le sentiment du Saint Siege.

Toutes les parties de cette Bulle meritent d'&
tre pesées, pour l'instruction des Fidéles.

Clement XI. confirme d'abord, & raporte en entier la Constitution d'Innocent X. qui a décidé cette grande affaire, & celle d'Alexandre VII. qui a levé tous les doutes, que des perturbateurs tem (sicut du repos public avoient fait naître sur le sens du accepimus ) Livre de Jansenius ; en osant affører, comme ils quitatis filii faisoient, que les cinq propositions n'avoiént point quinque proété condamnées dans le sens de cet auteur.

positiones, vel Ce grand Pape rejette ensuite trés-expressément in libro

dicto ejusdein les distinctions dont ces hommes indociles ont Cornelii Janfait un si mauvais usage. Il les represente comme senii non reun détour, qu'ils ont affe&é pour surprendre les periri,fed fide foibles dans les filets de l'erreur , & pour troubler compofitas ell'Eglise & l'embarrasser , s'il leur étoit possible, fe, vel non in par des questions qu'ils voudroient rendre inter dem intento minables.

Aij

[ocr errors]

nonnulli ini.

præ,

damnatas fuif

non reformi.

Ce sage Pontife par ce coup si fatal à l'erreur se asserere... renverse le boulevard, dont le Jansenisme se coudent, nos ... vroit depuis prés de so ans malgré le Formulaire. qui ejusdem Par ce seul trait il anéantit tout ce qu'opose à la prædecefforis verité une érudition, qui porte faussement le nom nostri juflu... de science. On sçait que ces distinctions font le congreffibus fondement , sur lequel ils ont élevé leur trompeuinterfuimus, in quibus

fe Theologie. Ils n'ont pas crû que sans elle on cadem causa pûc sauver le Livre de Jansenius de la cenfure, profe&ò dili. donc l'Eglise la fécri. C'est dans ces distinctions gentiâ quâ qu'ils ont mis leur esperance. Ils en ont rempli rari non pof leurs Libelles. Mais dés qu'elles sont rejectées, fet, quam

comme un fauxfusant imaginé pour éluder les cencumque dubi- fures Apostoliques , & faire, s'il se pouvoir, un per præmissis procés éternel de la cause de Jansenius; le travail impofterum de ces Ecrivains n'est plus qu'un scandale , un mé. ies... quinque pris de l'autorité, une erreur; une opiniâtreté maillas propoli- nifeste , & leur cause tombe dans la derniere con. tiones ex libro fusion. Cornelii Jan

Aprés cette déclaration si précise & si confor.

me au Formulaire , Clement XI. fait connoître ab eodem in- évidemment que l'abus, qu'ils ont fait des Brefs tento damna- de Clement IX. & d'Innocent XII. eft pire que tas fuiffe de

leurs captieuses distinctions. Il confond ces téméBull Alexan. raires par ces Brefs mêmes, qu'ils n'ont pas eu V11.an.1656. honte d'employer pour la défense de leur erreur ;

quoi qu'on y lise dans les termes les plus clairs la confirmation des Bulles d'Innocent X. & d'Alexandre VII. avec une protestation exprefse de ne jamais souffrir aucun tempérament, ni explication

præmemorati

fenii... excer

ptas, in fenfu

claramus.

[ocr errors]

Sub nomine

auferat. Hein

S
dans la signature du Formulaire.
Ce que

les chefs du parti ont écrit sur ces Brefs,
montre clairement qu'ils ne proposoient des mé-
nagemens, que pour faire triompher le Livre de
Jansenius, aux dépens de la verité. Mais les Papes,
instruits par l'exemple des siécles passez, one re.
fusé constamment tous les tempéramens & toutes unitatis , infi-
les explications contraires aux premieres Consti- delicas fcripta
tutions Apostoliques; de peur que l'infidelité ne verf. Lucif.
se cachât sous le nom specieux de l'unité (pour

Quod belme servir des termes de S. Jerôme.) & que la Re: luni fervavit, ligion ne perdît par une fausse paix les avantages pax ficta non que la guerre même ne lui avoit pû enlever.

adverf. Pelag. On voit dans les endroits, où Clement X I. parle du sens du Livre de Jansenius, la fage at

Ipfimca tention que ce faint Pontife a euë de faire com- postolicæ Seprendre aux Fideles, que depuis les premieres

redarguendis Constitutions contre le Livre de Jansenius, la do- corum pravis crine des cinq Propositions, & le sens de ce Li- sensibus convre sont liez ensemble d'un noud mutuel & indif- roris fui patrosoluble. Les cinq Propositions extraites de ce Li. cinium advovre sont condamnées par la Constitucion , dans le care, temera

, sens propre & naturel qu'elles ont dans le Livre de non erubelJansenius; & réciproquement le sens de ce Livre cunt , perinde est censuré comme heretique, dans le sens que

les cinq Propositions presentent d'abord à l'esprit ; prædeceffor,

dum sapienil ne separe point ce que le parti s'efforce de

ter ac provie puis cinquante ans de diviser, comme deux que- dè prædi&tas stions entierement differentes.

quinque pro

positiones ex On ne peut lire cette excellente Bulle sans être memorato lie

dis decreta

ac ft ... Inno. centius XII.

num verba exhibent ac damnatas effe

mer obvio

sensu , quem

bro habent

intentus,

Alexandro

bro Jansenii convaincu que l'Eglise n'a pas voulu condamner fenfu obvio, dans les cinq Propositions, une heresie simple. quem ipsamer ment possible, ideale & imaginaire , ni le pur Calpropositio- vinisme, comme l'ont osé avancer les défenseurs

du Livre de Jansenius : mais que c'est la doctrinę præ se ferunt, même de ce Livre pernicieux qui fait l'objet des

Censures & de l'horreur de l'Eglise universelle, pronunciavit; non de ipso- pour parler le langage de la nouvelle Constitution :

Ipsam fansenii doétrinam ab Apostolica Sede damna. in Jansenii li- tam Ecclefia universalis exhorruit

. Ec en effet , diç Vincent de Lerins, quelle heresie a jamais paru dem Jansenio dont l'Auteur, le lieu & le temps précis n'ait pas

ac à été certain , et reverà quæ unquam hærefis nisi sub præfaris Innocentio x. & certo nomine , certo loco, certo tempore ebullivit za

Il est donc plus clair quc le jour, par tout ce que VII. præde, nous venons d'observer, que l'heresie est autant

dans le Livre qui lui a donné la naissance, que dans fuit, fed de les cinq Propositions qui en sont extraites, com. diverfo lenlu me le remarque une de nos premjeres Assemblées cogitafset. dans sa Relation". Et il est étonnant qu'un ou,

vrage tant de fois déclaré heretique, impie, blaf

phematoire, injurieux à la Redemption de Jesus , b Vożez la Christ, & aux bienfaits de fa grace , ait pû trou

ver parmi les Chrệciens des défenseurs fi opiniâ, P Affemblée

Sa Sainteté prononce enfin en termes exprés, que ne pas condamner interieurement comme hererique le sens du Livre de Jansenius, censuré dans les cinq Propositions qui en sont extraites, & prétendre qu'il suffit de garder là-dessus un filence

cefforibus damnatus

. Vincent. Lirinen. Com

monit. 1°.C.34.

Relation de

de 1654

tres.

respectueux; ce n'est point renoncer à l'erreur , mais la cacher'; ce n'est point guerir la plaie , mais la cuú. vrir ; ce n'est point obéir à l'Eglise, mais s'en mocquer, c'est ouvrir une voie large aux enfans de désobéissance pour fomenter par ce silence l'heresie de fansenius ; que c'est même une impudence qui bleffe nonseulement la sincerité chrétienne , mais encore l'hon. nêteté naturelle , d'assurer , comme l'ont fait quel ques-uns, qu'il est permis de souscrire au formulaire d'Alexandre VII. quoiqu'on ne juge pas interieure. ment que l'heresie foit contenuë dans le Livre de Jansenius.

C'est ainsi que ce grand Pape par sa nouvelle Constitution, qui est un chef-d'ouvre de sagesse & de zele contre ce Livre pernicieux, réduit en poudre toutes les machines & les fortifications, par lesquelles les adversaires de la verité auroient voulu le défendre : & l'on peut à juste titre luy adresser ces paroles d'Ignace de Constantinople au

Ignat. Pd. Pape Adrien 11. 'Per fanétiffimas vestras fan&tionés triarcb. Cons. contriviftis omnes machinas ) munimina adversar. Ep.ad Adr. tium veritati.

Quelle consolation pour nous, mes trés-chers 1171. Freres, de voir aujourd'hui l'Instruction Pastorale que nous vous avons donnée sur le fameux Cas de Conscience, au dessus des clameurs du parti. Nous n'avons pas besoin aprés la nouvelle Conftitution, de raporter les assurances que nous avons reçûës de la part de Sa Sainteté, qu'elle en avoit été pleinement satisfaite ; ni les approbations que plu

II, . 8. Concilior. Labb.

« AnteriorContinuar »