Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ou

ramer,

de grandes pieces dans les en. NÉBLO; Le brouillard qu'on droits où la morte de gazon étoic appelle, brume sur mer : vapeurs moins liée ; ce sont des Îles flor- condensées qui ne différent des tantes dans un lac artenant : on

nuages qu'en ce que ceux-ci sont marche sur ces Îles comme dans plus légers & plus élevés : ils ne le pré : à mesure qu'on pose le rampent sur la terre d'où ils ont pied & qu'on le retire , le gazon transpiré , que lorsque l'air est enfonce & se remet d'abord plus léger que

de coutume, après.

qu'il n'y a pas assez de chaleur NAVACÊLO. n. pr. en lat, pour rarefier les globules d'eau nova cella , peu différent de celo- qui font la matiere du brouilnôvo, zure n. pr. qui bgnifie de lard. même , nouvelle cellule , ou petite La mauvaise odeur que répand habitation de Moine nouvelle- quelquefois ce météore, indique ment construite & dépendante assez qu'il contient des parties d'un Prieuré de Moines. Voy. huileuses, ou bitumineuses ; & Sallo.

que les vapeurs qui s'élevent de NAVEIAR. v. 1. Naviguer , terre & qui forment les nuages,

tirer à l'aviron. Na- entraînent avec elles des matieres veians; navigant. Co agheso na- inflammables , capable de proveiat ; (cum remigasent. ) duire les feux folers, les étoiles

NAVËTA. v. 1. Barque , ba- volantes , les éclairs, les conteau. De là le fr. navette. Pu- nerres, &c. jhet, ó poiët ë la navêta; il NÊCl, mấtot , bảou ; Nigaud, monca sur une barque ; ( ascendit imbécille , niais. Sés neci de in naviculam. )

crëirë .., vous êtes bien simple NÂVOS. n. pr. en v. fr. Na- dę croire que ... Ës nêci dëse ves; vaisseau.

fënno; il raffole de la femme NAZËJHA ; Montrer le nez , ou il l'aime éperdument. Ure ou le présenter quelque part à la pâourë nêci ; un pauvre innocent. dérobée & pour épier. = Nazë. Un michan nêci ; un innocent jha; fleurer.

fourré de malice. Soûi pa tan NAZIC, nazico. Voy. Narilios. nêci ... je ne suis pas fi foc NAZILIA ; Aller à la décou- que de... Sés un nêci rëfufa;

vous êtes un fou de refuser telle NAZILIAIRË ; Curieux, in- chose. N'anës pa fairë lou nêci; discret qui met le nez par-tout n'allez pas faire la bête. Ës pue où il n'a que faire ; & non, nêci l'aigo noun ës lôngo; il

est plus fou qu'on ne sauroit dire. NEBA, qu nëva ; Neiger. Nizado di necis; couvée d'im

NËBASSADO, ou nêouassado; bécilles. Pelote de neige.

On voit dans l'ancienne farce NËBLA ; Couvert de brouil. de Patelin : il est nice, quelle lards , gâté par le brouillard. : niceté, pour : il est fou, quelle Touché par la nielle, ou niellé. folie. en espgl. necio.

NËBLA ; Obfcurcio couvrir NËCÎ ; Nécessaire ; ce qui de nuages. Nëbla l'er; obscurcir est différent de nêci. l'air. C'est ce qu'on dit d'une NËCIARDARIÉS. Voy. Nifvolée de certains oiseaux, & de Sardariés. certains insectes volans dont l'air NECIAS augmentatif de est quelquefois couvert & pour neci ; grand benet. aingi dire obscurci ; neblou l'er. NËCIJHË , ou matarié; ImNË BLA; Bruiner.

bécillité, simplicité. = Bêtise. NË BLADURO ; Dégât du NÊCÓ , ou nêcio ; Sotte, brouillard.

imbécille.

verte.

qu'à faire.

NËD, nëdë ; v. l. Net, pur. lavement de tabac, ou de coloca lat, mundus. Bënãourar cël ab quinte. lo cor nëd; ( beati mundo corde.) L'important est de réchauffer Nëdës ro, o nedlo dël fanc en même temps le corps par tous 1015 ; ( mundus fum à sanguine les moyens possibles. On n'a omnium.)

recours à la saignée , que lorsNËDËIAR. v. I. Nettoyer , qu'il y a des signes de vie pon purifier. Nëdëiars velh lëvan ; équivoques , & que le pouls com( expurgate vecus fermentum. ) mence àl battre ; on la fait à

NËDËIAT. v. 1. Nettoyé. pr. la jugulaire , lorsque la rougeur Netèyé, necèyer:

du visage indiqueroit que le lang NËDËZA. v. I. Pureté. Totas se seroit porté à la tête. caufas so nëdezas als nëdës ; Pour ne pas se lafier, ni re (omnia munda mundis.) Reli- rebuter de donner les différens gios nëdës vas Deu ës gardar si secours précédens, on doit sano láizar daquestë sëgle ; la piété voir qu'en les répétant sur des aux yeux de Dieu est de fe pré- noyés, pendant repe à huit heuserver de la corruption de ce res , après qu'ils avoient été cirés fiecle présent..

de l'eau , on les a evfin rappelés NË DÉIAMËN. v. I. Pureté, à la vie. On est bien dédommagé purification.

de ses peines , lorsqu'on peut NËGA ; Noyer. pr. nai-ier : jouir d'une ausi douce satisfacc'est par-là que dans la pronon- tion. ciation on distingue ce verbe du On doit être averci encore que fubftantif noyer; arbre , qu'on c'est un secours meurtrier de écrit de même ; & qu'on pro- pendre les noyés par les pieds ;

nouai-iér ; & non, ce n'est pas l'eau qu'ils ont avalé comme, noyé : faute que l'on qui les étouffe , mais l'air qui commet encore en prononçant, leur a manqué, comme à ceux niyé ; un nëga ; au lieu de pro- qu'on a étranglés. noncer , néye.

On dit proverbialement d'un Prononcez de même , tu te homme timide, a pôou nëga noyeras ; tu te nééras , qu'ils se për kiou ; il a peur de s'embournoyent , qu'ils se naient. Ils se ber. noyeroient , ils se nééraint , NËGADO ; Un noyon : terme &c.

de jeu de mail. On fait un noyon On fait revivre les noyés une lorsqu'on poufle la boule au-delà heure après qu'ils seroien: com- des bornes du jeu. bés dans l'eau & au-delà. Il faut NËGADOU ; Celui qui se les porter avec le moins de sc. noie. = Celui qui devroit être cousse possible sur un lit chaud , noyé ou qui mériteroit d'être ou dans une étuve de boulanger; jeté & écoutte dans l'eau. le tourner sur un côté la tête NËGADOU ; Celui qui nie une élevée ; faire des frictions d'a- dette. bord avec de la Gimple fanelle, NËGHEIS, nëgueis ; v. I. Et y ajouter en suite de l'eau de même ; ( etiam.) Senhor ës lo lavande ou de l'eau-de-vie cam- Fil dël hom , nëgheis dël Dissabphrée ; leur souffler fortement tës ; le fils de l'homme est maidans la bouche , irriter la mem- tre même du Sabbat. No isfiras brane piruitaire du nez en ver- d'aqui ëntro nëgueis la dërairana sane, ou seringant dans les na. caufa rëdas ; vous ne sortirez rines de l'eau de luce, ou du point de là, que vous n'ayez vinaigre des quatre voleurs, y payé jusqu'à la derniere obole. enfoncer les barbes d'une plu- NEGO-FOL; Un batelet , ur me, inciter les intestins pai un bachor.

nonce ,

[ocr errors]

cæur.

[ocr errors]
[ocr errors]

telle que

aucun

NËGOSSIS ; Tracas, embar, mais que le froid avoit même ras. Lou diablë lous nëgossis ; au tellement engourdis qu'il ne leur diable cous ces tracas !

restoit qu'un léger barrement de NEGRÂOU ; Noiraud , qui a le teine brun.

Le traitement à faire , est de NËGREJHA ; Paroître noir , réchauffer mais par degrés , tirer sur le noir , rembrunir, celui à qui cet accident teroit devenir noirâtre.

arrivé , & de commencer par la NEGRÉZI. Voy. Ënnëgrëzi. plus foible chaleur NÈGRO - PELÍSSO ;

celle de l'eau fraîche, dans la

Terme injurieux pour les femines d'un quelle il faut l'étendre nu dans seine brun.

une auge, par ex., ou dans un NËGROU ; Du noir. = Ta je malade ait seulement la tête

pêtrin de boulanger ; dans lequel che , falissure. Le terme noir- élevée hors de l'eau ; & dans cet ceur ne s'emploie qu'au figuré. NËGUS, nëgun, nëguna; v.

état , il ne faut celfer de le frot

ter de la main dans toutes les 1. Personne,

aucune ; dérivé du lat. neque unus , neque frêmités ; jusqu'à ce qu'il donne

parties du corps, sur-tout les ex. una. C'est de la aussi que dérive des signes de vie : alors on l'efnotre , dëgus & le dëgun moder• suie , on le met dans un lit mone. Le g à la place du q lonne dérément chauffé ; ou bien on mieux à l'oreilie.. Gardars l'enterre dans du famier, auquel nëgus hom no o fapia. Nëgus no ës bo, fino us Deus; (nemo bo- chaleur : on aide ce traitement

on ait fait perdre fa premiere nus nifi folus Deus.) NÊiss. v. l. Même ; ( etiam.)

précédent , ou celui des fri&ions, Néis li élejhits; (eriam eledi.) fer le dedans, & sur-tout de

par des cordiaux, pour réchaufNeil un pas ; pas même un bon vin chaud qu'on fait avaler pouce de terre.

au malade: NÊIT. v. 1. Niech , nioch;

Il faut bien le garder de débuauir.

ter par l'approcher du feu ni NEIZA. Voy. Ëndiga.

même de le inettre d'abord dans NỀNO; Poupée

. Fâi nê- du fumier chaud : on occasionenos; elle fait des poupées. roit un abord du fang aux extrêm

NÊOU ; La neige , & en v. l. mités, qui seroit bien rôt suivi
anãou. Toumbo nêou ; il d'inflammation dans ces parties,
neige. Aco's lou nivo la nêou; & celle-ci d'une subite gangrene,
ces nuages amenent de la neige, qui feroit tomber en mortifica-
ou c'est un temps neigeux. On tion l'extrêmité des pieds & des
dit , blanc comme neige, & il mains du malade,
s'en soucie comme des neiges

NẾOULOS ; Oublies,
d'Antan. = Coma neus ; ( ficut gauftres.
nix. )

NEOUSSÂDO, ou névassado ;
Les molécules de neige qui Pelote de neige.
n'ont pas été altérées, forment NEPS. v. 1. Neveu, du lat.
des rofectes à six feuilles, ou lix nepos.
tayons très-réguliers; & sur des NÊRVI; Nerf, tendon.
delleins différens, dans les molé. NËSPLO, nëspou. Voy. Mës-
cules de différentes neiges. poúlo.
On a sauvé des personnes qui

NËTËJHA ; Nettoyer. pr. avoient été ensevelies un temps netai-ier ; & non , néto ier. considérable dans des frondieres NEUS. v. I. De plus ; (irem.) de neige, où elles avoient non. Donam neus ; de plus, ordonfeulement perdu connoissance į nons.

ou

.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

pour mitoulas.

[ocr errors][ocr errors]

NËVILIÂDO; Petite chûte de de se moucher : ou bien leut neige. Aco's pa nëviliado ; manche au besoin , leur fere ce ne sont que quelques mou. tout aufli bien : usage ancien ; ches , ou quelques Aocons de d'où est venu le dicton. Du temps neige.

qu'on se mouchoir avec la manNIÂO V. Coumpáirë niãoue che. en anglois , fnivel. niãou ; un compere , ou parrain

NIKË-NIKE ou peiro-rëf d'emprunt ou postiche un côfo ; Le jeu de cache-cache prête-uom qui présent autrui un enfant au baptême. NILIA. Voy. Ëndilia.

NIBLATAS ; Gros & vilain NIN; Syncope de , li ën, oiseau ; épithete de mépris que ou lur ën. N'in dizë pa rës 3 les enfans donnent au corbeau je ne lui en dis rien. Së vou. lorsqu'ils le voient planer dans lien, nin dounarian ; s'ils ea voul'air : ils accompagnent cetre loient, nous leur en donnerions. injure d'un couplet de chanson Exemple fingulier d'un syncope qui y est afforci. Niblatas , rem. qui en trois lettres renferme trois ble être une imitation de l'ital. mots. nibiaccio ; gros & vilain Milan; NINA ; Terme de nourrice ; parce que ce derniet oiseau s'é- dormir. Lëfan nino ; l'entant leve jusqu'aux nues. en ital. nib- dort. bia , ou nibbie ; nuages.

NÎNO, ou nino.fon; Terme NIBOUL. Voy. Nivou. Nibou. de nourrice; dodo, ou sommeil. lådo. Voy. Trounado.

Fa la nino; faire dodo.
NICHOÛLO , ou suito ; La

NINTAN-NINCAN ; En ad-
Chouette. Voy. Cho.

cune façon, ni de près ni de NICHOÛLO

; Grolie-bêre loin. perit d'esprit comme de corps. =

NINTS. v. 1. Manquant. ËnNichodlo. Voyez Ëskicho - gra- cara ës a tu us nifis ; il vous pãou.

manque
NICOUÉS; Nigaud , fimple, (adhuc unum tibi deeft. )
gille le niais.

NIỘISO; Obstacle, empêche-
NIÉIRO ;

Puce. Tria las ment. nieiros ; épucer un animal, NIỘIZO; Éblouissement. Lou chemise , s'épucer. Manjhadûro fourël fái niõiso ; le soleil niêiro ; une piquûre de puce, m'éblouit. une chiûre de puce.

NIOU, nioul , ou nivoul. Voy. Les plus vils insectes , dit M. . Nivou. de Bufon semblent n'exister NIOU. l. ou nis; Nid d'oique pour insulter à l'homme par feau. leurs piquûres ; & lui faire len- NIQUËTAR. v. 1. Se mettre tir combien depuis sa chûre il en peine, le soucier. eft peu respecté.

âisso dix, no quar dels pauber NIÊIROUS; Mangé, ou cou- niquëtassës à lui ; ( Judas ) divert de puces , sujet aux puces. roit ceci ; non qu'il se mit en

NIËNT. y. I. Rien. Sënes lui peine des pauvres ; ( non quia de ës fáir niënt so q'ës fait ; (fine egenis pertinebat ad eum.) ipfo fa&um est nihil quod fa&um NISSARDARIÉS, ou bajhanaift.)

dos; Niaiseries , lottises, bagaNIFLA , niflëjha; Fleurer. = relles. en espgl. necedad, Renifler.

NISSARDEJHA ; Badines , NÎFLO ; La morve qui pend folâtrer, niaiser. au nez des enfans. Tira la niflo, NISSÔOU ; La Terre-noix : ou niflëjha ; renifler. Les enfans plante à ombelle dont la racine le trouvent plus commode que est un cubercule de la grosseur

encore

une

chose ;

[ocr errors]

V.

[ocr errors]

tetre.

une

monta

d'une châtaigne , il en a même Les nuages prennent différen-
le goût : les pqurceaux en font tes hauteurs selon que l'air ef
autli friands que de la truffe ; plus ou moins pesant : ils fe
jis découvrenc celle-ci à l'odeur mettent toujours en équilibre
& l'autre au pore extérieur de la avec ce Auide , dont les varia-
plante, tout comme le plus ex- tions de pesanteur sont ordinai.
pert Boraniite ; car la Terre-noix rement marquées par les diffé-
qui n'a point d'odeur est d'ail. rens degrés du barometre.
leurs patłablement profonde en NIVOULADO, ou trounâdo ;

Nuage épais & noir, nuage
NISSOULOUS. V. Arciélous. d'orage qui s'éleve lentement de

NISTA ; Fleurer, écornifler. l'horizon comme = Fureter , s'infornier avec cu- gne. = Niuoulado ; nuage qui riolité.

passe & qui porte la grêle, ou NISTA, Terme qui n'est d'u- une grosse pluie de peu de durée. sage que dans cette façon de par- Aco's pa qu’uno nivoulado ; ce ler. N'ou vos pa? nisto ; tu ne n'est qu'un nuage passager, ou le veux pas tu n'as qu'à le une pluie de peu de durée. Voy. laisser, ou accommode-toi. Trounado.

NI-TU-NI-VOUS. Aco noun NIVOULËTO ; La luette : ës ni tu ni vous; on ne sait ce appendice charnue qui peņd au que c'est que cet homme, il n'est fond du golier. Ma nivoulëto ës ni chair ni poisson, il est entre toumbado ; je me suis démis la le zift & le zett. It. fam. C'est ce luette ; ce qui ne signifie qu'un qu'on dit d'une personne irréso- relâchement dans cette partie. lue, qui n'a point de senciment

Ceux à qui la luette manque , à soi , qui eft tantôt d'un parti, non-seulement parlent du nez ; tantôt d'un autre, sans presque mais ils ne sauroient prononcer aucune raison. On le dit aulli nos consonnes gucturales jh, ch, d'une chose qui n'est ni bonne dans jhouvë & dans chamas, ni ni mauvaise , & sur laquelle on le k, le q, & le c dur dans ne peut rien décider.

kermés , quel , coffre. NIVOL. v. 1. Nuage , nuée. Cet organe nécessaire à la proNivol sënës âiga ; nuages sans nonciation, l'est bien plus encore eau. Nivolas vënt mënadas; à la succion : ceux qui en font nuages agités par le vent; (nebu- privés en venant au monde ne la turbinibus exagitata.) Tauroient teter ; le lait qui leur

NIVOU, niboul ; Un nuage, entre par la bouche , leur fort une nuée , une nue : ce dernier par le nez, dont les conduits ne eft du ft. soutenu. Fâi nîvou ; font pas bouchés par la luerre : le temps est couvert, ou nébu- pour sauver la vie à ces enfans, leux : lorsque le froid s'y joint, il faut les faire recourir à la on dit qu'il fait un temps gris. déglution. Lou nivou de la nêou ; temps NIZA ; Nicher, couver , soit qui menace de neige ou qui pour pondre , soit pour faire L'amene. Nãou coumo las nivous; éclore des cufs. haut comme le temps.

NIZADO; Nichée. Nisado de Les nuages ne s'élevent pas cassibrālio ; un nid de canaille. au-dessus de trois mille fix cents Leva de nizados ; dénicher des toises. La montagne de Cimbo- oiseaux. Un cerconizados ; un faço, la plus haute des cordi- dénicheur d'oiseaux. lieres du Pérou & du monde NIZÂIROU , nizalić ; L'æus

n'atteint point à cette couvain. en v. fr. un nicheul ; hauteur : elle n'a au rapport de & dans quelques Provinces franM. Bouguer que 3217 toises.

çoises , le niot, le uieu : auf

coniju

[ocr errors]

qu'on

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »