Métamorphoses [d'Ovide,] traduites en françois, avec des remarques et des explications historiques, Volumen1

Portada
Aux dépens de la compagnie, 1742

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 7 - ... dans son sein. Prométhée ayant détrempé de la terre avec de l'eau , en forma l'homme à la ressemblance des Dieux ; et au lieu que tous les autres animaux ont la tête penchée vers la .terre , l'homme seul la lève vers le ciel , et porte ses regards jusqu'aux astres.. C'est ainsi .qu'un morceau de terre , qui n'étoit auparavant qu'une...
Página vi - Chaque vertu devient une Divinité. Minerve eft la Prudence, & Vénus la Beauté. Ce n'eft plus la vapeur qui produit le tonnerre ; C'eft Jupiter armé pour effrayer la terre. Un orage terrible aux yeux des matelots, C'eft Neptune en courroux, qui gourmande les flots.
Página 57 - Campagnes ayant voulu le baigner,, on voulut obliger Leucippus à imiter leur exemple , & celui-ci s'en étant excufé fur divers prétextes, elles voulurent • •le deshabiller, & alors ayant déclaré ce qu'il étoit , elles le tuèrent à coups de flèches. Paufanias mêle , comme on voit, quelque chofe de fabuleux dans cet événement ; mais comme •il eft sûr d'ailleurs...
Página 8 - Dieux , il fit tuer deux bœufs , remplit une des deux peaux de la chair, & l'autre des os de ces victimes. Jupiter fut la dupe de Prométhée , & choifit la...
Página 9 - Ciel , & s'étant approché du chariot du Soleil , y prit le feu facré , qu'il porta fur la Terre dans la tige d'une férule. Jupiter , outré de ce nouvel attentat, ordonna à Vulcain de former une Femme qui fût douée de toutes fortes de perfections , ce qui la fit appeller Pandore.
Página 12 - Diodore dit qu'il inventa plusieurs instrumens propres à faire du feu. La fable de Prométhée dévoré par un aigle, vient de ce que Magog signifie un homme dévoré de chagrin.
Página 7 - Ciel; les poifTons habite»• rent les. eaux, les bêtes à quatre pieds eurent la terre pour •• demeure , & l'air devint le féjour des Dieux. « II manquoit encore au monde un Etre plus parfait.
Página 46 - Nep» tune a fait ce canal quand ils le verront ». Pour établir maintenant l'époque d'un événement si célèbre, on a qu'à lire les marbres de Paros, qui fixent le...
Página lxi - C'eft un Ouvrage de beaucoup d'érudition, mais de cette érudition que l'on puife dans la plus belle Antiquité. Quoique fa matière ne foit pas toujours également traitable ni capable de beaucoup d'oruemens, & qu'il n'y foit pas toujours le Maître de fon Esprit ; néanmoins il s'y eft fouvent furpaiîe' lui-même, & il a poli & orné fa matière en plulîeurs endroits.
Página xi - Il a su même , dans une matière obscure , garder «ne espèce d'ordre chronologique. On le voit en effet , après avoir commencé par le chaos et le déluge, s'approcher d'événement en événement, jusquesàla mort de Jules César , par où il a fini cet ingénieux et pénible ouvrage.

Información bibliográfica