Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

Le titre de l'Ouvrage, que j'ai l'honneur de dédier à votre Eminence , annonce d'abord les justes motifs, qui m'engagent à le faire paroitre fous fers aufpices. Perfonne n'ignore ,

[ocr errors]

preuves de

[ocr errors]
[ocr errors]

MONSE 1 GNEUR, quelles sont vos bontés pour un Or
dre, que vous honoriez de votre estime , avant même que vous
lui euliez fait la grace de de prendre fous votre protection.
combien n'a-t'il pas reçu depuis de nouvelles
-votre bienveillance ? Combien n'en reçoit-il point tous les
jours?

La perte, que nous venions de faire par la mort d'un
faint Pape, qui , pour nous marquer son amour le plus ten-
dre , s'étoit déclaré. Le Proteteur de ceux qu'il vouloit bien
appeller fes Freres, avoit changé des jours de consolation
& de gloire, en des jours de deüil, de tristese, & de tribu.
lation. Votre favorable protection, MONSEIG NEUR,
a essuyé nos larmes ; elle a prévenu presque nos désirs ; & a
furpassé même nos esperances.

Tout ce qu'avoit fait Benoit XIII , pour donner à l'Ordre de saint Dominique , des marques éclatantes de sa prédia lection, tout ce qu'il avoit publié en. faveur de sa Dočtrine , & de fon Ecole , vous l'avez rendu encore plus folemnel, par l'autorité de son Successeur. La Bulle Verbo Dei , précieux monument de votre zele, e l'objet de notre reconnoissance la plus vive nous la devons , MONSEIGNEUR , à vos instances auprès du Vicaire de Jesus-Chrift; à qui vous êtes si intimement uni , moins par les droits de votre illustre naissance , que par la sageße de vos conseils. Comme rien n'échappe à l'étendue de vos lumieres, rien aus ne peut arrêter l'ardeur de votre zele, dès qu'il s'agit des intérêts de la Justice, ou de la Religion. Tel éjt l'usage, que vous faites de l'éminente dignité, dont vous êtes revêtu : Superieur à tout ce qu'elle a d'éclat , & d'élevation, vous ne vous en servez que pour l'utilité publique.

La divine Providence , toujours attentive aux besoins de fon Eglise , lui a donné dans sa miséricorde un Pontife selon fon cæur, un Pasteur formé de sa main, sur le modèle de tanı de grands Personnages isfres de votre sang; de tout tems distingués dans le grand Duché de Toscane également recommandubles par les dons de la nature, & par le mérite de leurs vertus. Clement Xll placé sur la Chaire de Saint Pierre, pour on maintenir la splendeur, pour en difendre les droits ,

[ocr errors]

trouver,

a en inspirer le respect à tous les fidéles, a eu le bonheur de

dans le sein de son illustre Maison , un homme véritablement digne de sa confiance , & capable de partager avec Sa Sainteté, le soin de toutes les Eglises, dont elle eft chargée ; un homme déja connu dans toutes les cours de l'Europe, par les rares talens; qui l'avoient fait admirer dans le cons grès de Cambray , & dans la Capitale de ce Royaume.

C'étoit donc avec justice que les væux publics vous destinoient la pourpre , long-tems même avant votre promotion. Un choix fi sage; fi justement applaudi , en vous approchant du Trône, dont vous deviez être l'appui, a mis dans un nou: viau jour toutes les grandes qualités , que vous poffediez, oi qui étoient nécessaires pour remplir avec diffinĉtion, lès prew mieres places dans le sacré College.

Ici , MONSEIGNEUR , s'offriroit une ample matiere d'éloges, si je ne sçavois que les louanges sont ordinairement insipides à ceux , qui méritent le plus d'être loués. Mais par quelles expressions pourrois-je représenter , comme il faut, ce zele de la Religion ,cet'te pietě fans fafte; cette infatigable application aux affaires, qui se traitent dans les differentes Congrégations , dont vous êtes l'ame , ce goût excellent pour les Sciences , & pour les Belles-Lettres ,. ou cette attention di favoriser, dans toutes les occasions , ceux qui en font leur étude particuliere, ce carattere' enfin de douceur, de politesse, e. de générosité, qui vous porte à faire du bien à tout le monde, & qui vous gagne tous les cæurs ?

Rome ne cesse d'amirer toutes ces vertus dans le digne Neveu du Souverain Pontife. Et les enfans de saint Dominique les révérent dans la personne de leur auguste Prote{teur. Sirgulierement intéressés à votre gloire , nous faisons en memetems des væux pour votre conservation : dces veux font d'autant plus ardens & plus sinceres , qu’inspirés par la Re. ligion, ils sont encore animés par la reconnoissance.

Un Ordre qu'on a s'établir, s'étendre, s'accréditer par Les faveurs du Saint Siege 's comme à l'ombre du Trône Apostolique , ne peut avoir que de tels sentimens. Il n'en: aura jamais d'autres pour un Prince de l'Eglise , si digne de succéder à ceux qui ont pris plaisir à nous cumbler de bien

faits; e dont le souvenir fera toujours profondément gravé dans nos caurs.

Si votre Eminence daigne jetter quelques regards sur l'Hiftoire de notre faint Fondateur, & de les premiers Difçiples , elle verra que la vivacité de leur zélé, leur respectueux, & inviolable attachement à la Chaire de saint Pierre , n'ont pas été moindres, que les faveurs, qu'ils en avoient reçues. Héritiers de leur esprit, nous nous feron's toujours une loi de marcher sur leurs traces : de la protection que vous voulez bien, MONSEIGNE U R, accorder à l'Ou. vrage , que j'ai l'honneur de vous offrir , sera pour moi un nouveau motif de me dire toute ma vie , avec le plus profond respect,

MONSEIGNEUR,

DE VOTRE EMINENCE,

A

Le très-humble, & très-obéissant

serviteur, F. A. TOURON, de l'Ordre des FF. Prêcheurs.

« AnteriorContinuar »