Explication historique des fables, ou l'on decouvre leur origine & leur conformité avec l'histoire ancienne, Volumen2

Portada
Chez François Le Breton, 1715

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 259 - ... & enfin la licence même , y faifoient une partie du culte divin. Les fêtes n'étoient que des jeux , & il n'y avoit nul endroit de la vie humaine , d'où la pudeur fût bannie avec plus de foin, qu'elle l'étoit des myftères de la religion. Quelle puiflance ne falloit-il pas pour rappeller dans la mémoire des hommes...
Página 354 - Officiers a , & Hermione une chanteufe qu'il avoit débauchée , & que ce n'eft que pour lui faire honneur que les Grecs ont dit qu'il étoit fils de ce Prince. D'autres prétendent même que Cadmus n'eft pas un nom propre , mais appellatif, & qu'il...
Página 355 - C'est de lui que nous vient cet art ingénieux De peindre la parole et de parler aux yeux ; Et par les traits divers de figures tracées, Donner de la couleur et du corps aux pensées.
Página 210 - Nymphes, ôc on faifoit là-defîus quelque Poëme où l'on donnoit à la fontaine le nom de la Princefle ; ainfi qu'il arriva au fujet de la prétendue Egerie , cette célèbre Nymphe que Numa Pompilius alloit fouvent confulter dans la forêt d'Aricie. Ce Prince pour perfuader au Peuple Romain que le culte...
Página 350 - Roi, que des hommes armés de cuiraflès pilloient la campagne. Ce Prince comprit alors le fens de l'Oracle ; & ayant fait alliance avec eux, il remonta fur le trône. Ces Hommes d'airain fortis de la mer...
Página 346 - On pourroit cependant penfer qu'Europe ayant été ainfi nommée à caufe de fon extrême blancheur , on auroit donné fon nom à cette partie du monde , dont les habitans font blancs. Il faut bien , au refte , que cette Princefle...
Página 129 - Se en moururent , délivrant pour jamais les dieux de la crainte qu'ils leur avoient infpirée. Jupiter les précipita au fond du Tartare. Homère & Pindare difent qu'ils furent tués par Apollon à Naxe , au-deíTus de Paros ; &.
Página 416 - Elle avoit la tête d'un lion , la queue d'un dragon , & le corps d'une chèvre ; ôc de fa gueule béante elle vomiflbk des tourbillons de flammes & de feux.
Página 156 - Devin , & peutêtre même que ce n'eft que pour cette raifon qu'il a été mis au nombre des Divinités de la mer. M. le Clerc confirme ce fentiment par une...
Página 145 - ôc les digues qu'on y avoit élevées pour les mettre à couvert des innondations de la Mer, fi fortes, qu'on publia par une hyberbole aflez naturelle, que le Dieu de la Mer lui-même les avoit conftruites : mais comme rien ne réfifte au temps ÔC aux tempêtes, ces ouvrages ayant été détruits dans la fuite , on dit que Neptune fe vengeoit de la perfidie de Laomedon •> qui effe£tivement avoit employé l'argent qu'il...

Información bibliográfica