Le nouvelliste du Parnasse, ou Reflexions sur les ouvrages nouveaux, Volumen2

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 282 - Ufant en citoyen du pouvoir arbitraire , Aigle de Jupiter, mais ami de la paix, II gouverne la foudre et ne tonne jamais. Il dit que le maréchal de Villars...
Página 211 - Ils avoient droit auifi du choifir ceux , qui entroient dans le confeil des Cent. Leur autorité étoit fort grande ; & c'eft pour cela qu'on avoit foin de ne mettre dans cette place , que des bornmes d'un rare mérite.
Página 194 - ... pour infâme , s'il manquoit d'être fidèle. Il n'étoit permis d'emprunter , qu'à condition d'engager au créancier le corps de fon père, que chacun dans l'Egypte faifoit embaumer avec foin ckconfervoit avec honneur dans fa maifon , & qui pouvoit par cette raifon être aifcment tranfporté.
Página 468 - En changeant nos plaines , Fait tantôt nos haines , Tantôt nos plaifirs. Cédant nos campagnes Aux' tyrans des airs, Flore & fes compagnes Ont fui ces deferts.
Página 207 - Les particuliers , quand ils vouloient détourner quelque grand malheur , en ufoient de même , & n'étoient pas moins fuperftitieux que leurs Princes : en forte que ceux qui...
Página 196 - Nil , & il dort toujours la gueule ouverte, ce petit animal , qui s'étoit tenu caché dans le limon , faute tout d'un coup dans fa gueule , pénétre jufques...

Información bibliográfica