“Le” cabinet des fèes: ou, Collection choisie des contes des fées et autres contes merveilleux, Volumen37

Portada
Chez Barde, Manget & Compagnie, 1786

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 185 - Sachez surtout que le luxe enrichit Un grand État, s'il en perd un petit. Cette splendeur, cette pompe mondaine , D'un règne heureux est la marque certaine.
Página 33 - L'on ne peut y marcher qu'avec précaution. Volontairette,^ à qui toute précaution eft à charge, veut monter plus haut que le chemin ne l'indi-que. Le pied lui manque : elle tombe dans un précipice d'où Colombelle ne peut la retirer. C'eft une affreufe folitude, où l'imprudente pélerine, froifTée par fa chûte, gémit de fa difgrâce, & ne trouve nulle confolation.
Página 297 - Ma taille est haute ; j'ai les yeux noirs , et le teint assez blanc ; ma physionomie annonce de la candeur, mes procédés ne l'ont point encore démentie ; en parlant à une personne que j'aime , j'ai l'air vif et gai, très-froid avec les étrangers; je traite durement ceux que je...
Página 358 - Son esprit et son caractère n'ont jamais rien perdu de leur énergie ; et sachant allier à l'énergie la circonspection et la mesure , ce qui est si rare et si digne d'éloges , il n'a jamais rien Outré , rien exagéré , même dans la culture de la sagesse et de la philosophie.
Página 337 - Sage tomboit dans une sorte de léthargie dont on n'essayoit pas même de le tirer. » J'eus l'attention de ne l'aller voir que dans les temps de la journée où son intelligence...
Página 298 - NOTÏCË contraindre, en m'abordant on lit dans mes yeux , fi le férieux ou l'enjouement préfidera à ma converfation.
Página 267 - Moclès étant encore fort jeune s'avisa de traduire en persan des comédies indiennes, qui ont été traduites en toutes les langues orientales, et dont on voit à la bibliothèque du roi une traduction turque sous le titre de Al-farage bada alschidda.
Página 297 - ... gai, très-froid avec les étrangers ; je traite durement ceux que je méprife; je n'ai rien à dire à ceux que je ne connois pas , & je deviens to'ut-àfait imbécille quand on m'ennuye.
Página 368 - Quand il me vit que je parlois fi doux , L'ami s'y prit de tant belle manière , Que je lui dis , fans avoir de courroux , Tenez-vous coi , j'appellerai ma mère.
Página 334 - Sous ce tombeau git Le Sage, abattu Par le ciseau de la Parque importune : S'il ne fut pas ami de la Fortune, II fut toujours ami de la Vertu.

Información bibliográfica