Imágenes de páginas
PDF
EPUB

regard favorable les Sciences & tes Lettres, & verse sur elles ses bienfaits , pour vous présenter un Ouyrage que je consacre à leur foutien , à leur gloire & au maintien des Mæurs. Quand j'ose yous en offrir l'hommage, qu'il m'est doux de me rappeler , avec la reconnoissance la plus respectueuse, la bonté avec laquelle feu MoNSEIGNEUR LE Dauphin, votre Auguste Père, accueillit mespremiers Esais! Honoré pendant long-temps, SIRE, de la prote&tion particulière de cet EXCELLENT PRINCE, que m'avoit procurée un illustre & fage (*) Prélat, dans lequel il avoit mis-fa confiance.

(*) Fcu M. de Nicolay, Évêque de Verdun.

[ocr errors]

& fon amitié ; j'ai tâché de la mériter par des travaux utiles. Heureux fi VOTRE MAJESTÉ daigne prendre sous sa proteâion, ce dernier fruit peut-être de mes veilles , & permettre qu'il paroise sous ses aufpices.

Je suis avec le plus profond respeã,

SIRE,

DE VOTRE. MAJESTÉ,

Le très-humble , très-obéissant serviteur

& très-fidèle sujet, RIGOLE Y DE JUVIGNY.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

l'UNIVERSITÉ, par M. le Recteur, à M. RIGOLEY DE JUVIGNY, au sujet de fon Ouvrage intitulé : DE LA DÉCADENCE DES LETTRES ET DES M@URS, &C.

MONSIEUR,

C'est avec les sentimens de la plus vive reconnoissance

que

I'UNIVERSITÉ a reçu l'excellent Ouvrage que vous avez bien voulu lui offrir. Il est bien glorieux pour elle, de voir un de ses anciens Elèves défendre avec autant de goût & d'éloquence, les vrais principes de la Morale & de la Littérature, & devenir lui-même un modèle précieux, en combattant pour les grands modèles de l'Antiquité. Votre Livre, Monsieur , est la meilleure réponse que l’UNIVERSITÉ puisse faire aux Détracteurs de ses études. Il nous venge des clameurs de l'ignorance & du charlatanisme; & il est fait pour ramener au goût du vrai & à la faine raison , tous ceux qu'auroient pu égarer les fausses lueurs d'une vaine philosophie. Puissiez-vous, Monsieur, être vousmême le témoin de cette heureuse révolu. tion, & jouir long-temps du fruit de vos travaux & de toute votre gloire !

J'ai l'honneur d'être avec toute la confidération qu'inspirent vos vertus & vos talens,

[ocr errors]

MONSIEUR,

Votre très-humble & très - obéissant feryiteur,

DUMOUCHET, Redeur de l'UNIVERSITÉ.

A Paris ce 19 Janvier 1787.

DE LA

« AnteriorContinuar »