Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

d'une si aimable bonté ? Mais plus Char. VI.
nous avions besoin d'être raffurés
contre le préjugé, que désormais
nous lui serions moins chers, ou qu'il
seroit pour nous moins acceslible
plus il affecte de descendre jusqu'à
nous , & de jetter un voile sur la
majesté, pour nous persuader qu'il
est toujours le même à notre égard.
Il n'attend pas que ses Apôtres tirent
le filer à bord, qu'ils allument du feli,
qu'ils y mettent une partie de leur
pêche, qu'ils aillent chercher du pain.
Lui-même leur prépare tout cela : &
pour comble de bonté, il les ferr lui-
même , leur distribue le pain & les
poissons qu'il avoit préparés, & leur
prouve d'une maniere qu'il est plus
aisé de sentir que d'exprimer , qu'il
est tel après la résurrection qu'ils
l'ont connu avant sa mort, & qu'il
est encore parmi eux plâtôt comme
serviteur , que comme maître.

7. Mais rien ne prouve plus effi-
cacement, que son nouvel état n'a
rien changé dans sa charité, &, li je
l'ose dire, dans son humilité, que le
miracle qu'il a fait pour conserver
ses plaies dans son état immortel &

[ocr errors]

CHAP. VI. impallible, & pour les conserver ,

non par le seul vestige , ou par une cicatrice apparente, mais par

les vertures profondes faites par les cloux &

par la lance, capables de recevoir le doigt & la main, & d'être réellement fondées Ce prodige, que l'amour seul a pu inventer, & dont le desir d'exciter notre confiance a inspiré le dessein à l'amour, n'a été fonnu par aucun Prophéte, ou pour le moins n'a été prédit par aucun d'eux Nous en devons la certitude & la claire connoiffance à l'incrédulité de saint Thomas , ou plûtôt à la charité du pasteur pour une brebis indocile. Mais combien cette charité et. elle admirable ? C'est après avoir guéri l'incrédulité, qu'elle exhorte à n'y pas retomber. Les paroles de saint Thomas ont été entendues : on le lui fait connoître indirectement, en lui demandant qu'il mette son doigt dans les ouvertures des mains , & la main dans celle du côté. Mais elles ne lui sont point reprochées : & la douceur incomparable du pasteur fait presque autant d'impression sur La brebis, que l'évidence de la résurrection, attestée par les plaies Chap. VI. mêmes qui ont causé la mort.

8. Certe union de la croix de JEsus - CHRIST avec sa gloire , & avec la souveraine puissance où il est entré en prenant place à la droite de fon Pere, doit nous persuader pleinement qu'il est tel dans le ciel, qu'il a été fur la terre : qu'il est rel pour nous dans sa gloire qu'il a été sur la croix : qu'il nous porte dans ses mains & dans son cæur , comme il nous y portoit lorsqu'il a été bleffé & mis à mort pour nous ; & que notre souvenic lui est aussi présent que ses plaies lui sont présentes à lui-même, & par lui à son Pere.

9. Mais pour rendre notre espérance en lùi ferme & immuable suivons-le jusqu'au moment où il quitte la terre pour s'élever dans le ciel. Examinons ses derniers sentimens. Soyons témoins de la derniere action. « Il mena, dit l'Evangile , Luc. 24.50. jusqu'à Béthanie, jusqu'à la monta- c gne des Oliviers , ses disciples : & « levant les mains , il les benit, & en so les benissant , se sépara d'eux, & « fut enlevé au ciel. is C'est ainsi que

CHAP VI. finit l'Evangile. Jesus-CHRIST benit

ses disciples, & dans eux benit tous
ceux qui le seroient jusqu'à la fin des
fiecles. Ce fut en les benissant qu'il
les quitta.Ce fur en les benissant qu'il
monta au ciel, & qu'il alla s'asseoir
à la droite de son Pere.
C'est ains

que

celui en qui toutes les nations doivent être benies, a quitté la terre. Peut-on douter qu'il ne continue ce qu'il a fait en se sé. parant de nous ? & pouvons-nous regarder autrement Jesus-CHRIST que comme préparé à nous benir , & comme nous ayant été donné par son Pere pour nous benir : selon cette parole de S. Pierre: vobis Deus fufcitans Filium suum, mifit eum benedicentem vobis.» C'est pour nous que Dieu

a ressuscité fon Fils ; & il vous l'a >> envoie

10. Voilà les fondemens & les motifs de notre espérance en JESUSCHRIST. Ils ont été traités avec un peu d'étendue , ( quoique par rapport à la dignité du sujet ce ne soit qu'un leger essai) parce que c'est très-inutilement qu'on parle de Jesus CHRIST & du mystere de la croix;

[ocr errors]

pour vous benir.

[ocr errors]

tous des

si on ne lui est pas uni,

& que

le CHAP. VI. lien qui nous attache à lui est une vive espérance , dont la foi est la facine , & dont l'amour est le fruit.

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
« AnteriorContinuar »