Imágenes de páginas
PDF
EPUB

fleuve majestueux pour y porter la joie & l'abondance: fon nom fera écrit dans les annales de la poftérité parmi les conquérans, mais il ne le sera pas parmi les bons Rois; & l'on ne rappellera l'hiftoire de fon régne, que pour rappeller le fouvenir des maux qu'il a faits aux hommes. Ainfi fon orgueil, (a) dit l'Esprit de Dieu, fera monté jusqu'au ciel: fa tête aura touché dans les nuées: fes fuccès auront égalé fes defirs, & tout cet amas de gloire ne fera plus à la fin qu'un monceau de boue, qui ne laiffera après elle que l'infection & l'opprobre.

Grand Dieu! vous qui êtes le protecteur de l'enfance des Rois, & furtout des Rois pupilles, éloignez tous ces piéges de l'enfant précieux que vous nous avez laiffés dans votre miféricorde. Il peut vous dire, comme autrefois un Roi felon votre cœur : Pf. 26.10. Mon pere & ma mere m'ont abandonné. A peine avois-je les yeux ouverts à la lumiére, qu'une mort prématurée les ferme en même tems à Adélaïde qui m'avoit porté dans fon fein, & dont

(a) Si afcenderit ufque ad cœlum fuperbia ejus, & caput ejus nubes tetigerit: quafi fterquilinium in fine perdetur. Job. 20. 6.7.

les traits aimables & majeftueux font encore peints fur mon vifage; & au Prince pieux de qui je tiens la vie, & dont les fentiments religieux feront toujours gravés dans mon cœur : Pater meus & mater mea dereliquerunt me. Mais vous, Seigneur ! qui êtes le Pere des Rois, & le Dieu de mes peres; vous m'avez pris fous votre protection, & mis à couvert fous l'ombre de vos aîles & de votre bonté paternelle: Dominus autem affumpfit me.

Grand Dieu! gardez donc fon in- Ibid. nocence comme un tréfor encore plus eftimable que fa Couronne: faites-la croître avec fon âge: prenez fon cœur entre vos mains, & que le feu impur de la volupté ne profane jamais un fanctuaire que vous vous êtes réservé depuis tant de fiécles: Cuftodi inno- PS.36.371 centiam.

[ocr errors]

Voyez ces fémences de droiture & de vérité, que vous avez jettées dans fon ame; cet efprit de juftice & d'équité qui fe développe de jour en jour & qui paroît être né avec lui; cette averfion naiffante pour les artifices & les fauffes louanges du flatteur; & ne permettez pas que l'adulation corrompe jamais ces préfages heureux de notre félicité future. Et vide aquitatem.

Thide

[ocr errors]

Qu'il regne pour notre bonheur, & il régnera pour fa gloire. Que fon unique ambition foit de rendre fes fujets heureux; que fon titre le plus chéri foit celui de Roi bienfaisant & pacifique: il ne fera grand qu'autant qu'il fera cher à fon peuple; qu'il foit le modèle de tous les bons Rois; & que ce Prince pacifique puiffe laiffer encore après lui des Princes qui lui reffembid. blent: Quoniam funt reliquia homini pacifico. Recevez ces vœux, ô mon Dieu ! & qu'ils foient pour nous les gages de la tranquillité de la vie préfente, & l'efpérance de la future!

Ainfi foit-il.

7%

SERMON

POUR

LE SECOND DIMANCHE

DE CARÊME.

Sur le refpect que les Grands doivent à la Religion.

Et ecce apparuerunt illis Moyfes & Elias cum Jefu loquentes.

En même tems ils virent paroître Moyfe & Elie,qui s'entretenoient avec Jefus.Matth. 17.3.

CE

SIRE,

E font les deux plus grands hommes qui euffent encore paru fur la terre, qui viennent aujourdhui fur la montagne fainte, rendre hommage à la gloire & à la grandeur de JesusChrist.

ce

Moyfe, ce Dieu de Pharaon Législateur des peuples, ce Vainqueur

des Rois, ce Maître de la nature, & plus grand encore par le titre de ferviteur fidéle de la maifon du Seigneur.

Elie, cet homme miraculeux, la terreur des Princes impies, qui pouvoit faire defcendre le feu du ciel, ou s'y élever lui-même fur un char de gloire & de lumiere; & plus célébre encore par le zéle faint qui le dévoroit, que par toutes les merveilles qui accompagnerent la vie.

Cependant l'un & l'autre n'avoient été grands, que parce qu'ils avoient été les images de Jefus-Chrift. Ils viennent donc adorer celui qu'ils avoient figuré, & rendre à ce divin original la puiffance & la gloire qui appartiennent à lui feul, & dont ils n'avoient été eux-mêmes que comme les précurfeurs & les dépofitaires.

Telle eft, SIRE, la deftinée des Princes & des Grands de la terre. Ils ne font grands, que parce qu'ils font les images de la gloire du Seigneur, & les dépofitaires de fa puiffance. Ils doivent donc foutenir les intérêts de Dieu, dont ils repréfentent la majefté; & refpecter la Religion, qui feule les rend eux-mêmes refpectables.

Je dis refpecter: elle exige d'eux un refpect de fidélité, figuré par Moyfe,

« AnteriorContinuar »