Imágenes de páginas
PDF
EPUB

FAMILIERES

POUR LES DIMANCHES

ET FÊTES DE L'ANNÉE,

Par l'Auteur DES O DE L'AVENT
ET DES BEATITUDES.

TOME SECON D.

A

PARIS,

Chez la Veuve DESAINT, Libraire,
rue du Foin Saint-Jacques.

PROACH IS TRANSMES AC DECADES ESTA

M DCC LX XXI V.

AVEC APPROBATION, ET PRIVILEGE DU ROI,

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small]

1o. Sentimens dans lesquels nous devons entrer à la vue du don de la foi qui nous a été accordé en la perfonne des Mages, qui ont été les prémices des Gentils.

2o. Regarder ces Mages comme nos modeles auffi-bien que nos prémices, & nous appliquer en conféquence à les

imiter.

1o. Sentimens dans lefquels nous devons entrer à la vue du don de la foi qui nous a été accordé en la perfonne des Mages qui ont été les prémices des Gentils.

E Peuple Juif a long-temps été le feul de tous les peuples du monde qui connût le véritable Dieu, & qui poffédât la vraie Reli Tome II.

A

gion; tous les autres peuples étoient plongés dans les ténebres de l'idolâtrie, & adoroient les démons dans leurs fauffes divinités. C'eft dans l'admiration de cette miféricorde finguliere, accordée au peuple Juif, que David difoit à la fin du Pf. CXLVII: Dieu n'a pas ainfi traité les autres nations; il ne leur a pas fait connoître fes préceptes.

Mais ce peuple ingrat, bien loin de répondre, par fa fidélité à fervir Dieu, à cette grande & finguliere miféricorde, n'a fait que l'irriter fans ceffe par des infidélités, des révoltes & des murmures continuels; & il a enfin mis le comble à tous fes crimes, en refufant de croire en J. C. qui leur a luimême annoncé l'évangile du royaume de Dieu & fait à leurs yeux tant de miracles, & en demandant fa mort avec un acharnement incompréhenfible; c'eft pourquoi Dieu a rejetté ce malheureux peuple & l'a abandonné à l'aveuglement & à l'endurciffement de cœur prodigieux où nous le voyons, & où il eft depuis plufieurs fiecles.

[ocr errors]

Mais quand Dieu a rejetté le peuple Juif, eft-il demeuré pour cela fans peuple qui le connût & le fervît? A la

[ocr errors]

place de ce malheureux peuple, Dieu a appellé à fa connoiffance & à fon fervice toutes les autres nations de la terre, affifes jufqu'alors dans les ténebres & dans l'ombre de la mort; c'est-à-dire, qui y étoient demeurées tranquillement; & il en a fait ce que nous appellons aujourd'hui le peuple Chrétien dont nous avons le bonheur de faire partie toutes ces nations font comprises fous le nom général de Gentils?

19.

Comment Dieu a-t-il accompli cette grande œuvre? C'est par le miniftere de douze hommes qu'il a choifis à ce deffein, qui font appellés les Apôtres (ce nom fignifie envoyés) & à qui avant Matth. que de monter au Ciel, il a donné XXVIII. ordre d'aller enfeigner toutes les nations, pour les mettre en état de s'acquitter de cet important & difficile miniftere. Dix jours après fon Afcenfion, il leur a envoyé, le jour de la Pentecôte, le Saint Efprit qui, en les remplif fant de fes dons, leur apprit toute vérité, leur donna la force de les annoncer fans rien craindre, & les embrafa tellement du feu de fa divine charité, que fe répandant enfuite par tout le monde, ils y furent, felon la

« AnteriorContinuar »