Imágenes de páginas
PDF
EPUB

że, à l'heure d'environ huit heures du
matin , se font adressés pardevant moi
Claude Hay, Notaire Royal en la Pre-
vóté Royale de Montigny le Roi s pour
Monseigneur le Prince de Condé Sei-
gneur du dit lieu ; Vincent Baudot
Maréchal, Jeanne Manteau sa fein-
me ; Suzanne d Appougny, veuve de
Claude des Bæufs , tous demeurans au-
dit Montigny ; Etienne d'Appougny
Laboureur, demeurant à Merry Pa
roisse du dit Montigny, e Marie Li-
ger ja femme, lesquels m'ont dit e
fait entendra que plusieurs Habit ans
du dit Montigny tes traitent la quali-
fient tous de Sorciers, do disent qu'ils
le sont ; pour leur faire voir ego
connoître qu'ils ne sont de cette quali-
de Sorciers , de qu'ils ne l'ont ja-
mais été, ils se font soumis do se foute
metteni tous volontairement de se fai-
re baigner dans un endroit qui se trou-
vera le plus profond dans la riviere
de Senin, pour voir s'ils n'iront point
au fond de l'eau , on y allant , ou non,
eu dresser mon Proces verbal. C'est
pourquoi ils m'ont tous prié lo re-
quis de me vouloir transporter avec
eux à l'a dite riviere de Senin
mes témoins ci - après nommés ; ce que

Avec

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

je leur ai octroyé : dont Ade', fait & passé en présence de Maître Jean BousSard, Lieutenant au Bailliage de Blegny , y demeurant. ... la minute des présentes est fignée des dits d'Appougny

Baudot , & des dits autres témoins @ de moi Notaire susdit souligné.

Ce fait , & à l'instant , je Notaire susdit do soussigné, affifté des témoins ci-dessus nommés , me suis transporté avec les dits Baudot , sa femme, Etiene ne d Appougny, veuve ď

des Beufs , Claude Regnard, do Claudine Rian veuve de Jean Jolliton , tous du dir lieu de Montigny

à la dite rrviers de Senin , au dessus du gué du bas des pierres , proche du au dessous de l'Abbaye de Pontigny , étant sur le bord de l'eau de la dite riviere , qui est un endroit le plus profond qu'ils ont trouver, tous lesquels se Jont faits baigner volontairement , & iceux fait lier aux mains eu aux pieds par Clauda Maffe Cordonnier, Jean Thibault

dow Laboureur , demeurans au dit Montigny, de Nicolas Rousseau L'aboureur, demeurant à Venousle, qui s'y est trou, & autres : & ensuite ont été jettés les uns après les autres dans la dite riviere , en présence de plus de fist

[ocr errors]

* Non plus

[ocr errors]

vent pour apo

cents personnes : par lequel bain s'est trouvé que le dit Vincent Baudot a enfoncé dans l'eau une fois seulement, en ayant été trouvé délié en le retirant , & l'autre fois n'a été au fond de la di

a te eau ; à l'égard de la dite veuve des Bæufs, a enfoncé deux fois dans l'eau avec la femme du dit d'Appougny ; & quant aux dits d'Appougny , Regnard & la dite veuve Jolliton, n'ont nullement enfoncé dans l'eau * : eau dont , &

que des goura de tout ce que dessus ai , Notaire sus des, dont les dit souligné, dressé le présent Procès enfans se serVerbal , pour servir en temps de lieu, prendre à noter ainsi qu'il appartiendra, dont j'ai fait gere Ašte..... La Minute des présentes est fignée par les dits ..... & de moi No

do taire susdit souligné. Icelle contrôlée à Seignelay par Noiret , Commis , le one zieme Juin 1696.

Comme ce Procés Verbal eft extrêmement fuccinct , parcequ'avant de le faire contrôler on en ota , diton, plusieurs circonstances, soit parceque le Notaire s'étoit mal énoncé, soit pour diminuer la confusion de quelques personnes , il est bon d'ajoûter ici : 1. Que l'expérience le fit plus modestement qu'elle ne fe faisoit autrefois ; car, au lieu que less

[ocr errors]
[ocr errors]

ز

NY

personnes que l'on jettoit dans l'eau étoient toujours toutes nues, on leur Jaissa en cette occasion la chemise ; ce qui rend plus excusables, du côté de l'honnêteté, plusieurs personnes qui assisterent à l'épreuve. On nous a pourtant écrit de nouveau , que quelques-uns de ceux qui ne pouvoient enfoncer , craignant que la chemise ne les empêchất, la quitterent : mais ils ne laisserent

pas

de surnager.

2. Que les personnes qui ne purent enfoncer dans l'eau étoient plûtôt maigres que graffes , & qu'il y en avoit même de fort maigres. Je me fuis informé de cette circonstance, parceque les hommes maigres doivent aller au fond de l'eau plus vîte que ceux qui font

gras: 3. Qu'on les jetta plus d'une fois dans la riviere, & qu'on les laissa sifrnager durant un temps confiderable, environ une demie heure. On jetta même quelques-uns des lurnageans jusqu'à quatre & cinq fois . fans qu'ils enfoncassent.

Après cette épreuve étonnante, où il y a visiblement du surnaturel, toutes ces personnes ainfi liées devant

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

ceux

aller naturellement au fond qui avoient surnagé, passerenr pour Sorciers. On n'en douta point, & l'on ne fut en peine que de la procédure qu'on devoir garder à leur égard. Mr. M... qui étoit Receveur de la Terre de Montigny le Roi, & chargé par fon Bail des Procès Criminels, pour éviter un trop grand embarras, empêcha qu'on ne pour suivît ces précendus Sorciers. D'ailleurs, les Juges de Montigny ayant donné avis de l'épreuve au Conseil de Mr. le Prince, ce Conseil fage & éclairé répondit que ce n'étoit pas là une conviction , & qu'il ne faloit plus réitérer ces fortes d'épreuves. Ainsi on laiffa ces malheureux en

, repos ; & quelques-uns ont quitté le

& pays avec leur famille..

Huit ou neuf ans auparavant , il s'étoit fait une femblable épreuve par l'autorité du Bailli de Montigny: & ceux qui avoient succombé à l'épreuve ne furent pas non plus

pourfuivis en Justice ; toutes choses ayane: été assoupies par une voie qui apaife beaucoup de différends:

C'eff* un bien qu'en: toutes ces accafions les Juges n'aient pas

« AnteriorContinuar »