Imágenes de páginas
PDF
EPUB

I

L. Catilina (1) nobili genere natus, fuit ma gná vi & animi & corporis, fed ingenio malo pravoque. Huic ab adolefcentia bella inteftina, cades, rapina, difcordia civilis, grata fuere: ibique juventutem fuam exercuit. Corpus patiens inedia, algoris, vigilia, fupra quàm cuiquam credibile eft animus audax, fubdolus, varius. cujuflibet rei fimulator, ac diffimulator, alieni appetens, fui profufus, ardens in cupiditatibus: Latis (2) eloquentia, fapientiæ parum vaflus animus immoderata, incredibilia, nimis alta fem per cupiebat.

:

"

(1) Salluft. Bell. Catil. cap. 5.

(2) D'autres lifent, loquentiæ, qui ne fignifie que facilité à parler. Voyez Aulu-Gelle, I, 15.

(3) C'est la traduction du P. Bouhours, dans fes Penfées ingénieufes, pag. 18..

II.

Habuit (4) permulta maximarum non expressa figna, fed adumbrata virtutum. Utebatur hominibus improbis multis: & quidem optimis fe viris deditum effe fimulabat. Erant apud illum illecebræ libidinum multa: erant etiam induftria quidam ftimuli, ac laboris. Flagrabant vitia libidinis apud illum vigebant etiam ftudia rei militaris. Neque ego umquam fuiffe tale monftrum in terris ullum puto, tam ex contrariis, diverfifque inter fe pugnantibus naturæ ftudiis,

(4) Orat, pro Colio, 5 & 6.

I.

Il avoit (3) l'ame forte & le corps robufte; mais l'efprit méchant & mal-fait. Tout jeune qu'il étoit, il aimoit les troubles, les féditions & les guerres civiles. Il fe plaifoit aux meurtres & au pillage; & ce fut dans ces déréglements qu'il paffa les premieres années de fa vie. Il fupportoit la faim, le froid, les veilles au-delà de tout ce qu'on peut s'imaginer. C'étoit un homme hardi, entreprenant, fourbe, grand impofteur, & capable, dans toutes les affaires d'une profonde diffimulation; avide du bien d'autrui, prodigue du fien, violent & emporté dans fes paffions, ayant affez d'éloquence, peu de bon fens; n'ayant que de vaftes deffeins, & ne fe portant qu'à , des chofes extrêmes, prefque impoffibles, audeffus de l'ambition & de la fortune d'un particulier.

9

II.

CATILINA, fans avoir de grandes & d'excellentes qualités, favoit en préfenter l'apparence. Malgré fes liaisons avec un grand nom bre de fcélérats, il fe donnoit pour être tout dévoué aux gens de bien. Son penchant le portoit au plaifir, & il n'en étoit pas moins capable d'application & de travail Il se livroit à tout ce qu'infpire la volupté, & il aimoit en même temps les fatigues de la guer re. Non, je ne crois pas qu'il y ait eu dans le monde entier un pareil monftre, qui réunît en foi des inclinations fi contraires, des

cupiditatibufque conflatum. Quis clarioribus viris
quodam tempore jucundior? quis turpioribus
conjunctior? Quis civis meliorum partium ali-
quando? quis tetrior hoftis huic civitati? Quis
in voluptatibus inquinatior? quis in laboribus
patientior? Quis in rapacitate avarior? quis
in largitione effufior? Illa verò in illo homine
mirabilia fuerunt, comprehendere multos amici-
tiá, tueri obfequio, cum omnibus communicare
quod habebat, fervire temporibus fuorum omnium
pecuniâ, gratiâ, labore corporis, fcelere etiam
fi opus effet, & audacia: verfare fuam naturam
&
regere ad tempus, atque huc & illuc torquere,
&flectere: cum triftibus feverè, cum remissis ju-
cundè, cum fenibus graviter, cum juventute co-
miter, cum facinorofis audaciter, cum libidinofis
luxuriosè vivere. Hac ille tam variâ, multiplici-
que naturâ, cùm omnes omnibus ex terris homines
improbos, audacefque collegerat; tum etiam mul-
tos fortes viros, & bonos fpecie quadam virtutis
affimulata tenebat.

[ocr errors]

paffions fi peu compatibles. Fut-il jamais homme qui été tantôt plus goûté des gens de mérite, tantôt plus uni avec les plus décriés? Quel meilleur citoyen dans un temps, & dans un autre quel ennemi plus furieux? Quelle vie plus déréglée que la fienne, & dans les travaux quelle plus grande patience? Jufqu'où a-t-il pouffé l'avarice dans fes rapines, & la prodigalité dans fes largeffes? Quelque chofe d'étonnant, c'eft le talent qu'il avoit pour fe faire des amis, & pour les cultiver. Tout ce qui étoit à lui, n'étoit pas moins à eux. En toute rencontre il étoit prêt à les affifter de fa bourse, de fon crédit, de fes peines, & même de ses crimes, s'il en falloit. Habile à fe plier & à fe tourner comme il vouloit felon les circonstances, il étoit réservé avec les férieux, gai avec les enjoués, grave avec les vicillards, complaifant avec la jeuneffe, hardi avec les fcélérats, débauché avec les libertins. Un caractere fi compliqué, & qui fe montroit fous des faces fi différentes, non feulement attira de toutes parts à lui tout ce qui fe trouvoit d'hommes pervers & audacieux, mais encore lui gâgna beaucoup de très-honnêtes gens, éblouis par de faux dehors.

Hp y

1

'AI toujours cru que d'imprimer, comme on fait ordinairement, le Texte à côté de la traduction, c'étoit faire tort à l'Auteur, & au traducteur. Car, malgré qu'on en ait, les yeux ne font que fe promener à droite & à gauche, de maniere qu'on ne lit rien de fuite, & que par conféquent on perd les vraies beautés de l'Eloquence celles qui tiennent à l'ensemble.

Pour donner cependant toute forte de facilités à ceux qui voudront quelquefois recourir de la Traduction au Texte, nonfeulement je le fais mettre au bout du volume; mais il y aura des chiffres à la marge, par lefquels on verra dans: tant à quelles pages du François fe rapportent les pages du Latin.

« AnteriorContinuar »