Imágenes de páginas
PDF
EPUB

SERMON

POUR LA FÊTE

DE LA

PURIFICATION

DE LA SAINTE VIERGE. Des Exemples des Grands.

Ecce pofitus eft hic in ruinam & in refurrectionem multorum in Ifraël.

Celui que vous voyez eft établi pour la ruine & pour la réfurrection de plufieurs en Ifraël. Luc. 2. 34.

SIRE,

T

ELLE eft la deftinée des Rois & des Princes de la terre, d'être établis pour

la

perte comme pour le falut du refte des hommes; & quand le Ciel les donne au monde, on peut dire que ce font des bienfaits ou des

châtimens publics que fa miféricorde ou fa juftice prépare aux peuples.

Oui, SIRE, en ce jour heureux où vous futes donné à la France, & où porté dans le Temple faint, le Pontife vous marqua fur les Autels du figne facré de la Foi; il fut vrai de dire de vous: Cet Enfant augufte vient de naître pour la perte comme pour le falut de plufieurs.

Jefus-Chrift lui-même prenant poffeffion aujourdhui dans le Temple de fa nouvelle royauté, n'eft pas exempt de cette loi. Il eft vrai que fes exemples, fes miracles, & fa doctrine qui vont afsûrer le falut à tant de brebis d'Ifraël, ne deviendront une occafion de chûte & de fcandale pour le reste des Juifs, que par l'incrédulité qui les rendra plus inexcufables, & qu'ainsi le même Evangile qui fera le falut & la rédemption des uns, fera la ruine & la condamnation des autres.

[ocr errors]

Heureux les Princes & les Grands fi leur fainteté toute feule étoit, pour les hommes corrompus, une occafion de cenfure & de fcandale; & fi leurs exemples comme ceux de JesusChrift, ne devenoient l'écueil & la condamnation du vice, qu'en le rendant plus inexcufable, en devenant l'ap pui & le modele de la vertu.

[ocr errors]

,

Ainfi, mes Freres, vous que la Providence a élevés au-deffus des autres. hommes ; & vous fur-tout SIRE, vous que la main de Dieu, protectrice de cette Monarchie, a comme retiré du milieu des ruines & des débris de la maison royale, pour vous placer fur nos têtes vous, qu'il a rallumé comme une étincelle précieufe dans le fein même des ombres de la mort, où il venoit d'éteindre toute votre auguste race, & où vous étiez fur le point de vous éteindre vous-même : oui, SIRE, je le répete; voilà les deftinées que le Ciel vous prépare; vous étes établi pour la perte comme pour le falut de plufieurs : pofitus in ruinam & in refurrectionem multorum ́ in Ifraël.

Les exemples des Princes & des Grands roulent fur cette alternative inévitable: ils ne fauroient ni fe perdre ni fe fauver tout feuls. Vérité capitale qui va faire le fujet de ce Difcours.

SIRE,

Omme le premier penchant des peuples eft d'imiter les Rois, le premier devoir des Rois, eft de donner de faints exemples aux peuples. Les hommes ordinaires ne femblent naître

[ocr errors][merged small]

Ita in

fortuna

que pour eux feuls ; leurs vices ou leurs vertus font obfcures comme leur deftinée confondus dans la foule, s'ils tombent ou s'ils demeurent fermes c'eft également à l'infu du public; leur perte ou leur falut fe borne à leur perfonne ou du moins leur exemple peut bien féduire & détourner quelquefois de la vertu, mais il ne fauroit impofer & autorifer le vice.

Les Princes & les Grands au contraire ne femblent nés que pour les autres. Le même rang qui les donne en fpectacle, les propofe pour mo-. dèles; leurs mœurs forment bien-tôt les mœurs publiques; on fuppofe que ceux qui méritent nos hommages, ne font pas indignes de notre imitation; la foule n'a point d'autre loi que les exemples de ceux qui commandent : leur vie fe reproduit, pour ainfi dire dans le public; & fi leurs vices trouvent des cenfeurs, c'eft d'ordinaire parmi ceux-mêmes qui le méritent.

Auffi la même grandeur qui favorife maxima les paffions, les contraint & les gêne; minima & comme dit un ancien, plus l'éléef Salvation femble nous donner de licence

licentia

luft. par l'autorité, plus elle nous en ôte par les bienféances.

Mais d'où viennent ces fuites inévi

tables que les exemples des Grands ont toujours parmi les peuples? le voici : du côté des peuples, c'eft la vanité & l'envie de plaire; du côté des Grands, c'eft l'étendue & la perpétuité.

Je dis la vanité du côté des peuples. Oui, mes Freres, le monde, toujours inexplicable, a de tout tems attaché également de la honte & aux vices & à la vertu. Il donne du ridicule à l'homme jufte; il perce de mille traits l'homme diffolu: les paffions & les œuvres faintes fourniffent la même matiere à fes dérifions & à fes cenfures; & par une bizarrerie , que fes caprices feuls peuvent juftifier, il a trouvé le fecret de rendre en même-tems & le vice méprifable & la vertu ridicule. Or, les exemples de diffolution dans les Grands, en autorifant le vice, en ennobliffent la honte & Fignominie, & lui ôtent ce qu'il a de méprifable aux yeux du public, leurs paffions deviennent bien ot dans les autres de nouveaux titres d'honneurs, & la vanité feule peut leur former des imitateurs. Notre nation fur-tout, ou plus vainé ou plus frivole, comme on l'en accufe; ou pour parler plus équitablement & lui faire plus d'honneur, plus attachée à fes Maîtres & plus refpec

,

« AnteriorContinuar »