Imágenes de páginas
PDF
EPUB

me ferment. Ce ferment fut le fignal d'un foulevement général. II eft bien vrai-femblable que le peuple d'abord regarda comme un prodige, & comme une preuve fenfible que le Ciel s'intereffoit à la vengeance de Lucrece, ce changement fi prompt qui venoit de se faire en apparence dans l'efprit de Brutus. La pitié pour le fort de cette infortunée Romaine, & la haine des tyrans, firent prendre les armes au peuple. L'armée touchée des mêmes fentimens fe révolta; & par un décret public les Tarquins furent bannis de Rome. Le Sénat pour engager le peuple plus étroitement dans la révolte, & pour le rendre plus irréconci liable avec les Tarquins, fouffrit qu'il pillât les meubles du Palais. L'abus que ces Princes avoient fait de la puiffance fouveraine, fit profcrire la Royauté même. On dévoua aux Dieux des Enfers, & on condamna aux plus cruels fupplices ceux qui entreprendroient Depuis la de rétablir la Monarchie. L'Etat Fondation Républicain fuccéda au Monar- de Rome chique; le Sénat & la Nobleffe 244 ans complets.

Cic. 1. 3

Cic.Or. pro

profiterent des débris de la Royauté; ils s'en approprierent tous les droits; Rome devint en partie un de legibus. Erat Ariftocratique, c'est-à-dire D. H. 1. s. que la Nobleffe s'empara de la Ti. liv. plus grande partie de l'autorité Dec. 1. 1. 2. fouveraine. Au lieu d'un Prince Sextio. perpétuel, on élut pour gouverIdem. de ner l'Etat, deux Magiftrats anLegibus 1.3. nuels tirez du Corps du Sénat, aufVal. Max. quels on donna le titre modeste de Confuls, pour leur faire connoître qu'ils étoient moins les Souverains de la République, que fes Confeillers, & qu'ils ne devoient avoir pour objet que fa confervation & fa gloire.

1. 4. 6. I.

Brutus l'auteur de la liberté fut élû pour premier Conful, & on lui donna pour Collegue, Collatin mari de Lucrece, dans la vûë qu'il feroit plus interefsé que tout autre à la vengeance de l'outrage qu'elle avoit reçû.

Mais cette République naiffante penfa être détruite dès fon origi ne. Il fe forma dans Rome un parti en faveur de Tarquin : quelques jeunes gens des premiers de la Ville, élevez à la Cour, & nourris

[ocr errors][ocr errors]

>

dans la licence & les plaifirs, en-
treprirent de rétablir ce Prince.
La forme auftere d'un Gouverne-
ment Républicain, fous lequel les
Loix feules toujours inexorables
ont droit de regner, leur fit plus
de peur que le tyran même : ac-
coutumez aux distinctions flateu-
fes de Cour ils ne pouvoient
fouffrir cette égalité humiliante
qui les confondoit dans la multi-
tude. Ce parti groffiffoit tous les
jours; & ce qui eft de plus fur-
prenant, les enfans même de Bru-
tus, & les Aquiliens neveux de
Collatin fe trouverent à la tête
des mécontens. Mais avant que
la confpiration éclatât, ils furent
tous découverts, & on prévint
leurs mauvais deffeins. Brutus pere
& juge des criminels, vit bien qu'il
ne pouvoit fauver fes enfans fans
autorifer de nouvelles conjura-
tions, & que c'étoit ouvrir lui-
même les portes de Rome à Tar- D. H, 1. §.
quin. Ainfi préférant fa Patrie à
fa famille, & fans écouter la voix
de la nature, il fit couper en fa
préfence la tête à fes deux fils
comme à des traîtres. Le peuple

[ocr errors]

admira la trifte fermeté avec laquelle il avoit présidé lui-même à leur fupplice. Son autorité en devint encore plus grande; & après la mort des deux fils du Conful, il n'y eut plus aucun Romain qui osât feulement penfer au retour de Tarquin. Collatin Collegue de Brutus, par une conduite opposée à la fienne, & pour avoir youlu fauver fes neveux, fe rendit fufpect & fut déposé du Confulat. Le peuple jaloux, & comme furieux de fa liberté, le bannit de Rome; il n'ofa se fier à la haine déclarée que ce Romain faifoit paroître contre Tarquin. Il craignit juftement qu'étant parent du Tit. Liv. Prince, is n'en eût l'efprit de doDec 1. 1. 2. mination, & qu'il ne fût plus enD. H. 1. 5. nemi du Roi que de la Royauté. Publius Valerius fut mis en fa place, & Tarquin n'efperant plus rien du parti qu'il avoit dans Rome, entreprit d'y rentrer à force ouverte. Les Romains s'y oppoferent toujours avec une conftance invincible; on en vint aux armes, & dans la premiere bataille qui fut donnée auprès de la Ville, contre

C. 2.

Cic. 1. 3. Offic.

regner

Tit. Liv.

les Tarquins, Brutus & Aronce fils aîné de Tarquin, s'entre-tuerenr 20 à coups de lance: ainfi les deux premiers Confuls de la République, n'acheverent pas leur année de Confulat. Valerius refta feul quelque temps dans cette fuprême dignité; le peuple en prit fujet de le foupçonner de vouloir feul. Une maison qu'il faifoit bâtir fur une éminence, augmenta 1.2. ce foupçon; fes envieux & fes D. H. 1. s. ennemis publioient que c'étoit une Citadelle qu'il faifoit conftruire pour en faire le fiege de fa tyrannie. Mais ce grand homme diffipa la malignité de ces difcours, & les fit tomber par fa modération & la fageffe de fa conduite. Il fit abatre lui-même cette maifon', l'objet de la jaloufie de fes concitoyens, & le Conful des Romains fut obligé de loger dans une maifon d'emprunt. Avant que de fe donner un Collegue, & pendant qu'il avoit feul toute l'autorité, il changea par une feule Loi faite en faveur du peuple, toute C la forme du Gouvernement; & au lieu que fous les Rois, les Plébifci

02

[ocr errors]
[ocr errors]

20

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »