Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

teils un trémoussement qui l'avertissoit aussi-bien

que l'auroit pû faire le tournoiement de la Baguette. Mais on ne le voyoit ni suer, ni pâmer ; & tous ces lymptômes ne sont venus qu'après qu'on s'est défié de lui, & qu'on a appréhendé quelque fourberie. On a pû voir, dans le récit de la découverte des Auteurs du meurtre de Lyon , de quelle maniere ces convulsions le prennent. Je ne re: pétérai pas ici cette histoire , parcequ'elle est décrite dans les Illusions Illusion des sur la Baguette, & en tant d'autres Philof. endroits, qu'elle ne peut être ignorée. On ne s'aperçur d'aucune émotion de cette nature lorsqu'auprès de Grenoble on lui fit faire une expérience aufli extraordinaire

que

celle qu'on va voir.

Yers la fin de l'année 1689. le Fermier des Dames Religieuses de fainte Cecile fur fort surpris de voir mou-fices. Histoire rir les bæufs & les vaches qu'on avoit

surprenante. fait paître dans un certain pré. Il en mourut ving-trois en peu de jours , quoique l'herbe de ce pré fût des meilleures de tout le terroir. Eronné d'un tel accident, & empressé d'en découytir la cause , il lui vient

[ocr errors]

VII. Découver : te des malé,

dans l'esprit que ce pourroit bien être un maléfice, & que la Baguette , qui découvroit rant de choses cachées, pourroit ausli découvrir ce que c'étoit. Comme Aimar passoit pour un des plus habiles Devins, on le fit venir. La Baguette fut mise en u age : elle tourna par-tour dans le pré, & nullement aux environs , fi ce n'est fur un petit sentier qui aboutissoit au pré. Cela fait dire à Aimar que pour s'affuret fi c'est un maléfice, il faloit prier Mr. le Curé de faire les exorcismes. Le Curé, accompagné des plus notables de la Paroisse, vient au pré, & fait, en habits de cérémonie, les prieres accoutumées. Aimar reprend la Baguette ; elle ne tourne plus dans le pré. Elle se remue néanmoins sur le sentier : le mouvement continue : on avance ,

& on vient jusqu'à une hute où la Baguette celle de tourner. Un homme d'affez méchante réputation y logeoit ordinairement, lequel informe de ce qui se passoit n'a plus paru dans ces quartiers. On n'en fit aucune recherche. Le Fermier se contenta de ne voir plus mourir ses bestiaux, qu'il fit en trer dans le pré dès le même jour ,

[ocr errors]
[ocr errors]

mar.

un bâton

pour décou

[ocr errors]

loin.

que lui.

[ocr errors]
[ocr errors]

par le conseil de Mr. le Curé & d'Ai-
Si on est surpris de voir consulter I X.
pour

découvrir les malé- Expérience fices, on le sera peut-être encore da-vrir les chovantage de voir consulter le même cachées de

plus
bâton, pour connoître les ossemens près & de
des Saints. Aimar se pique de faire
de ces sortes de découvertes;& quel-
ques-uns y

réuffiffent mieux
Depuis qu'on s'est informé avec
quelque soin des choses que la Ba-
guette a fait découvrir, on en a ap-
pris tant de fingularités , qu'il fau-
droit pour les décrire faire un gros
Livre ; qui seroit peut-être dange-
reux pour quelques personnes , &
trop ennuyeux pour d'autres. Il suffic

.
de dire en général qu'on s'est servi de
la Baguette pour découvrir l'infidélité
des femmes, les faux contrats, & un
grand nombre de choles purement
morales,

Le R. P. Menetriet, Jésuite, écrit
que depuis les expériences célebres
qu'on a fait faire à Aimar, on a tions de la Ba-
des essains de chercheurs de fources , par 1694. p. 46.

guette, à Lyon le moyen de la Baguette , suivre comme lui les pistes des voleurs, découvrir l'or & l'argent caché.... A combien d'effets,

*

* Réflexions sur les indicaa

[ocr errors]

poursuit-il,s'étend aujourd'hui ce talent? Il n'a point de limites. On s'en sert pour juger de la bonté des étoffes , & de la différence de leur prix , pour démêler les innocens d'avec les coupables , & coupables d'un tel crime. Tous les jours cette vertu fait de nouvelles découvertes, inconnues jusqu'à présent.

Mr. du Verdier, Docteur de Sorbonne,reçut une Lettre de Toulouse, le 26. de Mai 1700. dans laquelle on fui faisoit le détail des expériences que quelques perfonnes faisoient avec Ia Baguette. On lui parloit d'un Curé qui devinoit ce que faisoient des personnes abfentes, si un homme avoit de l'argent en quelles especes & combien. On consultoit la Baguette fur le passé, le présent & l'avenir. Elle baissoit pour répondre oùï, & elle s'élevoit pour la négative. Il étoit indifférent d'exprimer sa demande de vive voix ou mentalement ; ce qui surprendroit davantage , si la personne judicieuse qui écrivoir n’ajoûtoit , que plufieurs réponses s'étoient trouvées fausses.

il y a quelques années qu'on me montra une Lettre de Dauphiné, où Pon parloit de Mademoiselle Allouard

[ocr errors]
[ocr errors]

qui devinoit aussi avec la Baguette
ce qui se passoit en des lieux fort
éloignés. Mais en voilà trop sur cet
article.

[ocr errors][ocr errors]

CHAPITRE IV.

[ocr errors]

Comment on distingue les différentes cho

ses sur lesquelles la Baguette tourne;
& ce que l'on fait pour la détermi-
ner à tourner pour une chose , plûtôt
que pour un autre.

I.
Trois ma-

noître sur

ne.

E secret s'est étendu à tant de

choses, qu'il ne faloit plus , pour nieres de conу

donner heaucoup de cours , que quoi la Ba. des inoyens

aisés de connoître sur guette - tour.
quoi la Baguette tourne. Plusieurs per-
sonnes s'en sont prescrits à leur fan-
taisie, qui n'onr pourtant pas laissé
de s'accommoder avec l'expérience.
Envoici trois des plus usités.

Le premier est que la Baguette ne
tourne que sur ce qu'on veut décou-
vrir. Un homme qui cherchoit des
bornes m'avoua que c'étoit-là tout
fon secret. Car lui
comment il connoîtroit si la Baguet-
te tourneroit sur une borne, puis-

ayant demandé

« AnteriorContinuar »