Imágenes de páginas
PDF
EPUB

A P, PRO B A T I ON des Docteurs de la Faculté de

Theologie de Paris.

N N

OUS foussignez Docteurs en

de la sacrée Faculté de Paris ; Certifions que par l'ordre de ladite Faculté nous avons lû un Livre qui a pour titre : Traitez de Pieté, ou Discours for plufieurs sujets de la Morale Chrétienne ; & que nous n'y avons rien trouvé de contraire à la Foi Catholique , & aux bonnes mæurs ; en foi dequoi nous avons signé. A Paris ce s. jour de Septem

bre 1702.

HIDEUX, Curé des Saints

Innocens.
DUPIN.

DARNAUDIN, Curé de Saint

Martin de Saint-Denis.

AUTRE APPROBATION.

J

'Ai lû par ordre de Monseigneur

le Chancelier , deux Livres ; dont l'un a pour titre : Lettres Chrétiennes de feu M. de Sainte-Marthe, Prêtre. Ét l'autre : Traitez de Pieté, du même Auteur dans lesquels je n'ai rien trouvé qui ne foit conforme à la Foi Ortodoxe , & aux bonnes mæurs. A Paris ce 17. Juin 1699.

[ocr errors]

BL AMPIGNON, Chefcier

& Curé de Saint Merry.

[ocr errors]
[ocr errors]

LO

QUIS, par la grace de Dieu, Roi de France & de Na:

varre: A nos amez & feaux Conseillers les Geng tenans nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand Conseil, Prevôt de Paris, Baillis Sénéchaux, leurs Lieutenans Civils , & autres nos justiciers qu'il appartiendra ; SALUT : notre bien amé JACQUES CLOUZIER , Libraire à Paris, Nou, ayant fait Zemontrer qui lui auroit été mis en main un ouvrage qui a pour titre : Traitez de Pieté ou discours fur divers sujets de la Morale chrétienne , par feu M. C. de Stc. Marthe, Prétre ; Qu'il souhaiteroit faire imprimer & doriner au Public , s'il nous plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilége sur ce né. 'cessaires, offrant pour cet effet de le faire imprimer en bon papier & beaux cara&eres , suivant la feuille imprimée & attachée pour modéle sous le contre-scel des présentes ; A CES CAUSĖS, voulant traiter favorablement ledit Exposant, Nous lui avons permis & permettons par ces Présentes , de faire imprimer ledit livre ci-deffus specifié , en un ou plusieurs volumes, conjointement, ou séparément, & autant de fois que bon lui semblera , sur papier & caracteres conformes å ladite feuille imprimée & atrachée pour modéle sous notredit contre-Scel, & de le vendre, faire vendre & débiter pas tout notre Royaume, pendant le tems de fex années consecutives, à compter du jour de la date derd. Présentes. Faisons défenses à toutes sortes de personnes de quelque qualité & condition qu'elles soient, d'en introduire d'impresfion étrangére dans aucun lieu de notre obéïssance ; comme aussi à tous Libraires-Imprimeurs & autres, d'imprimer , faire im. primer , vendre, faire vendre , débiter, ni contrefaire ledit livre ci-dessus exposé, en tout ni en partie , ni d'en faire aucuns Extraits, sous quelque prétexte que ce soit, d'augmentation ou correction, changement de Titre , ou autrement, fans la permiffion expreffe & par écrit dudit Exposant ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de confiscation des Exemplaires contrefaits , de quinze cents livres d'amende contre chacun des contrevenans , dont un tiers à Nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris, l'autre tiers audit Exposant, & de tous dépens , dommages & intérêts. Ala charge que ces Présentes seront enregistrées tout au long sur le Régistre de la Com. munauté des Libraires & Imprimeurs de Paris , dans trois mois de la date d'icelles, que l'impreffion de ce Livre sera faite dans notre Royaume & non ailleurs ? & que l'Impetrant

fe conformiera en tout aux Réglemens de la Librairie , & ndr tamment à celui du 10. Avril 1725. & qu'avant de l'exposer en vente , le iñanuscrit ou imprimé qui aura servi de co. pie à l'impression dudit Livre sera remis dans le même étar ou l’Approbation y aura été donnée , és mains de notre très-cher & feal Chevalier Garde des Sceaux. de France le feur Chauvelin , & qu'il en sera ensuite remis deux exemplaires dans notre Bibliotheque publique , un dans celle de notre château du Louvre , & un dans celle de notre fit trèša cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France le Sr. Chauvelin ; le tout à peine de nullité des Présentes , du contenu desquelles vous mandons & enjoignons de faire jouit l'Exposant ou ses ayans cause pleinement & paisiblement, sans souffrir qu'il leur soit fait aucun trouble ou ema pêchement. Voulons que la copie desdites Presentes qui lera imprimée tout au long au commencement ou à la fin dudit Livre soit tenue pour dûement signifiée , & qu'aux copies collationnées par l'un de nos ames & féaux Conseillers & Secretaires , foi soit ajoutée comme à l'original. Com MANDONS 'au premier notre Huissier ou Sergent, de faire pour l'exécution d'icelles, tous Ades requis & nécessaires, Sans demander autre permission , & nonobstant Clameur de Haro , Charte Normande , & Lettres à ce contraires : CAR del est notre plaisir. Donne' à Versailles le vingt-septiéme jour du mois de Novembre , l'an de Grace mis rept cent mente-deux, & de notre Regne le dix-huitiéme. Par le Roi en son Conseil,

CHỦ PP IN.

Registré sur le Registre Vill. de la Chambre Royale de; ti. Braires & imprimeurs de Paris , NO. 458. Fo. 442. conformé. ment aux anciens Réglemens confirmez par celui du 28. Février 1723: n Paris le 15. Decembre 1732.

G. MARTIN, Syndic,

De l'Imprimerie de GISSE Y.

DES PRINCIPALES

CAUSES ET DIFFERENCES

DES PECHE Z.

CHAPITRE I.

Que l'ignorance de la cupidité sont les deux causes generales de toutes

fortes de pechez.

I..

Ous naissons tous dans N

les tenebres que nous avons heritées de no

tre premier Pere : elles confitent non-seulement à être privez de la lumiere de Dieu & de la connoissance de ses saintes Loix; mais encore à nous persuader que nos tenebres font la lumiere ; à preferer l'erreur à la verité, & à prendre les voies qui nous égarent pour celles de Tome I,

A

« AnteriorContinuar »