Les hommes illustres qui ont paru en France pendant le XVII. siècle, Volumen2

Portada
Antoine Dezallier, 1701 - 4 páginas
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 143 - Il avoit dans le cœur une droiture qui fe fentoit de l'innocence des premiers fiecles , & qui eftoit à l'épreuve de la, corruption du monde. Il n'y eut jamais un homme de meilleur commerce, ni un ami plus tendre, plus fidele, plus officieux , plus commode, & plus agreable.
Página 169 - Gentils-hommes & ne rien faire ; ce qui ne manque point de les ruiner en peu de temps; Et l'autre, que les .femmes avoient une violente inclination à devenir, ou du moins à...
Página 20 - Belley ayant considéré que cette lecture était un obstacle au progrès de l'amour de Dieu dans les âmes, mais ayant considéré en même...
Página 157 - BibliothequeOrientale^ & il employa le loifir dont il vint jouir en France , à continuer un travail fi curieux & fi utile. D'abord il compofa ce Livre en Arabe , & M. Colbm avoit daffein de le faire imprimer au Louvre avec des caractères que l'on devoit fondre exprès. Mais après la mort de...
Página 157 - Colhett naturellement porté à faire du bien. aux gens de Lettres , & fur tout à ne rien négliger de ce qui pouvoic faire honneur à la France, le fie inviter de revenir à Paris , avec aflurance qu'il y recevroit des. preuves folides de l'eftime quli 4 1 4 Mém.
Página 169 - On y prit un plaifir fingulier, & même on peut dire qu'elles furent d'une grande utilité pour bien des gens.
Página 83 - ... jamais en recevoir plus de lustre dans le monde, que le refus que vous en faites, par un principe si généreux, vous en donne auprès de moi.
Página 136 - Relj fa feconde femme.. Il fit fes études au College, des Jefuites d'Amiens , où fon application & la vivacité de fon efprit le. diftinguerent bien-tôt de tous fes. compagnons. Il...
Página 156 - Un traitement auffi favorabl« que celui-là pouvoit paroître un fujet de reproche à la France de fe priver fi long-temps d'un fi excellent homme. Mais M. Colbert naturellement porté à faire du bien aux gens de Lettres ,, & fur tout à ne rien négliger de ce qui...
Página 221 - ... exactement tout ce qui est représenté dans cette estampe, par la seule différente épaisseur de ce trait, qui, selon qu'il est plus ou moins gros, fait des yeux, un nez, une bouche, des joues, des cheveux, du sang et des épines ; le tout si bien représenté, et avec une telle marque de douleur et d'affliction, que rien n'est plus touchant. Son oeuvre, ou le recueil de ses ouvrages, contient une infinité de pièces très-curieuses. 11 fut choisi pour représenter les...

Información bibliográfica