Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Aiga [ '] pour le Féminin , & laisser le Neutre sans aucun signe de Genre?

7o. Les Modes Impératif & Infinitif des Latins l'emportent fur ceux des François; & ce n'est pas le seul avantage que Cette langue ait sur la nôtre , qui d'ailleurs a des beautés qui l'ont introduite dans les Cours étrangeres, & qui en ont fait une langue presque universelle , qui n'est négligée que dans notre propre Nation.

80. Dans un autre effai, nous observerons, comme l'une & l'autre langue ont plusieurs termes pour exprimer les divers degrés & les diverses nuances de la même idée , qu'on nomme Synonymes ; mais qui ne le sont pas.

En développant ce que nous venons d'ébaucher , sur - tout en expliquant l'une & l'autre Syntaxe, nous admirerons la liberté des inversions , qu'ont les Latins ; tandis que notre langue nous asservit à placer toujours l’Article avant le nom , le nom avant le Verbe, le Verbe avant son Régime , &c.

En attendant nous appliquerons quelques regles de la Latinité aux Fables de Phédre, que nous traduirons en François, notamment à la premiere, à la seconde , troisieme , quatrieme , huitieme, &c. Je dis quelques regles ; car si on vouloit s'affervir à toutes, on feroit pis que perdre fon temps. Il est

peu de fautes qu'il ne soit aisé de justifier avec Despautere. Julqu'ici nous n'avons appris le Latin , qu'en faisant des observations sur l'Auteur que nous nous sommes essayés à traduire.

[merged small][merged small][ocr errors]

226

245

[ocr errors]

Sphere,
Géographie,

222
CHAP. I. De la Philofophie ,

2 28
Les Plantes,

Ibid.
Les Insectes. Les Animaux,
Char. II. Qualités de la Matiere, 254

,
Divisibilité de la Matiere,

258
Porosité de la Matiere,

263
Pesanteur de la Matiere,

269
Impénétrabilité de la Matiere, 277
CHAP HI. Le Mouvement, les Machines ,

279
CHAP. IV. L'Air , l'Eau, le Feu ,
Le Ciel,
CHAP. V. Etude de l'Histoire , 226
Esai sur la Physique , la Géométrie, la

Géographie, & fur le Technique des Lan-
gues Latine & Françoise,

202

220

Fin de la Table.

APPROBATION,

[ocr errors]

AI lu par ordre de Monseigneur le Garde
des Sceaux, un Ouvrage intitulé, Théoie de
l'Education. Je n'y ai rien trouvé qui m'īt paru
devoir en empêcher l'impression. A Paris, ce
14 Mai 1787.

SELIN.

Louis,

OUIS, PAR LA GRACE DE DIEU , Ror DE FRANCE ET DE NAVARRE : A nosamés & féaux Conseillers les Gens tenans nos Cours de Parle. ment, Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand-Confeil, Prévôt de Paris, Baillifs, Sénéchaux, leurs Lieutenans-Civils , & autres nos Justiciers qu'il appartiendra : Salut. Notre amé le sieur de SERANNE, ancien Professeur d'Histoire & d'Éloquence : Nous a fait exposer qu'il délireroit faire imprimer & donner au Public une nouvelle Edition d'un Ouvrage intitulé : Théorie de l'Éducation, revue & corrigée; s'il nous plaia soit lui accorder nos Letrres de Permission pour ce. nécessaires. A CES CAUSES , voulant favorablement traiter l'Exposant, nous lui avons permis & permettons par ces Frésentes, de faire imprimer iedit Ouvrage autant de fois que

bon lui semblera , & de le faire vendre & débiter par tout notre Royau. me, pendant le temps de cinq années consécutives,

du jour de la date des Présentes. FAISONS défenses à tous Imprimeurs , Libraires & autres personnes, de quelque qualité & condition qu'elles soient, d'en introduire d'impression étrangere dans aucun lieu de notre obéissance. A la charge que ces Présentes seront enregistrées tout au long fur le Registre de la Communauté de Imprimeurs & Libraires de Paris , dans trois mois de la date d'icelles ; que l'impression dudit Ouvrage sera faite dans notre Royaume, & non ailleurs, en beau papier & beau caracteres, que l'Impétrant se conformera en tout aux Réglemens de la Librairie, & notamment à celui du 10 Avril 1725,& à l'Arrêt du Conseil du 30 Août 1777, à peine de déchéance de la présente Permission ; qu'avant de l'exposer en vente, le manuscrit qui aura servi de

à compter

« AnteriorContinuar »