Imágenes de páginas
PDF
EPUB

I 28

256

& suiv.

de Charles V, créé cardi. nouveau testament en Annal, 205 Erasme lai écrit glois , 430. Le Clergé pour justifier ses notes sur d'Angleterre censure cetle nouveau testament, 125. te traduction , mesmeSon prodrome, 126. Son Tournon ( François de ) archehistoire étant cardinal, & vêque de Bourges préside sa mort.

526 au concile de cette ville. Sturmius (Jean) consulté par

1. Il est créé cardinal. 205. Mélanchton s'il fera le Ce qu'il dit au roi pour voyage de France.

504 l'empêcher de faire venir Suede. Etat de la religion dans

Mélanchton en France, ce royaume.

sos Suisses. Préparatifs de guerre Traditions. Explication que entre leurs cantons.

leur donne Mélanchton Les Zuingliens, & les Ca- dans ces douze articles, tholiques se font la guerre,

563 257. Ceux-ci remportent Trinité. Erreurs de Michel plusieurs victoires, 261 Les Servet sur ce myftere, 267. cantons des deux religions font la paix entre eux, 263. Tripoli & Gozo, donnez par Les cantons Catholiques Charles V. aux chevaliers de envoyent leurs députez à

Rhodes,

194. 198. Boulogne, 339. Ils y sont Tunis , ville prise par Charles du

V. où il entre victorieux, l'empereur , mesme. Le

555 canton de Fribourg s'oppo

V se à la nouvelle doctrine Alle (André de) cardique les Zuingliens Suilles

nal, son histoire & la voudroient y introduire , mort,

417 385. Vasable , Professeur en Hébreu Sylvio (Passerino ) cardinal, au college royal, 2 54 son histoire & sa mort, 102 Vaudemont (comte de) meurt T de la peste,

· 27 Avera de Pardo (Jean) Ubaldin, nonce en France &

nommé cardinal, 292 en Angleterre pour propoTeutonique , la grande mai- ser le concile,

340 trise donnée à Cromberg. Veneur ( Jean le ) fait cardinal

2po à Marseille par Clement Findal, Luthérien, traduit le VII.

358

bien reçus

pape & de

V

T

359

le pape ,

[ocr errors]

sa mort,

Venitiens, se reconcilient avec histoire & la mort,

190 Z'trecht, révolte dans cette Verger, nommé nonce en Al- province à l'occasion du lu

lemagne en la place de théranisme, 9. L'empereur Rangoni, 350. Il rend visi-" demande l’union de cette te à Luther, & s'entretient province aux Pays-bas, 10. avec lui , 511.

,511. Ses proposi- Le pape approuve cette tions aux princes Protestans union,

-même. sur le concile,5 12. Réponse que lui font les princes al

W semblez à Smalkalde , 513 Ugonius, ( Matthias ) sa mort Varhan, ( Guillaume ) & ses ouvrages,

537

archevêque de CanVienne asiegé par Solyman, torbery, sa mort, 329

qui leve le siége, 71 Wicelius, ses changemens sur Villiers-Adam , ( Philippe ) la religion,& rentre dans le grand-maître de Malthe, sein de l'église, 270

526 Wimphelinge , ( Jacques ) sa vio. ( Thomas de) Voyez Ca- mort & ses ouvrages, 57. jetan.

Il est exposé aux traits de Viterbe (de) cardinal, son l'indignation du clergé & histoire & la mort, 331

des moines,

58 Vlric Hutten, cause du diffé- Wimpina (Conrad de ) affifte

rend entre Erasme & Ep- pour les Catholiques à Aufpendorf,

53

bourg, 1560 159 Ulric de Wittemberg, fait sa Wirtemberg (duché de ) dont

paix avec Ferdinand roi des Ulric est chassé, 361. Le Romains , 402. Chagrin du lantgrave implore le re

pape à cette nouvelle, 405 cours du roi de France, Universitez de l'Europe con- : pour l'y rétablir , -même.

sultées sur le divorce d'Hen- L'empereur s'empare de ce ri VIII. 211. Décision de duché, & en investit Fercelle de Paris,213.Decelle

.

Le lantgrave d'Angers,Bourges, Orleans. le reprend , & y rétablit Voyez Angers , &c.

Ulric,

400 Væux, célibat & monasteres Wolfey (.cardinal) fait deexpliquez par Melanchton, mander à Rome la coma

570 million de juger en AnUrfins , (François des) son gleterre le divorce d'Hen:

Iiii iij

[ocr errors]

dinand , 397

[ocr errors]

Z

[ocr errors]

238

ri VIII. 37. Sa lettre au pape, -même. Chagrin

X qu'il conçoit de cette affaire, 40. Sa lettre à Ca- Avier ( François ) fe sali , 41. Il obtient la sup- joint à saint Ignace de pression de plusieurs con- Loyola,

452 vens pour son college

z 51. Le pape lui accorde la commission de visiter Apol (Jean) fait lever les monasteres, -même. le siége de Bude aux Commencement de ses Autrichiens, disgraces, 107. La reine Zuingle, la confellion de foi d'Angleterre lui fait de envoyée à Ausbourg, 177. vifs reproches, 114. Il est Sa lettre aux princes & seidisgracié aulli - tôt que gneurs Proteftans, 179. Il l'affaire du divorce est décide en faveur du divorévoquée à Rome , 119. .

ce d'Henri VIII. 222. Il est On commence son pro- tué dans une bataille , 258. cès, 120.

On juge son Son sentiment extravagant affaire dans le parlement ,

sur le salut des payens, la122. Cromwel prend la même. Son livre de la vraie défense, -même. Il tom- & fausse religion, 260. Son be malade , 205. Il est - caractere, même. arrêté par ordre du roi Zuingliens , leurs differends d'Angleterre, 206. Sa avec les Luthériens , 83. mort,

207 Les Suisses Zuingliens font W'ormes, diétes dans cette la

guerre aux cantons Caville pour secourir Mun

tholiques, & font souvent · fter contre les Anabaptis- battus , 257. Bucer travaille tes , 470. Autre diéte

pour beaucoup à les reconcilier le même sujet, 473. Au- avec les Luthériens au sujet tre encore pour régler ce de la présence réelle fans qui regarde l'évêque de pouvoir réussir. Voyez BuMunster,

264

474 cer,

Fin de la Table des Matieres du vingt-septiéme volume.

'A i lû par l'ordre de Monseigneur le Garde des Secaux, un Manuscrit qui a de M. l'Abbé Fleury. Fait à Paris le 8. Août 17 30.

CERTAIN.

:

[merged small][ocr errors]

PRI V I LEGE Do R 0 1.
L

OUIS, par la grace de Dieu , Roi de France & de Navarre : A nos Amez &
quêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand Conseil, Prevôt de Paris, Baillifs , Séné-
chaux, leurs Lieutenans Civils, & autres nos Justiciers qu'il appartiendra, SAL U T.
Notre bien amé PIERRE-François Emery, ancien Adjoint des Libraires & Im-
primeurs de Paris, Nous ayant très humblement fait remontrer que Nous avions
accordé à son pere nos Lettres de Privilege pour l'impression de plusieurs Ouvrages,
& entr'autres l'Histoire Ecclesiastique du feu lieur Abbé Fleury notre Confesseur ,
sans avoir achevé ledit Ouvrage, & qu'on lui a remis un Manuscrit intitulé: Histoire
Ecclefiaftique des trois derniers Siecles, Quinze , Seize & Dix-septiéme Siécles avec le
commencement du Dix-huitiéme , ce qu'il ne peut faire sans que nous lui accordions
de nouvelles Lettres de Privilege, qu'il nous a fait supplier de lui vouloir accorder,
offrant pour cet effet de le faire imprimer en bon papier & en beaux caracteres sui-
vant la feüille imprimée & attachée pour modele sous le contre-scel des presentes.
A ces Causes, Voulant favorablement traiter ledit Emery, l'engager à Nous don-
ner la suite de ladite Histoire Ecclesiastique avec la même attention & la même exa-
ctitude qu'il Nous a donné ci-devant les vingt premiers volumes dudit feu lieur
Abbé Fleury notre Confesseur , Nous lui avons permis & accordé, permettons &
accordons par ces presentes, d'iinprimer ou faire imprimer la suite de l'Histoire
Ecclesiastique, à commencer au quinziéme siecle jusqu'à present , qui est composée
par
le Sieur ***

, en tels volumes, forme , marge, caractere, conjointement ou léparément, & autant de fois que bon lui semblera , sur papier & caracteres conformes à ladite feuille impriinće & attachée pour modele sous le contre-scel desditesPrcTentes, & de les vendre, faire vendre & debiter par tout notre Royaume, pendant le tems de quinze années consécutives, à compter du jour de la datte desdites Presentes. Paisons défenses à toutes sortes de personnes de quelque qualité & condicion qu'elles soient, d'en introduire d'impresion étrangere dans aucun lieu de notre obeissance; comme aussi à tous Imprimeurs, Libraires & autres, d'imprimer, faire imprimer, vendre, faire vendre, débiter , ni contrefaire ladite Histoire Ecclesiastique ci-dessus specifiée en tour ni en partie , ni d'en faire aucuns extraits , sous quelque prétexte que ce soit, d'augmentation, correction, changement de titre) même de traduction étrangere ou autrement, sans la permilion expresse & par écrit dudit Exposant , ou de ceux qui auront droit de ini, à peine de confiscation des Exemplaires contrefaits, de dix mille livres d'amende contre chacun des con

trevenans , dont un tiers à Nous, un tiers à l'Hôtel Dieu de Paris, l'autre tiers audit Exposant , & de tous dépens, dommages & interêts , à la charge que ces Presentes seront enregistrées tout au long lur le Registre de la Communauté des Libraires & Imprimeurs de Paris, & ce dans trois mois de la date d'icelles ; que l'impression dudit Ouvrage sera faite dans notre Roïaume & non ailleurs, & que l'Impetrant le conformera en tout aux Réglemens de la Librairie , & notamment à celui du dixiéme Avril dernier ; & qu'avant que de l'exposer en vente le Manuscrit ou imprimé qui aura servi de copie à l'impression de ladite Histoire, sera remis dans le même état où l'approbation y aura été donnée, ès mains de notre très-cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France, le Sicur Fleuriau d'Armenonville, Commandeur de nos ordres ; & qu'il en sera ensuite remis deux Exemplaires dans notre Bibliotheque publique, un dans celle de notre Château du Louvre , & un dans celle de notredit très-cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France, le Sieur Fleariau d'Armenonville, Commandeur de nos ordres, le tout à peine de nullité des Presentes. Du contenu desquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir ledit Exposant ou les ayant caule , pleinement & paisiblement, sans souffrir qu'il leur soit fait aucun trouble ou empêchement. Voulons que la copie desdites Presentes, qui sera imprimée tout au long, au commencement ou à la fin dudit ouvrage, soit tenuë

pour

duëment fignifiée, & qu'aux copies collationnées par l'un de nos amez & feaux Conseillers, foi soit ajourée, comme a l’Original. Commandons au premier notre Huillier ou Sergent de faire pour l'execution d'icelles tous Actes requis & necessaires, sans de mander autre permission, nonobstant Clameur de Haro, Charte Normande, & Lettres à ce contraires : CAR tel est notre plaisir. Donne' à Paris le vingtiéme jour du mois de Decembre, l'an de grace mil sept cent vingt-cinq, & de notre Regne le onziéme. Par le Roi en son Conseil. SAINSON.

Registré sur le Registre VI. de la Chambre Royale des Libraires & Imprimeurs de Paris, No. 644. fol. 278 conformément aux anciens Reglemens confirmez par celui du 28. Février 1723. A Paris le 24. Decembre 1725. BRUNET, Syndic.

J'ai cedé a Madame la Veuve Guerin, & à Monsieur HIPPOLI T E-Louis GUERIN, son fils, Libraires à Paris , un tiers dans le prefent Privilege ; un autre tiers à Monsieur JEAN MARIETTE , ausli Libraire à Paris ; & reconnois que l'autre tiers appartient aux Sieurs SAUGRAIN & MARTIN, mes beaux-freres, & moi louligné. A Paris le quatriéme Janvier 1726. P. F. EMERY.

Registré sur le Registre VI. de la Communauté des Libraires & Imprimeurs de Paris pag. 28 3. conformément aux Reglemens & notamment à l' Arrêt du Conseil du 13. Roht 1703. A Paris le quatriéme Janvier 1726. BRUNET, Syndic.

Et lesdits Sieurs Emery & Saugrain ont cedé aux Sieurs Gabriel Martin, Coignard, Mariette fils, & Hippolyte-Louis Guerin le droit qu'ils avoient au present Privilege , suivant les conventions faites entr'eux le deux Août 1736.

« AnteriorContinuar »