Histoire ecclésiastique, Volumen26

Portada
P.G. Le Mercier, 1754
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 416 - Car on peut bien dire avec l'E- .' glise que le pain devient le corps, au même sens que saint Jean a dit que « l'eau fut faite vin » aux noces de Cana en Galilée ', c'està-dire par le changement de l'un en l'autre.
Página 585 - Ainsi, je vous dis qu'il y aura plus de joie dans le ciel pour un pécheur qui fait pénitence que pour quatre-vingt-di*x-neuf justes qui n'ont pas besoin de pénitence.
Página 281 - Monseigneur, je vous remercie; il « n'ya point de pitié en moi qui meurs en homme de bien, « servant mon roi ; il faut avoir pitié de vous qui portez les « armes contre votre prince , votre patrie, et votre serment.
Página 190 - Il fut {acre par l'archevêque de Magdebourg, après une longue réfiftance. Il confacra tous fes travaux & fes> veilles à fon églife , & remplit tous les devoirs d'un bon pafteur ; il fe trouva enveloppé dans les troubles que les guerres de l'empereur Henri IV. excitèrent dans l'empire & dans l'églife. Bennon fe réconcilia enfuite avec Grégoire VIL & ce ne fut que pour maintenir fon églife dans la fidélité qu'elle devoit an faint fiége.
Página 516 - Ils se crioient l'un à l'autre : Tout est clair, et il n'ya qu'à ouvrir les yeux. Sur cette évidence de l'Écriture, Luther ne trouvoit rien de plus hardi ni de plus impie que de nier le sens littéral; et Zuingle ne trouvoit rien de plus absurde ni de plus grossier que de le suivre.
Página 584 - Le concile ftatue que la coulpe des péchés étant remife après le baptême, les pécheurs peuvent être encore débiteurs de la peine temporelle, & obligés d'expier leurs fautes en l'autre vie ; qu'ainfi c'eft une pratique ,très-fainte & très-falutaire de prier & d'offrir des...
Página 417 - ... une maladie, mais encore un crime. » Conformément à ces principes, il décide que les hommes naissent à la vérité « portés au péché par leur amour-propre, » mais non pas pécheurs, si ce n'est improprement et en prenant la peine du péché pour le péché même...
Página 478 - Luthériens crurent ne pouvoir l'honorer autant qu'il méritoit de l'être, qu'en lui donnant par dcrifion une dignité qu'il avoit rendue le principal objet de fes fatyres. Le pillage, après avoir duré deux mois entiers dans la ville , ce qui étoit fans exemple , s'étendit enfuite dans...
Página 143 - ... les ornemens, leurs meubles & titres , & tout le canon dont ils avoient coutume de fe fervir pour armer leurs galères. VIII. Que la place étant évacuée après ces douze jours...
Página 398 - C'est ainsi ,• disoit Erasme *, qu'ils se mortifient ; et il ne cessoit d'admirer ces nouveaux apôtres , qui ne manquoient point de quitter la profession solennelle du célibat, pour prendre...

Información bibliográfica