Imágenes de páginas
PDF
EPUB

l'Empereur Mogol fe trouve en quelque forte ramaffée dans Deh- Liv.IV. ly. Plufieurs Rois Gentils & tri- 1739. butaires de l'Empire y font leur féjour & y font les premiers Miniftres de l'Empereur. Ils ont en leur difpofition, & entretiennent à leurs frais jufqu'à vingt & trente mille hommes: ce qui les rend trop indépendans, & même redoutables quand ils s'uniffent. Les Princes du Sang ne peuvent point s'abfenter de la Cour: ils tirent leurs revenus des fiefs que l'Empereur leur donne, à condi tion qu'ils auront fur pied un certain nombre de troupes. Les Omrahs ont les mêmes fources de revenus & doivent en faire le même usage, mais ils en confument la meilleure partie en fêtes, en chevaux & en Domestiques.

Dehly eft une Ville fans comparaifon plus magnifique pour les O o iiij

équipages, plus vafte pour l'éLIV.IV. tendue & plus peuplée que nos 1739. plus grandes Villes d'Europe. Il fortira de Dehly pour la guerre cent mille hommes fans qu'on s'en apperçoive: elle eft fituée dans une vafte & fertile campagne prefque à la fource du Gemma. Cette riviere après avoir ferpenté long-tems dans les plaines des Provinces de Dehly & d'Agra, va fe décharger dans le Gange. L'Empereur Akébar qui vivoit du tems d'Henri IV. détruifit l'ancien Dehly, croyant immortaliser fon nom en fondant une nouvelle Ville Impériale à vingt lieues au Sud-Ouest il l'appella Fetipour, & lorsqu'il y eut fait bâtir un Palais magnifique & une Mofquée, il vit bientôt fa Ville s'agrandir par l'empreffement que les Courtisans témoignoient pour y bâtir. Mais la gloire de ce nouvel établissement

ne fut

1739.

pas de longue durée : on s'apperçut bientôt que l'air étoit Liv.IV. mal-fain & que les eaux y caufoient des maladies: l'Empereur retourna donc fur les bords du Gemma élever une nouvelle Ville dans le voisinage de l'ancien Dehly dont les débris fervirent à la conftruction de celle qui fubfifte aujourd'hui & qu'on appelle communément Géhanabad. Elle eft devenue Capitale de l'Empire depuis que la Ville d'Agra à caufe des chaleurs exceffives qu'il y fait, fut abandonnée par l'Empereur Aureng- Zeb mort en 1707. âgé de quatrevingt-onze ans,après en avoir regné foixante & quatorze. Dehly eft fitué au vingt-neuvième degré de latitude.

Le dernier trait de févérité qu'exerça Schah Nadir à Dehly, fut de faire étrangler publiquement les quatre Omrahs, auteurs

LIV.IV..

de la fédition, que Mamoulouk avoit découverts, & qu'il avoit 1739. fait conduire la corde au col devant le Prince, quoiqu'ils fuffent fans vouloir même

fes parens,
demander grace pour eux, les en
jugeant indignes.

Le Roi de Perse avant que de retourner dans fes Etats, établit une nouvelle forme de gouvernement dans l'Indoftan. Il voulut bien rétablir Mahamed fur le trône de fes Peres, mais à condition qu'il n'auroit que le titre & les honneurs d'Empereur & queMirza - Mamoulouk gouverneroit l'Empire : il alla jufqu'à lui régler le nombre des Officiers de fa Maison, & même à fixer fa dépense annuelle à un Lak de roupies. Sans doute qu'on entend des roupies d'or.. Il donna au Régent de l'Empire un Confeil de vingtneuf Omrahs que lui-même avoit choifis, dont un des premiers,

fut le Viceroi de Lahor. Il exigea; que l'Empire cédât à la Couron-Liv.IV. ne de Perfe toutes les Provinces 1739. qui étoient au-delà de l'Indus, & en fit figner la ceffion par l'Empereur, par le Régent, par le Confeil & par tous les Grands qui fe trouverent à Dehly. Il voulut enfin que le Mogol fe reconnût tributaire de Perfe & qu'il lui payât un tribut annuel de trois Carols de roupies.

Ces conditions furent acceptées de Mahamed, il avoit demandé auparavant deux chofes au Roi, fçavoir qu'il lui fût permis de céder à fon Fils les honneurs de l'Empire & de la Couronne, ou du moins que fon Fils eut le gouvernement de l'Empire à la place de Mirza-Mamoulouk qu'il n'aimoit point : l'une & l'autre demande lui fut refufée.

Schah Nadir demeura ainsi pendant deux mois à Dehly, oc

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »