Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Telon la foiblesse de la chair , il vit CHAP. IV. néanmoins maintenant par la vertu« de Dien. Etfi crucifixus est ex infirmitate, sed vivit ex virtute Dei. C'està-dire, que l'infirmité de la chair', dont nous avons été le motif, s'est convertie en force pour nous par sa refurrection; & cette force s'est rendu auffi sensible dans les Martyrs que l'infirmité de notre chair s'étoit rendu sensible en Je'sus-CHRIST.

2. Ils ont surmonté les plus cruel's & les plus longs tourmens avec un courage, que

les tourmens mêmes paroissoiene redoubler. On en voit des exemples dans des actes finceres qu'on en a recueillis , qui font nonseulement au-dessus des forces humaines, mais au-deffus de toate admiration. On ne peut lire aujourd'hui sans être faili" d'étonneinent", ce qu’ont fouffert les Martyrs de Eusebe,Hiß. Lion & de Vienne sous Marc Aurele, lives. dont les Confeffeurs témoins de leur persévérance rendent compte aux Eglises d'Asie : ce qu'Eusebe a écrit Id. lib. de des Martyrs de Palestine : ce que rap iall. porte Sozomene des Martyrs de Pera Sozom. lib. te : ce que nous lisons dans les actes 2. Hift. Eccli

. Pa

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

@nur.IV. particuliers , mais originaux, des

fouffrances incroiables & plufieurs 1&a fincera fois réïtérées des Saints Martyrs TaRuynard.

raque, Probe, & Andronic : dans les actes des saints Martyrs d'Afrique, entre lesquels les deux illustres femmes, Perpetue & Felicité, se distinguerent fi fort par leur humble patience , malgré la foibleffe de leur sexe : ce que Victor de Vite , auteur contemporain & bien informé, nous dit des supplices affreux des Catholiques dans la persécution des Vandales , & de leur invincible fermeté ; sans parler d'une infinité d'autres exemples qu'on a recueillis avec soin , & qui doivent être précieux à tous ceux qui aiment JESUS-CHRISI, parce qu'ils sont la gloire & son triomphe.

3. Car c'étoit lui qui combattoit dans ses Martyrs : c'étoit lui qui les animoit : c'étoit lui qui leur inspiroit non-seulement la patience dans les douleurs, mais le desir même & l'empressement de fouffrir pour lui. La lettre de saint Ignace aux Romains est connue de tout le monde. Onsçait combien il craignoit qu'ils n'emploiallent leurs follicitations pour

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

faire changer son supplice, & pour C#AP. IV.
lui conserver la vie, & avec quello
ardeur il les conjure de ne pas s'op-
poler au bonheur & à la gloire où
il aspire de devenir le pain de Jesus-
CHRIST, étant moulu par les dents
des bêtes. Mais ce qui me touche le
plus dans cette lettre que l'esprit de
JESUS CHRIST a dictée, & ce
qui a le plus de rapport au sujet que
je traite, efi l'aveu que fait ce grand
Martyr, que c'est JESUS-CHRIST
lui - même qui l'exhorte intérieure-
ment & qui le preffe, & qui comme
un feu brûlant ne lui laisse aucun re-
pos jusqu'à ce qu'il ait consommé
fon sacrifice. « C'est celui , dit-il, «
qui est mort pour nous que je cher-si
che ; c'est celui qui est ressuscité .
pour nous que je veux. Laissez-moi se
la liberté d'imiter les souffrances de «
mon Dieu. Que celui qui l'a déja
dans son cæur, comprenne ce que ***
je desire , & qu'il air compassion de ce
moi , puisqu'il est instruit des liens
qui m'attach'nt à ce que j'aime.
C'est par le defir ardent que j'ai de ce
mourir

que je vous écris. Car l'ob-
jet unique de mon amour est cru: *

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

CHAP. IV. » cifié : & mon amour pour lui fait

» aussi que je le suis. Le feu qui
» m’anime & qui me pousse , ne
» peut souffrir aucưn'inélange, au-
» cun tempérament qui l'affoiblisse:
» mais celui qui vit & qui parle en
» moi, me dit continuellement alt

fond de mon cœur » Hârez - vous
de venir à mon Pere: Si quis illum
in fe ipfo possidet, intelligat quid volo,
do compariatur mihi , ut qui sciat quæ
me constringant. Scribo vobis amore cap-
tus moriondi. Meus amor crucifixus eft.
Et non est in me ignis amans ullam
aquam ; sed vivens eo loquens in me,
intus mihi dicit: Veni ad Patrem.
4.

Il est dit de saint Laurent, que
le feu que J ES U S-CHRIST
allumoit dans son coeur, amortissoit

par son activité le feu extérieur qui 8. Zeo, ferm. brûloit son corps: Segnior fuit ignis qui

foris-uffit , quàm qui intus accendit. Et
il est dit encore de lui , qu'étant sain-
tement enivré du sang de J'E S'U S-
CHRIST, & qu'étant plein de la
force & de la vie qu'il avoit puisée
dans l'Eucharistie , il devint non-seus
tement invincible dans des tourmens
près-cruels & très-longs, mais même

3.1. 2.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

comme insensible, tant il étoit au- CHAP, W.
dellus des douleurs par sa foi & par
son amour ; tant il étoit transformé en
JESUS-CHRIST, dont la puissance s'é-
toit rendu maîtresse de l'infirmité de
la chair. Illa efca faginatus , illo calice Policom.

Mis in fefe
ebrius , tormenta non sensit. Il en a été S. Laur.
ainsi de tous les Martyrs, & princi-
palement de ceux, que JESUS-
CHRIST a voulu rendre l'étonne-
ment des persécuteurs, & la conso-
lation de l'Eglise , qui apprenoit par
de tels exemples quel étoit le pou-
voir de la grace , & combien elle
étoit supérieure à tout ce que la ma-
lice des hommes & la fureur des dé-
mons pouvoient inventer.

s. Une Vierge d'Alexandrie , dont
saint Antoine ne parloit qu'avec ad-
miration, en a été une preuve bien
éclatante. Son nom étoit Potamiene:
& nous apprenons son martyre d'Eu-
sebe & de Pallade , qui conviennent
pour le fonds , quoiqu'il y ait entre-
cux quelques différences, * en ce
.* Eusebe , hist. I. 6. 1.& Pallade dans l'hik.

qu'on commença Lausiaque , rapporte la
par brûler les pieds de
Potamiene & qu'on de la dire. Hiß. Lauf,
continua jusqu'à la tête ;

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

dit

$ 글

chose comme on vient

6, 3.

« AnteriorContinuar »