Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

CHAP. IV. doit ce qu'il n'aimoit pas, & elle étoit tou

jours apliquée à lui défendre ce qu'il aimoit. Plus elle étoit juste & sainte plus elle lui étoit opposée : & la gêne où elle mettoit son cæur , sans le convertir & sans le changer, ne servoit qu'à rendre les mouvemens pour les objets de ses pafsions, plus conti.

nuels & plus vifs. Le péché en est devenu Rom.7. v. par-là plus žinpérieux & plus dominant. Vt

fiat suprà modum peccans peccatum per mandatum. La concupiscence irritée par les

barrieres qu'on lui opposoit au-dehors, s'est Ibid. v.-8.

débordée pour les surmonter : Peccatum per mandatum operatum eft in me omnem concu. piscentiam. Et au lieu que la loi devoit fervir de frein à l'homme contre les mauvaispenchans, & contre ses vices-, elle a pariz au contraire leur donner une nouvelle activité par des défenses qui ont rappellé le souvenir de ce qui étoit défendu ; & dont l'engourdissement du cœur & l'oubli, au

roient ce semble rendu le défir plus lent & Ibid. ~4. plus foible: Concupifientiam nesciebam , nifi

Tex diceret : non concupisces...sor. Cum ve.
niffet mandatum , peccatumn revixit.
3. C'est ainsi

que
l'homme uni

par
mour adultere à des objets défendus, & sé-
paré par l'éloignement de son cæur d'une
loi láinte & auguste , qui lui renoit lieu
d'époux & de maître , n'a produit que des
fruits de mort, dignes d'une éternelle igno-
ninie & d'un éternel châtiment. Mais de-
puis qu'il est mort par J.C.à une loi qui ne
pouvoit lui donner la vie , & qui, pour
cette raison, devenoit à son égard une oc-
cafion continuelle de mort, il appartient à
J. C. qui l'a ressuscité, qui est en lui. le
principe d'une nouvelle vie ; qui a créé en

[ocr errors]
[ocr errors]

:

ron a

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

ce

lui un cæur nouveau ; qui lui a inspiré un

; amour céleste

pour la loi, dont il admire CHAP. IV. l'éclar & la beauté;& qui au lieu d'une lettre qui ne pouvoit que condamner les pécheurs, parce qu'elle ne pouvoit ni diffimuler ses crimes, ni lui inspirer la pénitence, a écrit dans son cæur une loi intérieure, spirituelle , vivante , féconde en toutes fortes de bonnes atvres, qui lui fait aimer tous ses devoirs, & qui lui infpire la haine de tous les vices: „ Lorsque nous étions c assujettis à la chair, dit l'Apôtre , les ce passions criminelles étant excitées par la ce Toi, agissoient dans les membres de notre ce corps, & leur faisoient produire des fruits co pour la mort : mais inaintenant nous som-ce mes affranchis de la loi de mort dans la- 66 quelle nous étions retenus : de forte

que nous fervons Dieu dans la nouveauté de ce l'esprit,& non dans la vieillesse de la lettre: Nunc autem foluti fumus à lege mortis,in

5.6.

qua detinebamur, ita ut serviamus in novii ate Spiritús, de non in vetuft littera.

4. Il faut bien peser ces mots importans : 's La nouveauté de l'esprit & la vieillesse de la lettre. » Ce n'est pas la loi à propreinene parler qui vieillit , & qui fait place à une alliance nouvelle : mais c'est la lettre de la loi, séparée de l'esprit de grace & d'amour, qui étant incapable de renouveller l'homme, & par conséquent d'être le fondement d'une alliance éternelle, doit nécessairement vieillir, & par la vieillesse être conduite à la mort. De même la nouveauté de l'esprit n'est point l'établissement de nouveaux devoirs, ni d'une loi qui contienne d'autres préceptes, que ceux du Décalogue : mais cette nouveauté de l'esprit est l'infusion

Rom. 7.0

[ocr errors]

30

[ocr errors]

CHAP. IV. d'un nouvel amour , qui fait observer ce

que

la lettre de la loi commandoit sans luce cès ; & qui délivre l'homine de l'impuissance où le tenoient ses passions, à l'égard d'une loi, qui toute sainte qu'elle étoit , ne

pouvoit sanctifier personne, parce qu'elle Rom. 8. V, 2.

consistoit dans une lettre extérieure, delti.

tuée d'esprit & de vie : » La loi de l'esprit 4.

» de vie, dit saint Paul, qui est en J. C.
» m'a délivré de la loi du péché & de la
s, mort : car ce qui étoit impossible à la loi
» affoiblie par la chair, Dieu l'a fait, aiant
» envoié son propre Fils , revêtu d'une chair
s
so semblable à celle du péché...... afin que la

à
»justice de la loi fùt accomplie en nous, qui
» ne marchons pas selon la chair , mais se-
» lon l'esprit. „ Ainsi, selon ce grand Apô-
tre, c'est la loi de l'esprit de vie, qui ac
complit la justice de la loi. L'esprit de vie,

, & la justice de la loi, réellement accomplie, font deux choses inséparables, bien loin d'être opposées; & l'esprit de vie est tellement unià la véritable justice commandée par la loi , qu'il est lui-même cette loi , non dans ce qu'elle a d'extérieur & de littéral, mais dans ce qu'elle a de grace & d'amour. Mais ni cet esprit de vie, ni cette justice de la loi, récllement observée, n'ont pu nous être inéritées que par J. C. qui nous a délivrés de notre servitude sous la chair, mourant dans la chair ; & qui nous a communiqué l'esprit de vie, en mourant pour nous dans une chair semblable à celle des pécheurs. Lex /piritús vitæ in Chrifto feju , liberavit me à lege peccati dos mortis. Nam quod impossibile erat legi , in quo infirmabatuk per carnem, Deus Filium fuum mittens in fi. militudinem carnis peccati , des de peccato

a

en

damnavit peccatum in carne , ut justificairo CHAP, IV. · legis impleretur in nobis.

9. VII. La nouvelle alliance ne vieillit point;

elle est éternelle. Cet avantage el fondé sur 1: pronese de Dieu qui fe char e de l'obeiffance de l'bomme. Dieu écrit la loi dans le coeur de l'homme , par l'efficace de l'Esprit Saint.

[ocr errors]

1. C'est par ce moien que la nouvelle al. liance & la nouvelle loi dont J. C. eit l'info tituteur, sont une alliance éternelle , & une loi qui nc vieillira jamais. Car la loi dont il est l'auteur , est une loi d'esprit & de vie, qui porte avec elle son accomplissement & sa justice ; parce qu'elle délivre l'homme de la servitude du péché & de ses passions, & qu'elle surinonte les obstacles, qu'une chair rebelle opposoit à la loi de l'esprit. De même la nouvelle alliance dont J.C. est le Médiateur est une alliance éternelle; parce que c'est J. C. lui-même qui se charge de la condition dont les hommes avoient eu la té. mérite de se charger dans la premiere al. lian: a faite à Sinai, qui pour cette raison ne pouvoit durer long-tems , ni même étre sérieuse un moment ; puisque l'homme qui est menteur, s'en rendoit le garant & qu'il s'établissoit sur la promesse & fursa parole.

2, Ces deux vérités, que la nouvelle al. liance est éternelle, & que loi nouvelle ne vieillira jamais, parce que l'une est fondée sur des promesses gratuites, & que l'au. tre est une loi d'esprit & de vie, qui enfera

l'obéissance de l'homme , & l'infusion de l'amour qui est le principe de fon obéissan

[ocr errors]

me

[ocr errors]

1

Heb. 8.7.13

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

CHAP. IV. ce : ces deur vérités, dis-je , sont claires

ment enseignées par saint Paul , qui les prouve par les Prophêtes : » S'il n'y avoit

» eu rien de défectueux dans la premiere avec Jerem.c. 31. W.31534.

» alliance , dit-il, on n'auroit pas pensé à o lui en fubstituer une seconde ; mais Dieu w blâmant ceux qui l'avoient contractée , » leur parle ainfi? Il viendra un tems, dit » le Seigneur, auquel je ferai une nouvelle 9 alliance avec la maison d'Israël & la maivə son de Juda: non selon l'alliance que j'ai »» faite avec leurs peres au jour que je les » pris par la main pour les faire sortir de » l'Egypte, parce qu'ils ne sont point de» meurés dans cette alliance que j'avois fai» te avec eux : & c'est pourquoi je les ai

meprisés, dit le Seigneur. Mais voici w l'alliance que je ferai avec la maison d'If

raël , après que ce tems-là sera venu, dit » le Seigneur : j'imprimerai mes loix dans o leur esprit,& je les écrirai dans leur cæur;

& je serai leurDieu, & ils feront mon peu» ple; & chacun d'eux n'aura plus besoin

d'enseigner son prochain & son frere, en n disant : Connoissez le Seigneur ; parce - que coas me connoîtront, depuis le plus

petit jusqu'au plus grand. Car je leur par» donnerai leurs iniquités & je ne me » fouviendrai plus de leurs péchés. » Oren appellant cette alliance une alliance nouvelle, il a montré que la premiere vieillissoit ; or ce qui vieillit est proche de la fin.

3. Ces paroles du Prophéte Jérémie, interprétées par saint Paul, démontrent clairement que l'alliance nouvelle , est fondée sur des promesses gratuites de la part de Dieu , & par conséquent éternelle : & que

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »