Imágenes de páginas
PDF
EPUB

?

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

s'adonna à la funeste science des enchantemens & des fora » tileges; inventa l'hameçon, l'amorce & la ligne à pêcher, » l'usage des barques utiles à ce sujet, & même les voiles.

Tant de découvertes lui meriterent après sa mort les hon• neurs divins, sous le nom de Zeumichius , ou Jupiter le p machiniste. On croit encore que ces deux habiles freres » inventerent l’art de faire des murailles de brique. Ils eurent » pour enfans Technites, ou l'artiste, & Geinus Autocthone

c'est-à-dire , né dans la terre même , lesquels ayant trouvé

le secret de mêler la paille avec la brique, en formerent » des huiles qu'ils firent feicher au soleil

. Leurs deux fils » nommés Agraï, le champetre, & Agroles, le laboureur ,

s'adonnerent à la vie rustique, & à la chasse. On les nom» ma aussi Aletæ & Titans. Enfin Amynus & Magus, le

contre-forcier & l'enchanteur , furent les derniers de cette premiere race, & ils enseignerent aux hommes

. l'art de bâtir des villages, & d'y r’assembler leurs troupeaux. Il y, ► avoit aussi de leur temps aux environs de Byblos, un certain Elion, nom qu'on peut rendre en Grec par

celui d'Hypfistus , le plus haut, qui avoit pour femme Beruth. Ils » eurent un fils nommé Epigée , qui fut dans la suite appellé

Uranus, & une fille qui porra le nom de , & c'est le a nom de ces deux enfans que les Grecs ont donné au ciel 5 & à la terre.

Hypsistus étant mort à la chasse, on l'honora comme un Dieu , & on lui fit des libations & des sacrifices. Uranus

s'empara du Royaume de son pere, & ayant épousé Gé sa » fæur, il en eut plusieurs enfans, Ilus, qui fut appellé Cronos

ou Saturne, Betylus, Dagon, & Atlas. » : Telles furent , selon l'Auteur Phenicien, les dix premieres generations, lesquelles , fi on en excepte celle d'Elion ou Hypsistus , sont celles de la branche de Caïn : surquoi il est bon de faire quatre remarques. La premiere , que cet ancien Ecrivain, qui vouloir favoriser l'idolatrie, a affecté de ne parler que

des descendans de Caïn , qu’on croit avec raison en avoir été les premiers auteurs. La seconde , qu'il ne fait aucune mention du Deluge, lequel selon les Peres de l'Eglise , fut la punition des crimes de cette race, dont le plus grand étoir

[ocr errors]
[ocr errors]

le culte facrilege qu'ils avoient rendu aux créatures. La troisiéme , est que Sanconiathon compte dix generations dans la branche de Caïn , quoique Moyse n'en mette que huit, palsant de la troisiéme, ou d'Henoc , à la sixiéme , ou à Irad. Mais, on peut dire que Moyse, dont le but étoit de parler principalement de la race de Seth , ou de celle des Juftes, n'a pas suivi de même celle de Cain , sur tout la quatriéme & la cinquiéme, parce que peut-être c'étoient des hommes qui ne meritoient pas d'être nommés; car il n'y a pas d'apparence que les huit generations de Cain ayent duré aussi longtemps que les dix de Seth , dont Moyse fait mention. La quatriéme enfin , que l'Auteur Phenicien attribue à ces defcendans de Caïn la plâpart des inventions utiles , ainsi que Moyse, quoique ces deux Auteurs ne soient pas toûjours d'accord sur le temps de ces découvertes , ni sur les personnes qui les ont faites, Sanconiathon donnant à une race ce que Moyse donne à une autre , comme on pourra s'en convaincre en lisant les premiers Chapitres de la Genese.

J'ai dit que ces dix generations regardoient les descendans de Caïn, si on en exceptoir Hypsistus , parce que les Sçavants, après Cumberland qui a expliqué dans un grand détail ce fragment de l'Auteur Phenicien , prétendent que cet Hypsis tus étoit le pere de Noé, & qu'il n'en est parlé que comme en passant, parcequ'il étoit ennemi des Idolatres dont Sanconiathon plaide la cause.

Pour la satisfaction des Lecteurs , je vais metttre ici les deux Tables des descendans de Caïn.

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

s'adonna à la funefte science des enchantemens & des fora » tileges; inventa l'hameçon, l'amorce & la ligne à pêcher,

l'usage des barques utiles à ce sujet, & même les voiles. » Tant de découvertes lui meriterent après la mort les hon• neurs divins, sous le nom de Zeumichius, ou Jupiter le » machiniste. On croit encore que ces deux habiles freres

inrenterent l'art de faire des murailles de brique. Ils eurent » pour enfans Technites, ou l'artiste, & Geinus Autocłhone » c'est-à-dire, né dans la terre même, lesquels ayant trouvé

le secret de mêler la paille avec la brique, en formerent

des thuiles qu'ils firent feicher au soleil. Leurs deux fils » nommés Agraï, le champetre, & Agroies, le laboureur , » s'adonnerent à la vie rustique, & à la chasse. On les nom» ma ausli Alete & Titans. Enfin Amynus & Magus, le

conere-forcier & l'enchanteur , furent les derniers de cette

premiere race, & ils enseignerent aux hommes l'art de » bâtir des villages, & d'y r’assembler leurs troupeaux. Il

y » avoit aulli de leur temps aux environs de Byblos, un cers tain Elion, nom qu'on peut rendre en Grec par celui

d'Hypsistus, le plus haut, qui avoit pour femme Beruth. Ils » eurent un fils nommé Epigée , qui fut dans la suite appellé

Uranus, & une fille qui porra le nom de , & c'est le - nom de ces deux enfans que les Grecs ont donné au ciel » & à la terre.

Hypsistus étant mort à la chasse, on l'honora comme un Dieu , & on lui fit des libations & des sacrifices. Uranus

s'empara du Royaume de fon pere, & ayant épousé Gé sa » fæur, il en eut plusieurs enfans, Ilus, qui fut appellé Cronos o ou Saturne, Betylus, Dagon, & Atlas. »

Telles furent, selon l'Auteur Phenicien, les dix premieres generations , lesquelles , fi on en excepte celle d'Elion ou Hypfiftus , sont celles de la branche de Cain : surquoi il est bon de faire quatre remarques. La premiere , que cet ancien Ecrirain, qui vouloit favoriser l'idolatrie, a affecté de ne parler que des descendans de Cain, qu'on croit avec raison en avoir écé les premiers auteurs. La seconde , qu'il ne fait aucune rendon da Deluge, lequel selon les Peres de l'Eglise , fut Lirica des crimes de cette race, dont le plus grand étoit

1

le culte facrilege qu'ils avoient rendu aux créatures. La troisiéme , est que Sanconiathon compte dix generations dans la branche de Caïn , quoique Moyse n'en mette que huit, pasfant de la troisiéme, ou d'Henoc, à la sixiéme , ou à Irad.. Mais, on peut dire que Moyfe , dont le but étoit de parler principalement de la race de Seth, ou de celle des Juftes, n'a pas

suivi de même celle de Caïn , sur tout la quatrieme & la cinquiéme , parce que peut-être c'étoient des hommes qui ne meritoient pas d'être nommés ; car il n'y a pas d'apparence que les huit generations de Cain ayent duré aussi longtemps que les dix de Seth , dont Moyse fait mention. La quatriéme enfin ; que l'Auteur Phenicien attribue à ces defcendans de Caïn la plâpart des inventions utiles , ainsi que Moyse, quoique ces deux Auteurs ne soient pas toûjours d'accord sur le

temps

de ces découvertes ni sur les personnes qui les ont faites, Sanconiathon donnant à une race ce que Moyse donne à une autre, comme on pourra s'en convaincre en lisant les premiers Chapitres de la Genese.

J'ai dit que ces dix generations regardoient les descendans de Caïn , si on en exceptoit Hypfiftus , parce que les Sçavants, après Cumberland qui a expliqué dans un grand détail ce fragment de l'Auteur Phenicien, prétendent que cet Hypsiftus étoit le pere de Noé, & qu'il n'en est parlé que comme en passant, parcequ'il étoit ennemi des Idolatres dont Sanconiathon plaide la cause.

Pour la satisfaction des Lecteurs , je vais metttre ici les deux Tables des descendans de Cain.

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Dans Moyfe, comme on le voit, la race de Caïn finit aux derniers hommes que je viens de nommer , parce qu'eux-mêmes, ou leurs descendans, furent engloutis dans les eaux du Deluge, sans qu'il s'en fût lauvé aucun. Comment , dira-t’on, a-t'elle donc été continuée par Sanconiathon dans la troiLéme partie de son extrait que je vais rapporter ? Il est aisé de répondre à cette difficulté, en disant qu'il a pris dans les defcendans de Noé, les personnages de cette seconde decade, La chose paroîtra évidente par les reflexions qu'on trouvera dans la suite.

» 3o. De ceux-ci, dit Sanconiathon, c'est-à-dire, d'Amy» nus & de Magus , n’aquirent Misor & Sydic , le Libre , &

le Juste , qui trouverent l'usage du sel. Le premier fut pere - de Thaautus , l'inventeur des premieres Lettres ; c'est le • Thoot des Egyptiens, le Thogit des Alexandrins , & l'Her» mès des Grecs : & Sydic eut pour enfans les Diofcures

ou Cabires, nommés dans la suite Corybantes ou Samo• thraces. Ceux-ci perfectionnerent la navigation , en faisant » un vaisseau ; & parmi leurs enfans , il y en eut qui trou• verent l'usage des fimples , des remedes contre la mor

sure des animaux & enfin l'art des enchantemens, ou » la maniere de guerir ces morsures par des paroles. Uranus, dont les enfans yivoient du

temps

de ceux dont in on vient de parler , ayant succedé à son pere Elion , eur » de Gé sa four, les quatre enfans qu'on a déja nommés,

Cronus, Betylus, Atlas , & Dagon ou Siton, qui fut fur» nommé Zeus Arotrius , ou Jupiter le laboureur, lorsqu'il * eut inventé l'art de semer le blé; il eut aussi plusieurs au5 tres enfans de differentes Concubines. Gé mécontente o des galanteries de son époux, lui en fit des plaintes ame» res ; ce que l'obligea à la repudier. Mais comme il l'ai» moit, il la reprit & en eut plusieurs enfans, qu'il chercha » dans la suite à faire perir. Cronus ayant atteint l'âge viril,

épousa le ressentiment de fa mere , mit à la tête de son » Conseil Hermès Trismegiste qui étoit son Secretaire , s'op

pofa vivement aux desseins d’Uranus , le chassa du Royauvine , succeda à son pouvoir ; & ayant pris dans le combat » une Concubine que son pere aimoir tendrement, il la don

pa

[ocr errors]
[ocr errors]

DO

و

« AnteriorContinuar »