Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

trop peu pour bien réüssir à un Auteur tel qu'eft Gracien, qui pense profondément ; qui S'énonce d'une maniere myfterieufe & concife ; qui demande en mille rencontres dans fon Traducteur une expreffion unique, tantôt forte, tantôt délicate, tantôt figurée, tantôt naturelle; fans quoi l'on s'égare, on se contredit, & l'on embaraffe un Lecteur qui cherche du fens où il n'y en a point, & qui prend enfin le parti d'entendre ce qui n'eft pas intelligible.

Voici les fources des obfcurités de l'Homme de Cour.

Io. Rendre mal les titres des Maximes, lorfque ces

donner qu'une même fignification à un terme Espagnol qui en a plufieurs. La répugnance (dit A.) irrite le defir; & cela eft faux : La résistance, dit Gracien, irrite le defir; & cela eft dans le vrai Le mot Repugnancia, fignifie & repugnance & réfiftance: Le fens de l'Auteur doit regler le Traducteur fur le choix de ces differentes fignifications. Une raillerie exceffive eft divertiffante (dit A) & Gracien dit Une raillerie que l'on fçait couvrir eft bien reçûe. Sobrar a cette derniere fignification dans le fens figuré; & dans le propre il fignifie, furmonter, furpaffer, exceder, &c. Vo. Ajoûter au texte des

[ocr errors]

metaphores triviales & hors d'œuvres; & bien loin d'adoucir celles qui s'y trouvent, &de les ramener à notre goût, faire un mélange confus du métaphorique & du naturel. VI. Se fervir de propofitions générales qui deviennent fauffes; parce qu'on n'y met pas un correctif. C'est là le défaut des Ecrivains étrangers, fur-tout des Allemands, des Anglois, des Espagnols; qui laiffent au lecteur le foin de modifier ou de réduire leurs façons de parler trop étendues: Or ces façons ne plaisent pas aux efprits exacts, tels que font les François. Au furplus ce n'eft qu'à regret que je parle des fautes qui

font dans l'Homme de Cour (quoyque j'en indique feulement les fources) une certaine honnêteté me porteroit à garder fur cela le filence : Mais le Public veut & doit être inftruit, quand on lui offre une traduction fort differente de celle qu'il lit depuis tant d'années. Cette difference en effet eft prefque du tout au tout, & je fuis en état de la montrer dans fon entier, telle que plufieurs gens de lettres fouhaitoient que je l'imprimasse à la fuite de chaque Maxime; afin que le texte de Gracien, dont je faifois une exacte Analyse, leur en devînt plus familier. Mais outre que cet In-douze fe chan

geoit alors en un In- quarto volume incommode, j'ai eu mes raifons particulieres, que les mêmes gens de lettres ont jugées honnêtes, pour facrifier un travail qui m'avoit bien coûté. Voici entre mille (je ne dis rien de trop) voici entre mille, un exemple de la difference extréme des deux traductions de Gracien. Cet Auteur dit, Maxime CCLXXXI, L'approbation toute fimple » d'un homme extraordinaire » a plus de poids que l'applaudiffement général des gens » du commun: tous ces petits fuffrages font comme de » trop legers alimens qui ne foutiennent point: Porque regojos de ariftas non alimentan.

"

"

22

23

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »