Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Juges qui l'ordonnoient péchoient
mortellemenr, & que l'effer venoit
du Démon, qui pouvoit tromper',
& faire condamner des innocens.

Il prétend que fi l'expérience a
quelquefois trompé, cela étoic peut-
être venu de la faute des Juges , ou
des Exécuteurs peu circonspects , qui
faisoient l'épreuve trop vite & ne
laissoient pas les femmes assez long-
temps dans l'eau : car des innocentes ;
pourroient demeurer d'abord quel-
ques moinens fur l'eau par des ac-
cidens imprévus ; mais elles enfon-

'
€ent bientôt après : au lieu que les ;
vraies Sorcieres, jerrées dans l'eau ,
vont quelquefois au fond tout à coup;
mais elles ne manquent pas de reve-
nir bientôt au dessus de l'eau. Il ne
doute pas que l'épreuve ne soit cer-
taine & tout-à-fait miraculeuse : plu-
sieurs faits conftans ne lui

permet-
tent pas d'en douter.

* Le premier est que plusieurs per- Faits éton sonnes ayant été jugées Sorcieres par- nans des for

sonnes jettéess

dans l'eau * Accidit insuper apud nos', quòd tam viti quam fæminæ, vidertes.cognatos fuos & nudos, & pedibus manibusque ligatos , super aquas inftar plumæ ferri, quantumvis neque arce, neque ullo motu natandi' instructos', volentes insuper , & fenfum tactus in remer experiri ,: veniâ à Magistratu. obtenta , ac film

IX.

[ocr errors]
[ocr errors]

de ces per

[ocr errors]

cequ'elles ne pouvoient enfoncer dans l'eau, les

parens sonnes , croyant que tout le monde pouvoit peut-être ainsi demeurer sur I'eau,demanderent à subir l'épreuve. On la leur accorda : mais ils allerent bien vîte au fond de l'eaul., comme y vont naturellement tous les corps vivans qui ne peuvent se donner aucun mouvement, & furent les

premiers à croire leurs parens vrais Sos

SOE ciers.

Un autre fait l'avoit persuadé que les Sorciers étoient d'une légereté étonnante sur l'eau. * Une femme,

mini traditi, penèque ad fundum mersi, ( homines enim & cætera animara pleraque senfim &.non illico ut lapis vel plumbum subfidunt & demerguntur , cum non folida . sed concava & mixta corpora fint ) ipti cognatorum fuorum & accufatores extitesunt ac vindices, & probam illam minùs quàm cætera fallcre edixerunt indicia. Num 29. Defenf. Proba. P: 13.

* E diversò.contigit vetulam quamdam , ftipite arundineo nixam, quæ ante complures annos male. ficii unà cum marito & forore iulimulata , ac comprehensa: his supplicio abfumptis, illam , quod & leviores tum contra se quàm cæteras præsumpriones militarent, pariterque gravida , & proxima partui effet,in exilium fuerat relegata ( ubi contra identidem geminatum ac sub pena Magistratus interdi&um provinciæ ac habitationi suæ veteri se intuliffet) comprehensam , ac aquæ ad fubmergenduin boc anno 1594. adjudicatam , carnificique traditam , tanta potentia aquis sæpiùs sese interdum & usque ad nu. meros videndos exinlisse, & quasi ebulliisse seu profie Luiffe., us demergente. & obtrudente cam fæpius.

>

dont on avoit fait mourir le mari & la four

pour

forcellerie, fut seulement exilée, avec défense. sous peine de mort de revenir jamais à la premiere demeure. Elle y revint, &

! fut condamnée à être noyée. Mais, cequi étonna une infinité de personnesy, le Bourreau ne pouvoir venir à bout de la noyer. Quoiqu'il l'eût bien liée avec une grosse pierre , cette femme demeuroit sur l'eau comme une plume. Il falut qu'il la poussât souvent dans l'eau avec une perche., & qu'il la tînt ainsi avec violence , jusqu'à ce qu'elle fût suffoquée : ce qui fit dire au bon Rickius qu'il auroit falu brûlér cette femme, plutôt que de la. noyer.

Ce fait , qui d'un côté confirmoit: fon sentiment , l'embarrassoit extrêt.

[ocr errors]
[ocr errors]

conto carnifice, sub aquis vix contiperi potuerit : extititque cum multoi um sermo, ipsam, nisi canta vehementia conto per carnificcm fuisset presla , ac in aquis detenta, facili, & quidem celeriori negorio quam homini eífet pollibile, enata turam ac evafuer fam fuiffs. Quod nos uti fabulosum quemadmodum. ridebamus, ita mirari fatis non potuimus , mulie, rém illam & grandi lapide .prægravaram., ligatam , ac ,uti, videbatur coram prætorio semi mortuam senio ac præfenti terroie viribus propè omnibus defa tictam, in aquis tantam vim & laborem exercere. potuisse , planèque maleficam , ac cremandam quàm: submergendam illam potiùs fuisse censebamus Num39809 310

[ocr errors]

mément d'un autre ; parcequ'il ne pouvoit pas concevoir , que Dieu permît au Démon de soutenir certe Sorciere dans l'eau , tandis qu'elle étoit entre les mains de la Justice, & déja condamnée par les Juges. C'estpourquoi , après avoir raisonné lur ce point avec beaucoup de Savans, il ne peut s'empêcher de s'écrier: Ecquis fcrutabitur vias Domini ?

Il rapporte un autre fait qui n'est gueres moins surprenant que les précédens. * Une vieille femme, voyant deux jeunes personnes jugées Sorcieres, parce qu'elles n'enfonçoient pas dans l'eau, demanda instamment aux

Quemadmodum hac adhuc æftare in præfe&tura Lirnensi Diocæseos inferioris Colonienfis, accidifle. dicitur quòd vetula quædam , videns duas mulierculás aqua rentatas non subsedisse , sed supernatasse ipfa-ad Præfe&tum loci accurrens ac interpellans, eo usque tam ipsum, quàm cæteros justitiæ ministros præfentes permover , volens ac acerrimè inftans , ut & ipfa aquis tentaretur ; se licèt apud populum sufprecta admodùm fit de hac maléficiali hærefi', jam' tamen innocentian suam per hoc coram populo tel. tatam facere , indignaque hac suspicione publicè fe' eximere velle. Annuit importunè efflagiranti Præfec. tus & cæteri : sed hanc in aquam projectam evidentiùs supernatasfe , ncque ut denvergeretur vel fundum peteret ( quamvis it stadiosè fuo motu super aquas tentans ( efficere ulla ratione potuisse dicitur. Exo tra&ta in respondit , amasium suum fibi fuafiffe, ut hoc aquæ periculum subiret ; se illam liberaturum, & in ipsis aquis famam, viramque adferyaturum effe. Num.- John

Juges d'agréer quelle fûr baignée publiquement, comptant qu'elle enfonceroic infailliblement , & que personne n'oferoit plus la soupçonner d'être Sorciere. Les Juges y confentirent ; & cette pauvre malheureufe für bien furprise de se voir dans l'impossibilité d'enfoncer dans l'eau , quelque effort qu'elle fît. On l'interroge juridiquement:elle avoue que le Diable lui avoit mis dans l'efprit qu'il la délivreroit ; sur quoi on: l'alloit brûler, fi elle ne s'étoit étranglée dans la prison..

Après tous ces faits, Rickius, persuadé de la certitude de l'épreuve , font croire. ne peut l'attribuer au Démon. Il ne l'épreuve lés lui" paroît pas croyable que le Dé. gilime. mon voulůt ain li trahir ceux qui lui font dévoués. (Comme si la bonne: foi étoit une qualité bien essentielle: au Séducteur.) Il aime mieux croire:

. que Dieu opere

en cette occasion un vrai miracle en faveur des Juges qui fe trouvent embarrassés. Ainli il lui paroît que les Juges ne peuvent être coupables en ordonnant cette épreuve , pourvû qu'ils n'agissent point par curiosité, qn'ils procedent avec. toutes les circonspections requiresij.

X.
Ces fairs

« AnteriorContinuar »