Mémoires pour servir à l'histoire des hommes illustres dans la république des lettres, Volumen2

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 125 - Savants [d'Angleterre]ayant embrassé ses opinions, les a expliquées dans un style orné de toutes les beautés de l'élocution, et dans les termes les plus clairs. Les Trembleurs s'en sont tellement prévalus qu'il a été obligé de faire une apologie, afin qu'on ne le soupçonnât pas d'être passé dans leur parti. Mais, en...
Página 82 - Effais de Théodicée fur la bonté de Dieu , la liberté de l'homme , <& l'origine du bien & du mal.
Página 59 - Dé-là il conclut que les Comètes font des Corps éternels, & que leurs retours peuvent être prédits, ce qui eft aufll la penfée de M.
Página 381 - Manufcrit & qui fut imprimé l'année fuivante , qu'elle ordonna de fon propre mouvement en faveur de l'Auteur, que la première Place qui vaqueroit dans le Corps, lui feroit deftinée , & que cependant il auroit droit d'affifter aux...
Página 127 - ... jamais vu aucun livre de Philofophie ,qui montrât fi fortement l'union de tous les efprits avec la Divinité, & l'obligation où ils font d'aimer & de craindre cet Etre infini. 6. Réponfe au Livre de M. Arnaud des ,vrayes & des fan]] es Idées.
Página 53 - Geneve , il trouva moyen d'apprendre à écrire à une fille qui avoit perdu la vue deux mois après fa naîflance. Il fit à Bordeaux des Tables Gnomon iques univerfelles , qui n'ont pas été en
Página 290 - Brelle, ^ convaincue d'avoir fait mourir fon fruit, fut condamnée à perdre la tête par Arrêt du Parlement de Dijon. Le Bourreau qui n'entendoit pas fon métier, la lui voulant couper la frappa à l'épaule gauche ,5f un autre coup qu'il lui porra ne la blefla que legere.-.- .* dés fiommes Hluftres'.

Información bibliográfica