Imágenes de páginas
PDF
EPUB

l'eau , & dirigée par le gouvernail au dessus du point où elle doit aborder : la barque obéit à l'une & à l'autre puissance, en suivant la diagonale, qui participe de la direction d'une des deux puissances, d'autant plus que cette puissance a plus de force refa pedive. Le mouvement composé peut être remarqué encore dans tous les mouvemens particuliers qu'on imprime aux mobiles , qui sont emportés par un mouvement

commiin.

J'allois un jour à la pêche avec mon Eleve : nous étions dans une barque qui alloit bon train. Si je jettois perpendicum lairement cette orange ,

lui dis-je, & que la barque continuât d'aller , où tomberoitelle ? Apparemment dans l'eau , répond Ismin. Je fais l'expérience , & l'orange tombe à nos pieds : Ismin la prend, la jette perpendiculairement, & la voit tomber de même à ses pieds. D'où peut provenir cela , me dit-il tout étonné?.... Cela viene de ce qu'à l'inftant que nous avons jette l'orange, elle a reçu deux dire&ions que

se croisoient , celle que lui a donné la main , & celle de la barque.... Ismin m'interrompt aussi-tôt, & finit lui-même l'explication. Cette idée s'effaça cependant bientôt. Quelque temps après cette époque, nous révenions à la pêche dans la même barque, & nous portions nos Fusils, pour joindre l'exercice de la chasse à celui de la pêche. J'apperçois un lievre non loin des bords de la riviere que nous cotoyions.... Bon Ismin , j'aurois grande envie de cette piece de gibier. Ab! laissez-moi faire , me dit mon jeune chasseur : vous allez voir, Il tire, o désastre inattendu ! Le lievre s'enfuit fort alaigre , & le coup va porter plus bas sur un Dindonneau qu'on n'avoit pas visé. O! qu'on est confus , & ftupefait !.... Monsieur , ce fusil-là écarte.... Il a fait long-feu.... Il est peut-être faussé.... Mon pauvre chasseur ! rien de toùt cela na lieu : il faut revenir à notre physique

Je lui rappelle l'orange : mon petit bot homme ouvre de grands yeux , il rougit sbientôt , & promet de refléchir un peu plus.

Cependant il fallut aborder , chercher le maître du Dindonneau, à qui nous avions fait du tort,

le

payer, & se préparer à parler physique, lorsque nous mangerions cette triste piéce de gibier.

Les réflexions qu'on a faites sur la composition du mouvement ont donné nailsance au plan-incliné, qui augmente nos forces, en diminuant celle des résistances; car les poids qui montent, ou descendent sur cette machine, perdent de leur pésanteur, à proportion que le plan est plus incliné.

La pesanteur des corps , qui marchent sur les plans-inclinés, est à la puissance qui agit contre elle, comme la hauteur du plan eft à sa longueur.

Voilà la regle générale. Ainsi, plus le plan eft incliné, plus la puissance a de facilité à vaincre la résistance des poids ; mais le chemin est d'autant plus long.

V. Le mouvement se décompose , lors qu'une puissance agit sur plusieurs résifcances , & les pousse en différens sens. Lo mouvement est augmenté dans la décompom sition, de tout ce qu'il perd dans la compofition & dans la même proportion. Voilà ce qui nous a donné le Coin : cette machine n'est autre chose que deux plans-inclinés unis par leur base. Le mouvement que la puissance communique à la tête , tandis que la pointe est engagée entre les résistances qu'on veut séparer , est un mouvement décomposé. Le Coin agit en différens sens sur chaque rélistance , & la force de la puissance qui agit sur lui est augmentée , comme dans la décomposition immédiate encore.

Mon cher Ismin , voilà une machine qui date de plus loin que les autres. Je pense que les premiers enfans d'Adamy ng durent pas tarder à la connoître.

I SM I N. Encore passe! Ceux-là du moins eurent de l'esprit.

LE PHILOSOPHE. Oh! je ne sais pas trop s'ils étoicat pour

& plus

cela fort ingénieux. Il n'eurent pas grand mérite dans cette invention,

ISM I N.

Comment , Monsieur ! il n'y a pas du mérite à cela ?

Non pas ,

LE PHILOSOPHE.

de la façon dont je l'envisagé. Quelqo’un s'imagina sans doute de prendre quelque bout de branche d'arbre

→ pour bouleverser la surface de la terre , afin de couvrir le grain qu'il avoit semé. Peu-d-peu le frottement aiguisa l'extrêmité de ce morceau de bois : & voilà le premier coin qui ait paru dans le monde. Dans la suite on le perfeionna, & on donna naissance, après bien des siecles, à la Hâche

, aux Couteaux, aux Ciseaux, & aux autres instrumens' tranchants, qui sont autant d'ele

peces de coins.

ISM I N.

Quoi, Monsieur ! vous allez disputer å ces bonnes-gens le peu qu'ils avoient ! En

« AnteriorContinuar »