Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[blocks in formation]

Pour la publication de la Constitution de notre Saint Pere le

Pape Clement XI. du 16. Juillet 1705. contre le fansenisme.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

A PARIS, Chez ANTOINE D E Z ALLIER, ruë S. Jacques,

à la Couronne d'or.

M D C C V I.
AVEC PRIVILEGE DU ROY.

[merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small]

ORDONNANCE

DE MONSEIGNEUR

L'EVÊQUE DE CHARTRES;

AUX FIDELES DE SON DIOCESE.

Aul par

P

Pour la publication de la Constitution de notre Saint
Pere le Pape Clement XI. du 16. Juillet 1705.

contre le Jansenisme.

la grace de Dieu & autorité du S. Siege Apostolique , Evêque

de Chartres : A tous les Fidéles de nôtre Diocése, Saluc & Benedi

ction. L'amour que nous avons pour l'Eglise nous a fait ressentir une grande douleur à la vûë du scandale qu'a causé le fameux Libelle du Cas de Con- * Libelle réu science, lequel par de fausses & dangereuses ma toutes les Proximes éludoit la condamnation du Livre de Jan- vinces , inti. senius, & donnoit atteinte aux Constitutions Apo- Conscience, stoliques, acceptées par les Pasteurs de ce Royau- oc. me, & reçûës generalement dans toute l'Eglise par le consentement des autres Evêques Catholiques.

A

[ocr errors]

que

tres du troisié

me Août 1703.

Quoique Monseigneur le Cardinal de Noailles & plusieurs grands Prélats eussent cenfuré ce Libelle, (que nous avons aussi condamné dans notre Diocese) on en voïoit paroître de jour en jour de nouveaux plus mauvais & plus téméraires

que

les Libelle in premiers, * sous le nom de tout le parti, avec des fe de tous les titres aussi faux que faftueux, par lesquels les AuTheologiens, reurs de ces Libelles tâchoient de faire croire que & en particu- tous les Theologiens & les Disciples de S. Auguples de S. Au- Ain les favorisoient dans leurs égaremens. Ils par. guftin, contre loient plus hautement que jamais contre les Pade M. l'Evê- pes & les Evêques, mais sur tout contre le Formude Char- laire b d'Alexandre VII. Il faloit , selon eux, con

vaincre le monde, que le commandement de fiC'est un abré- gner ce Formulaire étoit l'effet d'une injuste dode tout ce mination, & qu'on ne pouvoir l'appuyer que sur plus excessif une opinion téméraire & erronée, dont les condans les libel- séquences ne pouvoient être plus pernicieuses

. Il da un tems de parler, disoient-ils, comme il y a un

temps de se taire; & l'on peut dire farts exageration, qu'on a pů li- que jamais il ne fut plus neceßaire de rompre le silenDéfenfe.com

ce , que dans les circonstances presentes. bien it eft in- .Ainsi ces Esprits opiniâtres se croyant dispenjulte & tyran- fez du filence, qu'ils avoient tant de fois promis, poler ainsi in- tentoient par roures sortes de voïes de révolter les differeminent fideles contre leurs Pasteurs, & de faire passer le à toutes fortes Formulaire pour un joug trés-injuste , & pour une l'obligation de tyrannie des confciences, croire, & d'af.

Il étoit donc de la fageffe & de la charité du avec ferment grand Pape, qui remplit fi dignement la Chaire

les du parti.

b On voit allez , par ce

re dans cette

firmer même

« AnteriorContinuar »