Imágenes de páginas
PDF
EPUB

religieux du plus équitable des Rois de la Terre , qui s'applique à Vous donner des marques de for 'estime particuliere, ea à relever votre mérite ; et par l'applaudissement du Souverain Pontife , de tout le Public , qui ne voit rien de plus grand ni de plus illustre dans tout ce qui approche le plus prés du Saint Siege.

Mais toutes e'clatantes que foient ces Dignitez, MONSEIGNEUR , ce dont vous devez davantage remercier le Seigneur , tu sur quoy l'Eglise compte le plus, ce sont ces talens singuliers que le Ciel vous a donnez; cet air de grandeur et d'humanité qui vous fait respecter

đun chacun; ces manieres, nobles, généreuses s. affables qui vous attirent l'amour et l'admiration des peuples ; cette prodigieuse étenduë de lumieres qui marquent que

le Ciel ne vous a rien refusé pour les plas auguftes fonctions de l'Eglif, non plus que pour les plus importans emplois de l'Etat.

C'est à la faveur de ces ayantages , MONSEIGNEUR , qu'on peut esperer que protegeant

l'Ou- . vrage que j'ay l'honneur de vous présenter, egr encore plus les choses saintes qu'il contient , on verra res lever les Autels que la fureur de l'hérésie a abatus ; qu'on viendra de nouveau chanter les cantia

ر

ques de Sion dans tant d'endroits de ruotre Diocése , l'ignorance ea l'irréligion des peuples en ont interrompu l'exercice ; & qu'aprés avoir fait glorifier Dieu & Jefus Christ fon Fils sur la terre, vous le glorifirez dans le Ciel : Ce sont les væux de celuy qui est avec un trés-profond respect,

MONSEIGNEUR,

DE VOTRE ALTESSE EMINENTISSIME,

Le trés-humble & trés- obéissant

serviteur J. G.

Pee

AVERTISSEMENT.

de re

N n'entreprend pas commander l'Ouvrage que

l'on donne au Public. * Il suffit de dire qu'il traite ce qu'il y a de plus grand & de plus auĝuste dans notre divine Religion; qu'il expose ce qu'il y a de plus considerable dans l'Antiquité sur les pratiques & les prieres de l'Eglise ; & qu'il est difficile de trouver plus de recherches ecclesiastiques en un seul volume.

La vûe qu'on s'est proposée est de contribuer à l'instruction d'une infinité de personnes, qui étant obligées à l'Office Divin, ne peuvent aisément faire une étude sé rieuse & folide de toutes ces saintes Pratiques, faute d'ouvrages qui leur en donnent une juste idée ; la plupart de ceux qui en ont traité

[ocr errors]

ayant chargé & embarassé ce qu'ils en ont dit de bon, par un mélange de choses superflues ou inutiles, ou au moins étrangeres à ce sujet ; les autres les aiant défigurées par des explications forcées, allégoriques qui les rendent infupportables, & souvent les exposent au mépris & à la risée des ennemis de l'Eglise. On prendra plus de goût à dire l'Ofice quand on fçaura les vraies raisons que l'Eglise a cuës en instituant ses prieres, ses fêtes, ses solemnitez. On ne sera plus excusable d'ignorer ces choses quand on pourra en être instruit si facilement à la faveur d'un Ouvrage dont là brieveré & la maniere concise 8 précise n'en est pas le moindre prix, c'est le fruit de longues études.

On pourra aisément avec ce Trais té ordonner dans les Dioceses & dans les Seminaires, des conferences entre les Curez & entre les Ecclesiastiques sur cette matiere négligée jusqu'à present.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »