Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

:

gence des cas, & l'espace que devoit parcourir celui qui faisoit l'épreuve du fer chaud. Le Prêtre jettoit de l'eau bénite far ceux qui sé soumettoient à ces épreuves, leur faisoit baiser le saint Evangile, & leur donnoit la bénédiction. Enfin un prioit le Seigneur de découvrir la vérité. Quiconque violoit ces Loix étoit condamné à une amende considérable.

Dans les Loix de faint Edouard, Roi d'Angleterre au milieu du onzieme siecle, le Titre IX. est de ceux qui sont jugés par ces épreuves : Debis qui ad judicium ferri vel aque judicati funt per justitiam Regis. Et l'on voit

fous ce titre que ces épreuves de voient être faites devant l'Official de l'Evêque, accompagné des Clercs,& en présence des Officiers de la Justice féculiere , afin qu'il n'y eût point de tem fuam in eo manifestare dignetur; & bibat accula

. tus aquam benedictam , & inde con pergatur manus ejus qua judicium portare debet , & fic aleat. No. vem pedes mensurati diftinguantur inter ternos.Ja pri• mo signo , fecus stacam rencat pedem suum dextrum. In secundo, transferat dexirum pedein in tertium fignum, quando ferrum projiciet ; & ad sanctum altare feftinet, & iafigillerur manus ejus , & inquiratur di: tertia , si munda vel immunda fit intra figillationem ; & qui leges iftas fregerit, fit ordalium,

elt, judiciuin vel examen, Amende. regi centum viginti solidos f Witæ. p. 587, tom. IX

Concil,

>

id & reddar

fractum in eo ,

Concil.

[ocr errors]

10?2,

Dominus per

[ocr errors]
[ocr errors]

méprise , & qu'on connût exactement ceux que Dieu déclaroit inno, cens ou coupables. Die illo quo judicium fieri debet , veniat illuc minister Tom. Ix. Coh Episcopi cum Clericis fuis, & fimiliter juftitia Regis cum legalibus hominibus Provincia illius, qui videunt & audiunt, ut &que omnia fiant :

quos misericordiam suam , non per merita, salvare voluerit, quieti fint & liberè rece, dant : & quos iniquitas culpæ , non Dominus damnaverit, justitia Regis de ipfis justitiam faciat. 2. Il se faisoit des épreuves pour les Rois, & en des causes très-coufidérables, où il s'agissoit quelquefois d'une partie d'un Royaume. Telles étoient les épreus ves que fit faire Louis de Germanie, contre Charles le Chauve ; & dans ces fortes d'occasions l'on y regardoit fans doute de bien près. 3. Les personnes qui faisoient ces expériences n'avoient pas toujours accoutumé de manier de choses chaudes. La Comtesse, dont nous avons parlé au III. Chapitre, & l'Impératrice sainte Cunegonde n'étoient

pas

fort exercées à toucher du feu. 4. On obligeoit quelquefois des personnes à fe jufti- Précautiong

contre les préfier par le feu, sans leur avoir donné fervatifs du

[ocr errors]

feu.

Lib.

7. Le

,

le loisir de penser à aucuns préparatifs

; & l'on prenoit ordinairement des précautions pour empêcher qu'on en ulär

: car dans le Recueil des anciennesLoix de Suede, par l'Archevêque André Suenon, au treizieme fiecle, il est ordonné qu'avant que de toucher le fer ardent, on fera laver les mains avec de l'eau fraîche, sans laisser ensuite toucher autre chose

que
le fer rouge. De

. gum Suec

. judicio candentis ferri : Gestaturus ferrum cap. 15.

Lotâ manu nihil debet contingere,priufquam ferrum levet;nec caput,nec crines, nec aliquod vestimentum : ne per tactum alicujus fucci vel unguenti,per fraudem potiùs quam per innocentiam ferricandentis effugiatlefionem.On marque ensuite dans le même Chapitre, qu'on mettra la main ou le pied avec lequel on avoit touché le feu dans un linge , sous le scellé du Juge. Et l'on voit dans les Formules imprimées au second tome des Capitulaires de France, que le scellé ne devoit être levé qu'après trois jours. Pofteà cum magna diligentia fic fiat involuta manus subsigillo judicis fignata usque in die tertia quo visa sit viris idoneis de astimata. Onen usoit ainfi lorsqu'on avoit enfoncé le bras dans de l'eau bouillante ; & le même ordre éroit

Col. 644.

IV.

[ocr errors]

observé à la fin de l'Exorcisme du fer chaud.Et ferrum proferatur, quod à cul Col. 634. pato coram omnibus accipiatur ; & per

da mensuram novem pedum portetur : manus figilletur , sub figillo. servetur , & poft tres noctes aperiatur. Et fi mundus eft, Deo gratuletur. Si autem insanies crudefsens in vestigio ferri inveniatur , culpabilis & immundus reputetur. Toutes ces précautions ne laissent pas lieu de douter des faits.

Enfin il y en avoit qui se brûloient malgré eux, & d'une maniere tout à fait miraculeuse. Des personnes qui uns fe bru.

Que . avoient voulu prouver les erreurs par loient malgré le feu avoient été ainsi brûlées. En eux. 1127. Godefroi de Cologne , Moine Apud Piftode saint Pantaleon, rapporte en sa rium, Tom. s. Chronique qu'un Clerc qui soutenoit les erreurs des Stercoranistes contre la Présence réelle , & diverfes autres hérésies, voulut les prouver par le feu, en présence de l'Evêque d'Arras, & de l'Archevêque de Reims , qui y avoit été invité. Ce malheureux Clerc fit l'épreuve du fer chaud, & se brûla vivement, non-seulement à la inain qui avoit touché le fer ardent mais aux deux mains , aux pieds & au sentre, & ressentit de très grandes

[ocr errors]

* Miracul.

douleurs. Peu d'années après on vit arriver à Strasbourg une punition aufli surprenante à l'égard de quelques Hérétiques , qui avoient voulu le justifier par l'épreuve du fer chaud

ainsi que le rapporte * Césaire d'Hei- . lib. 3.6.17. sterbach.

Il y en avoit qui se brûloient dans l'eau d'une riviere , quelque froide qu'elle pût être. On le voit dans la vie de faint Pons, Abbé près d'Avignon. * Quelques personnes étant en dispute touchant un loc de charrue qui avoit été volé, on exposa la dit

,

rem,

* Statim ante eum ( Poncium) adveniunt terræ cultor, & cuftos boum suorum, in manu tenens vome

altercando cum socio suo, proclamando il. lum latronem; liquidem audius tertius idem vomer non longè ab aratro sub terra ab codcm aratore coopertus fuerat, nemine præsente vel vidente , nifi suo focio, qui juxta aderat. Requifitus in craftinum, non est inventus per triduum ; qua de re alter contra alterum conquerendo, impetebat unus alceruin, futem vomeris proclamando ... Prædictus vir Domini fupra di&am ante se audiens querimoniam ,ambobus subridens hanc indixit fententiam : mirtatur prope tipam, sicur videri po:lit , vomer in aqua Rhodani, & confignabimus eam in nomiue Donini.Quodviri Dei dictum iacto est celeriter adimpletum. Tunc namque virDoinini,digno fan&tæ crucis aquam fanâificans,in. quit: nudatis brachiis ille de quo plus Jubitatur, prior ab aquâ vomerimn elcvet; & lireus tinti lit, i

Teis jusįus & verax hoc fua ronitate rerelet, Audacter itaque

fibi furti con?cius ad extrahendum vomerem ex aqua manum intulit, quam, velut in cacabuin bula ljentis aquæ mihilfer, cren atam & fire vomere relu, lit. sipud Daiberium, in notis ad Guibertum.pag. 652,

ficulté

« AnteriorContinuar »