Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

Voilà en peu

[ocr errors]
[blocks in formation]

eft plus sage que toute la sagesse de « Char. IV.
tous les hommes ; & que ce qui pa.co
roît en Dieu une foiblesse, eft.
plus fort que la force de tous les «
hommes. » Et le même Apôtre Ibid. v.18,
avoit dit peu auparavant : » La pa- -
role de la croix est une folie pour «
ceux qui se perdent, mais pour
ceux qui se fauvent, c'est-à-dire co
pour nous, elle est la vertu de Dieu »

de mots tout le fond
& tout le mystere de la Religion
chrétienne découvert. JESUS-CHRIST
crucifié est la force de Dieu. La pa-
role de la croix est la vertu & la:
puissance de Dieu. C'est-à-dire, que
Dieu n'exerce son pouvoir à notre
égard pour nous conduire au salut
que par JESUS-CHRIST crucifié.
Il est tout-puissant , il est le maître de
tout , il est plein de miséricorde &
de bonté : mais il a établi la croix de:
JESUS-CHRIS T pour l'unique
moien & l'unique canal de sa puis-
fance & de fa grace. Ce moien pa-
roît y être un obstacle : mais c'est
pour cela même qu'il l'a choisi. Il
est regardé comme foible, comme
ane fòlic par ceux qui se perdent :

enclaivent ·les dout

de

dea

ienour IS7 aux BICE

lies

CHAP. IV. Verbum crucis pereuntibus stultitia eft,

iis autem qui salvi fiunt, Dei virtus eft... Nos prædicamus Christum crucifixum :Judais quidem fcandalum, gentibus autem stultitiam : ipfis autem vocatis Judais atque Græcis, Chriftum Dei virtu

tem, Dei Sapientiam. Philip: 4. 13.

3. » Je puis tour, dit faint Paul, » en celui qui me fortifie » : Omnia poffunr in eo qui me confortat. Il est clair qu'il veut parler de Jesus.CHRIST , & le texte grec ne permet pas d'en douter : in corroborante me Christo. Avec lui je suis à l'épreuve de tout, je suis supérieur à tour. Il n'y a rien qui soit capable de m'affoiblir, ni de me vaincre, parce qu'il est na force , & qu'il est lui – même invincible. Si j'étois fort par moi-même , je ferois bien-tôt affoibli : car ma force seroit bornée. Mais je suis foible par mon propre fonds. Je ne fuis la source ni du courage, ni de la patience : & parce que je ne puis me les donner , je m'attache par une foi vive à JE s U-S-CHRIST, qui devient ma force, & qui m'éleve audeflus de toutes les tentations, de tous les dangers', & de toutes les ef

peces

CHAP, IV.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

peces d'afflictions & de douleurs,
parce qu'il n'y a ni tentation, ni dan-
ger, ni douleur , dont la grace ne
puisse criompher , & dont elle ne
triomphe en effet , quand on s'y fie
pleinement & qu'on la demande avec
instance.

4. » C'est le Seigneur lui-même, " 2. Cor. 12.9
dit ailleurs le même Apôtre , qui « 10.
m'a appris cette grande vérité, que «
sa puissance se fait plus paroître,
& qu'elle a un plus grand effet dans
la foiblesse:Dixit mihi : fufficit tibi gras,
tia mea; nam virtus in infirmitate perfia
citur. « Je prendrai donc plaisir,
continue faint Paul , à me glorifier
dans mes foiblesses ; afin que la ..
puissance & la force de JE SU S-
CHRIST habitent dans moi. Et so
en effet , je sens de la satisfaction
& de la joye dans mes foiblefses, u
dans les outrages, dans les nécesli-ce
tés où je me trouve réduit , dans
les persécutions, dans les afflictions a
preflantes que je souffre pour J E- -
SUS-CHRIST. Car lorsque je suis
foible, c'est alors que je suis fort.«
Cim enim infirmor , tunc potens sum.
s. S. Paul se sert du terme géné.
Partie 1.

G

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

CHAP. IV. ral de foiblesse, pour marquer tout

ce qui met sa foi & sa patience à l'é-
preuve. Il comprend sous ce non les
persécutions, les outrages, les affli-
ations pressantes qu'il souffre pour
JESUS-CHRIST, aussi bien que ses
tentations personnelles, qu'il dési-
gne par l'ange de satan, & par l'ai-
guillon de sa chair. C'est qu'en effet ,
par raport aux tentations extérieures
ou intérieures, il n'est par lui-même
que foiblesse; que toutes l'en font
fouvenir ; que toutes l'humilient , &
le rappellent à la connoissance de son
infirmité ; que toutes le pressent de
recourir à JESUS-CHRIST comme
au principe de fa force, ou pour la
continence , ou pour le martyre. Et
c'est parce qu'elles l'avertissent de ne
pas mettre la confiance en lui-mê.
me, & qu'elles donnent occasion à
la puissance de JESUS-CHRIST
de le manifefter. & d'agir efficace-
ment en lui , qu'il se glorifie dans ses
foiblesles. Libenter igitur gloriabor in
infirmitatibus meis, *t inhabitet in me
virtus Chrifti. ... Cùm enim infirmor ;
tunc potens fum.

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Char, Iv. 9. II. celt des foiblesses de JESUS

CHRIST, que Saint Paul tiroit sa force. C'est par son agonie , par sa soumision, par ses prieres, par son filence , par son profond abbaissement devant son pere , qu'il nous a mérité la grace de fouffrir avec patience, & avec courage.

I. MAIS demandez à ce grand Apôtre d'où vient cette force puissante

que JESUS-CHRIST communique à ceux qui ne sont par euxmêmes que foiblesse ? Il vous répondra qu'elle vient des foiblesses mêmes & des souffrances de JESU SE CHRIST..Ila été tenté, dit-il, & c Heb. 2.18, éprouvé par les peines qu'il a fouffert; & c'est pour cela, qu'il est as puissant*pour secourir ceux qui sont « * 11 ne faut tentés & affligés : „ In ca enim, in quo

eft diffé passus est ipse co tentatus,

potens eft
eis qui tentantur, auxiliari. Remarquez,
s'il vous plaît, cette liaison : il a
souffert , il a été éprouvé; & c'est

[ocr errors][merged small][ocr errors]

pas traduire il

W

« AnteriorContinuar »