Imágenes de páginas
PDF
EPUB

heureux dans la fuite, & j'ose le préfager fur deux raisons également fortes: 1°. parce que le Phénicien reffembloit extrémement au Samaritain, tant par rapport au fond de la langue, que par rapport à la forme des lettres. 2°. parce que fur des médailles frappées en Phénicie, on croit voir le nom de quelques villes exprimé dans la langue du pays. Si ces monumens fe multiplient, s'il s'en découvre de plufieurs villes différentes qui donnent lieu à des interprétations également fuivies, également certaines, on pourra se flater d'avoir un véritable alphabet Phénicien ; & c'eft alors qu'on devra s'exercer fur l'écriture Egyptienne dont on voit un fragment au N°. II. de la Planche. Je doute cependant que le fuccès réponde pleinement aux efforts qu'on fera. Pour retrouver l'alphabet d'une langue qu'on ne parle plus, il faut fçavoir au moins que cette langue a bien des rapports avec quelqu'une de celles que l'on connoît; comment pourroit-on autrement faire des analyses & des combinaisons? comment fixer la quantité de lettres qu'on doit réunir pour en compofer un mot? or il paroît que la langue Egyptienne dont il s'eft confervé bien des mots dans les anciens Auteurs & dans la langue Cophte, différoit effentiellement de la Phénicienne; & par une conféquence néceffaire, que nous manquons de points d'appui pour nous élever jufqu'à elle, & parvenir à l'intelligence des caractères qu'elle employoit.

Mais fi cela paroît vrai quant à l'écriture rapportée au N°. II. de la Planche XXVI. la chofe eft encore plus certaine à l'égard des lettres tracées fur notre bande de toile. Comme elles ont encore moins de conformité avec les Phéniciennes, & que les abbréviations y font trèsfréquentes; elles feront mille fois plus difficiles à pénétrer, & je ne fçai fi l'on ne pourroit pas dire qu'elles feront à jamais inacceffibles aux efforts des Sçavans. Mais je ne prétends pas fixer le terme de leurs recherches & de leurs

efpérances; & quels que foient les progrès que l'on fera dans ce point de critique, je ferai content fi les obftacles que je viens de détailler fommairement fervent d'excuse à ceux dont les efforts deviendront inutiles, & relévent la gloire & le mérite de ceux qui auront réussi.

ANTIQUITÉS ÉGYPTIENNES

26. PLANCHES.

I=à=XXVI.

[ocr errors]

Π

I

II

« AnteriorContinuar »