A L'HISTOIRE DES HOPITAUX DE PARIS

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

Crítica de los usuarios - Marcar como inadecuado

Collection de documents pour servir à l'histoire des hôpitaux de Paris - Page 337
1887
Je donne et lègue au sieur de Mauvillain, chirurgien, la somme de 100 livres pour
une fois paier, en considération de l'assistance qu'il m'a rendu depuis un ... 

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 146 - ... le même état où l'approbation y aura été donnée , es mains de notre très -cher & féal Chevalier , Chancelier de France , le Sieur de Lamoignon , & qu'il en fera enfuite remis deux exemplaires dans notre Bibliothèque publique , un dans celle de notre Château du Louvre...
Página 73 - Etablissement, pleinement, paisiblement et perpétuellement, cessant et faisant cesser tous troubles et empêchements contraires ; CAR TEL EST NOTRE PLAISIR : et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes.
Página 73 - Etat, sy donnons en mandement à nos amez et féaux conseillers, les gens tenant nostre cour de Parlement à Paris, que ces présentes ils ayent à faire...
Página 178 - Paradis, et par la vertu des prières et mérites de tout ce qu'il ya de saintes âmes dans l'Église catholique, apostolique et romaine, dans le sein de laquelle je veux mourir, comme Dieu m'a fait la grâce d'y naistre et d'y vivre. 2. Je désire que mon corps soit inhumé aux Capucines de Paris, dans leur sépulture, et qu'il soit porté sans aucune cérémonie, et mon cœur à Montmartre, avec ceux de mes proches; et je deffends très expressément qu'il en soit fait aucune ' dans les services...
Página 303 - Je respecte vos secrets , sire , poursuivit-elle y mais je parierois que c'est pour cette bulle où je n'entends rien. Je ne suis qu'une bonne chrétienne qui ne m'embarrasse pas de leurs disputes. Si ce n'est que cela, vous êtes trop bon: laissez- les s'arranger comme ils voudront.
Página 267 - Errard et de ses sens, suffisance, loyauté, proiidhommie, experiance et bonne diligence, à icelluy pour ces causes et autres à ce nous mouvans avons donné et octroyé, donnons et octroyons par ces présentes...
Página 303 - Rohan , supposant que tout ce qui se trouvoit dans sa société ne pouvoit pas avoir d'autres intérêts que les siens , confia le secret à la Chausseraie, afin, dit-il, qu'étant notre amie, elle jouisse d'avance du triomphe de la bonne cause. Il lui déclara donc que l'ordre d'enlever le cardinal de Noailles devoit s'expédier le lendemain.
Página 73 - Chaumes, de l'avis de notre très cher et très amé oncle le duc d'Orléans, petit-fils de France...
Página 303 - Elle rendit compte de tout au cardinal, lui recommanda de ne point sortir de Paris, où l'on craindrait de révolter le public par un acte de violence, repartit aussitôt pour Versailles, et rentra dans sa chambre avant que personne eût encore paru. Vers midi, elle trouva chez la duchesse la cabale fort consternée, et sut qu'après la prière le roi...
Página 303 - Elle eut des amis dans tous les temps, dans toutes les classes, dans les partis les plus opposés , et obligea les ministres à des égards pour elle , sans les rendre ses ennemis. Ils lui firent une fortune considérable, qu'elle augmenta encore dans la régence. Elle se retira à un certain âge de chez Madame , dont elle conserva les bontés , et continua d'aller de temps en temps faire sa cour au roi , qui lui donnait toutes les audiences particulières qu'elle voulait.

Información bibliográfica