Imágenes de páginas
PDF
EPUB

mumies sur lesquelles on voit presque toujours des décorations en peinture. Je passe à la description exacte de ces monumens.

N°. I.

On ne peut méconnoître Osiris, ou du moins un de ses Prêtres, à la vûe de cette figure : on lui voit en effet le menton orné de la plante Persed, il porte le fouet & la crosse dans chacune de ses mains ; les aîlerons de sa coëffure font bleus , le visage & le col font de leur couleur, naturelle, c'est-à-dire, d'un-rouge brun; fa camisolle est d'un rouge brillant, & le reste de l'habillement, qui couvre très-juste les jambes & même les pieds, est de couleur bleue; on ne distingue plus les caractères & les ornemens qui décoroient la plinthe ou le socle sur lequel la figure est posée. Hauteur fept pouces huit lignes.

Nos. II. & III, Les deux figures à tête d'Ibis , & que je crois pouvoir nommer des Gardes, en les comparant à celles que

l'on yoit à

peu près dans la même disposition sur la Table Isiaque, présentent si peu de différence entr'elles que j'aurois, pû me dispenser de les rapporter toutes deux; mais la fins gularité de trouver deux pendans Egyptiens m’a determiné.

Quoique ces figures soient en général de la même hauteur, il y en a une moins élevée, mais elle regagne ce défaut d'élévation par un disque rouge qui se trouve plus étendu : ces disques sont peints & placés au milieu d'un croissant; ils sont environnés de deux côtés par une bande d'hiéroglyphes noirs, écrits sur un fonds blanc; ces bandes tiennent aux deux corps droits , sur lesquels les figureş sont appuyées, & ces corps sont couverts de petits quarrés rouges, bleus & jaunes. Les chaperons qui forment leurs coëffures sont bleus, & leurs extrémités sont blanches, rayées de rouge. Ce que l'on voit de nud, ainsi

que

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »