Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

Si nous aimons notre cour , ne nous lafsons point de le secourir dans ses besoins, de le foulager dans ses maladies, & de le défendre contre ses propres passions. Travaillons à le mettre en fûreté , fous la protection de la grace de Jesus-Christ : prions le Pere des lumieres de disliper ses tenebres & de l'éclairer : ayons foin de calmer ses inquiétudes & de l'affermir par une foy solide & inébranlable.

V:

L'Apôtre declare

que celui qui s'es-Gal.6. 3i time quelque chose , fe trompe soimême : & le bon sens nous fait voir que ce n'est pas une grande humilité à un grain de sable , quand même il en seroit capable , de se tenir pour rien en se

comparant à une montagne; ni à une goutte d'eau de se tenir pour rien en se comparant à la mer; ni à une étincelle de feu de se tenir pour rien én se comparant au soleil. L'humilité consiste à nous rabaisser au-dessous de tout le monde , & à vouloir bien qu'on élevé les autres au-dessus de nous. Lorsqu'elle est veritable elle nous porte à nous regarder d'une telle manie

4

re, que nous ne voyions rien en nous qui nous donne de l'estime de nousmêmes, & que nous ne voyions rien dans nos freres, qui nous les fasse mépriser. Elle nous persuade par des raisons très-solides, que nous devons ceder à toute sorte de personnes , & que le dernier lieu est le seul qui nous convienne. Enfin elle nous fait comprendre qu'il n'y a rien de bon en nous qui nous appartienne , & que

fi nous avons reçû quelques dons de la mifericorde de Dieu, nous sommes obligez , pour les conserver , de nous humilier au-dessous même de ceux qui en ont moins reçû que nous.

V 1. Notre humilité ne doit pas consister seulement en des pensées, mais nous conduire en tout d'une maniere conforme aux sentiments qu'elle inspire. Il faut qu'en les suivant, nous ne cherchions rien de grand ni d'élevé ; que nous nous tenions dans l'obscurité & dans le secret; que nous haïssions & fuyions tout ce qui a quelque éclat; que nous soyons bien ailes de n'avoir point de talens exterieurs qui nous faslent remarquer ; que nous évitions aus

tant que nous le pourrons , de faire paroître ce qui nous attireroit de l'eftime ; que nous ne nous diftinguions point des personnes les plus méprisables ; que nous ne faflions rien pour plaire aux hommes, & que nous recevions les services qu'on nous rend, comme des graces dont nous sommes très-indignes.

L'humilité doit encore regler nos paroles , ou plûtôt elle nous doit faire beaucoup aimer le silence , auli-bien que nous ôter toute envie de nous faire valoir , & d'entretenir le monde de ce qui peut fatter notre amour propre, & nous rendre considerables

Les personnes humbles ne parlent que par nécessité & par contrainte : & comme ils ne disent jamais rien pour faire voir qu'ils sone sçavans ou vertueux, qu'ils ont de l'esprit & de l'adresse ; ils évitent même de parler de leurs imperfections, de peur que

cela ne les falle paroître humbles, parce que ce seroit la plus adroite maniere de le louer, & le plais dangereux orgueil

VI :

Quant à ce qui regarde le reste de notre conduite, il faut considerer fi nous fommes dans l'état où Dieu nous a appellez; si nous avons la capacité nécessaire pour nous acquitter chrćtiennement de nos devoirs , fi nous nous y appliquons avec soin, & felon les regles de l'Evangile ; si nous n'y trouvons point de tentation audessus de nos forces qui nous oblige de changer d'état, si cela se peut ; ou de recourir à Dieu d'une maniere extraordinaire , afin qu'il fasse lui-mê. me en nous ce qu'il nous commande. Nous devons faire aussi une ferieuse réflexion sur l'employ de notre tems, & retrancher tous les amusemens inutiles. Car notre vie étant fi courte, que l'Ecriture la compare à un moment; il est juste que nous la confacrions toute entiere à celui qui nous l'a donnée , & que nous l'employions totalement à nous acquerir une étern mité bienheureuse.

[ocr errors]

EXAMEN

Ε Χ Α Μ Ε Ν

De l'état de notre ame , envers

notre prochain.

[merged small][ocr errors]

que soin

nous en

L y a une dette dont nous demeurons toujours redevables à nos freres, & dont nous ne serons jamais entierement quitres à leur égard, quelque nous ayons

de acquitter envers eux. Nous devons à tous les hommes une charité abon. dante, pleine & entiere; & quelque charité que nous ayons eu jusquesici

pour eux, nous leur en devons encore davantage. Il est vrai que cette charité prend plusieurs formes, selon les differentes personnes que nous aimons. Nous devons un amour de tendresse à nos proches & à nos amis; un amour de soumission & de respect à nos fuperieurs ; un amour de liberalité aux pauvres, à qui nous ne des vons rien refuser de ce que nous leur pouvons donner ; un amour de patience, de douceur & de misericorde Tome 1.

L

« AnteriorContinuar »