Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

On dit auffi, une paire de poulets; & dans tout autre cas, une couple. Une couple d'œufs, de louis, d'andouilles, de bœufs. Couple eft féminin étant confidéré comme un certain nombre de chofes. Par ex. une couple de louis, une couple de bœufs. Il eft mafculin fi l'on parle de l'affortiment de deux perfonnes unies par l'amour, ou par le mariage. C'eft un heureux couple. A bés parëls; deux à deux. PARËNTAJHË; Une parenté. PARFI; Afin. Parfi që; afin que.

PARGA. Voy. Parghëjha. PARGADO; Une parquée : certain espace de terrain parqué & amendé par le crottin & le piffat des brebis.

On fait parquer les vaches dans la haute Auvergne pour détruire les petites bruyeres ram. pantes qui nuifent à l'herbe des pâturages. Ces fous-arbrifleaux fechent & périffent par-rout où

[merged small][ocr errors]

PARGAN ou përgami; Da parchemin.

PÂRGHË; Un parc à brebis, ou à vaches clôture faite avec des claies foutenues par des fourches, ou avec un long rézeau de corde, foutenu par des pieux. Vira lou parghë; changer le parc d'une place à l'autre. On dic au figuré di bë d'âoutrës parjhës à vira; j'ai bien d'au tres affaires, ou d'autres chofes à faire.

[ocr errors]

PARGHËJHA, ou parga Parquer, ou faire parquer des brebis: pratique qui procure à ces animaux la fanté, un bon engrais aux terres à bled, une belle toifon au propriétaire.

PARIA; Commerce avec quel qu'un. Li Iufeus no an paria ab los Samaritas; les Juifs n'ont point de commerce avec les Samaritains.

PARIÂIRË. v. 1. Un Co. feigneur, ou celui qui eft en pariage d'un fief avec un autre Seigneur, ou Co-feigneur ; & non, Con-feigneur.

PARAISEN terme d'agri culture. Voy. Malicou.

PARIE, ou pariou; Pareil égal. Sou pariés; ils font égaux. ou de même force, de même taille. Lou parie manco; le pareil manque. Së bouta ëmbë fous pariés; fe mettre avec les éganx. Il faut rendre les portions égales, parieiros; & non, égalifer.

PARLA, parlan-t'ën rëfpé; fauf le refpect de la compagnie, ou dans le ft. fam. révérence parler. Parla fiáou; parler bas. Parlo coumo la bêlo Thêno; il babille comme une commere. Parlo li që noun s'endormio ; parlez à l'âne, il fera des pets. Parlo së fiés bono caoufo; fi tu es de Dieu, parle; fi tu es de l'autre, va-t-en: efpece de conjuration que font les poltrons,

qui croient voir ou entendre des fpeares dans l'obfcurité. Aco s'apêlo parla! c'eft parler cela ! ou voilà parler comme il faut. Parla më d' Andûzo për las bonos tripos; vive Andufe, pour les bonnes tripes. Parla më që fabië la nouvelo; le bon de l'affaire c'eft qu'il favoit la nouvelle. A câou parle iĉou? à qui parlé-je; & non, à qui parle-je ? Qan së parlo! voyez ce que c'eft! c'est admirable, c'eft fingulier! Parla de têfto; délirer, avoir des ab. fences.

PARLADISSO; Longs propos, longs entretiens.

[ocr errors]

PARLAIRE, parlié, parlufié, pardouriel; Parleur jafeur babillard indifcret. Jho d'âou parlâirë; la filette; jeu de cartes. PARLAMENS. v. 1. Entretiens, converfations. Li mal parlamens corrompon las bonas coflumas; (corrumpunt bonos mores colloquia prava.) PARLAZUROS. v. l. Paralyti

que.

parleira; v. 1.

PARLERI " Caufeur, caufeufe.

PARLUFEJHA parlatëjha; Chuchoter. Caufer, caqueter. PARLUFIÉ; Caufeur.

PÂRÔ, la parô; Petite étendue de terrain près d une ferme, ou maison de campagne où il croît de l'herbe. Voy Couder. = Paro; terraffe de jardin pour la commodité de la promenade. Terraffe de vigne, de châtaignerée, &c. pour retenir la terre des terrains en pente. Voy. Fáiffo.

PARO FIO; Un garde-feu: grille de fer qu'on met au devant de l'âtre d'une cheminée, pour écarter les enfans du feu. = Paro-fio; un écran.

PARO-FRE; Défense contre le froid; telle qu'une redingotte, ou un vichoura. Le terme parefroid eft auffi bien dans l'analogie de la langue que ceux de pare vent, parepluie, pare fol.

PARO-MOUSCO; Une émou

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

caufé quelquefois des terreurs parmi le peuple.

Il y a des papillons & des phalenes, telles que celle du ver à foie, dont la vie eft trop courte pour avoir besoin d'aucun organe propre à la nutrition: ils vivent neuf à dix jours fans aucune nourriture, & meurent de pure vieillesse, comme les cigales. Leur vie de papillon eft cependant leur vraie vie d'infecte, deur état parfait, celui où ils ont acquis toutes leurs facultés, celle fur-tout de fe reproduire par l'accouplement & par la ponte.

PARPALIOUNA; Percer. Lous coucous parpalioûnou; les cocons percent, les papillons éclofent; & non, papillonner; qui eft voltiger d'objets en objets. Voy. Tabanëjha.

PARPEL, lagagno, ou cîro ; La chaffie des yeux qui s'épaiffit fur les cils des paupieres. C'eft l'humeur ou la matiere des larmes qui prend la confiftance du pus, foit dans une ophthalmic, foit pour avoir croupi pendant la

auit.

PARPELOS, parpélúgos, & parpelegos. Voy. Paoupêrlos.

PARPELOUS, laganous, ou cirous; chaffieux. Des yeux chaf. fieux. Le terme, cire ne fe dit que de celle des oreilles.

PARROT, ou përot agneau, un bélier.

Un

au

PART. v. 1. Au-delà. = À l'écart. Part la mar, part to flum; au-delà de la mer, delà de la riviere. Vinëts ad una part; venez à l'écart, ou retirez-vous à l'écart. PART-ACO D'ailleurs. PARTEGO; Un croc un harpin perche de batelier, ou de paffeur de riviere. On retire avec la gaffe le bois flotté des rivieres. du lat. pertica. Le det

nier c de croc eft muet.

PARTËNËMËN de têro; Un grand domaine unc certaine Tome II.

[ocr errors]

étendue de terrain. ment, Jurifdiction.

Départe

PARTENSO; Départ. Soûi dë partênfo; je fuis à la veille de mon départ, ou fur mon départ. Pariance & je fuis de partance, font termes de marine.

PARTI; Fendre, partager; &'non, partir qui vieillit dans ce fens & qui n'elt ufité que dans cette phrafe. Il partiroit une maille en deux; partirié un pêou en dous. Parti la têfto; fendre la tête. La tefto më partis; la tête me fend.

Parrager, eft faire un certain nombre de portions. Fendre, est Couper & divifer en long.

PARTINER, o parfoner; v. L Qui a part. No fiats parfoners dels forfaits di lei; n'ayez point de part à fes crimes.

PARTIZOU; Division, sépa

ration.

de deffus le lait. PARUN; La crême qu'on tire

PAS, páfsës. Fa lou pas; enjamber le ruiffeau d'une rue, un foflé, deux marches à la fois. Prënë fous quinzë påssës; faire fes quinze tours. Vâou davan mous pâfsës, je vais tout droit devant moi, dit-on, à un curieux indifcret. Et l'on dit aux enfans qui vont étourdiment. Regardo davan tous påfsës; regarde à tes pieds. Levo te davan mous pâfsës; ôte-toi de mon chemin, range-toi. "L'ai trouba davan mous pajsës; je l'ai trouvé fur mon chemin.

PAS; Bréche Ouverture paffage, éboulement.

PASCADO; Omelette au lard qu'on fait à Pâques.

PASCALE, diminutif de pafcal; comme, Pâquet eft le dîminutif de pâquier & tous dérivés de Pajco.

[ocr errors]

PASCO, ou pafcos; La Pâque & Pâques. On dit, la Pâque au fingulier, avec l'article, en parlant de la Pâque ancienne & moderne des Juifs, & en termes d'Écriture-Sainte, faire la Pâque, préparer la Pâque. N. S. mangea

S

la Pâque avec fes difciples. Les Conciles ont réglé le jour où l'on devoit célébrer la Pâque. Les Juifs font la Pâque, &c.

On met Pâques au pluriel fans article, & on le fait mafculin en parlant de la Pâque des Chrétiens. Faire fes Pâques, & s'il y a un adjectif, on le met au fingulier. Ainfi on dit, à Pâques prochain; & non à Pâques prochaines. Pâques fera un tel jour quand Pâques fera venu. On met cependant l'adjectif qui fuit Pâques au pluriel & on le fait féminin dans, Pâques fleuries & Pâques clofes.

[ocr errors]

Ce ne fera pas le payfan qui dira, je ferai telle chofe à la Pâque, ou c'est aujourd'hui la Pâque. Ces façons de parler ne font pas dans fon idiome. Ce ne font que des demi-lettrés, qui confondant ces deux fortes de Pâques dont nous avons parlé, ne manquent guetes de faire ces fautes. Il n'y a pas de doute qu'il ne faille dire, je ferai telle chofe à Pâques, c'eft aujourd'hui Pâques. Avez-vous fait vos Pâques! &c. fans employer l'article, que dans les cas rares ci-devant marqués.

PASQIÉ; Pâquier, adjectif & n. pr. le même que, pafcal & temps pafcal, ou temps pâquier, dérivés de Pâques. PASQEJHA; Se décarêmer à Pâques.

PASQËTOS; Pâques clofes,ou le Dimanche de Quafimodo; auquel les nouveaux baptifés quit. toient la robe blanche qu'on leur avoit donné la nuit de Pâques en les baptifant.

PASSA. Paffat-hier; avant hier. Paffa iuti aujourd'huipallé. Paffa-lis; paffer fans dire mot, fans s'arrêter, fans faluer. Passa la farino; saffer, bluter la farine. Paffa; percé de la pluie. Je fuis percé jufqu'aux os. Qan tout doura paffa; quand tout fera paffé; & non, aura paffé parce que paffer eft là

re,

fans régime. Lotfqu'il eft suivi d'un régime, on met l'auxiliaiavoir. Il a paffé dans la rue; & non, il eft paffé. Cet héritage a paffé à un tel; & non, eft pallé. Passa un librë; lite un livre d'un bout à l'autre ; & non, le paffer,

PASSADO; Séjour, féance. Le féjour eft d'un, ou de quelques jours; la féance d'une, ou de quelques heures. Nous y avons fait un long séjour, ou nous y avons fait une longue féance, uno bôno paffado. Aqël capel me fara encaro uno passado; ce chapeau me fervira encore quelque temps. Cadun i a fa fa paffado; chacun y, a paffé à fon tour. Tout aquefto passâdo; tous ces jours paflés, ou pendant ces derniers jours.

PASSADO; Paffage d'oifeaux. Allée de maison, corridor. Paffade en fr. paffage. = Donner la paffade à un pauvre. Faire une vifite de paffade ou en paffant.

[ocr errors]

PASSADOU; Paffage, trou, ou trouée à travers un mur, ou une haie de clôture. Paffadou. Voy. Matras

[ocr errors]

PASSADOUIRO; Bâton, ou chassis à passer la farine ou fur quoi on fait aller le fas dans une huche.

PASSAR; Le Turbot: poiffon de mer plat. Paffar; la Plie: autre poiffon de met plat.

PASSARILIA; Seché, fecher, ou mettre fecher des grappes de railin. Fléttir, faner, rider. Las annados li an paffarilia lou moûrë; les années lui ont flétri le vifage.

PASSARÎLIOS, ou paffurêlos; Du raifiu fec, du raîtin de Cabat, plus ufités que des Paffes, ou de la panfe: un des quatre mandians pour les collations de Carême. Les meilleures nous viennent de Provence. en lat. uva pala.

PASSATA. v. 1. Le droit de fade qu'on levoit en Albigeois.

[ocr errors]

PASSA-TËN ; Preferire. PASSÊGRE, ou pëfsêgrë; La Pêche, fruit du pêcher qui s'écrivent l'un & l'autre comme la pêche du poiffon, & pêcher du poiffon. La Pêche quitte le noyau; ce que ne fait pas le Pavie.

Le terme pafségre convient également à la Pêche qui vient de femence & fans culture dans les vignes & à celle des jardins, ou en efpalier. La culture a rendu ces dernieres plus grotfes plus colorées, plus pleines de fuc mais elles ne font au fond qu'une variété des premieres : l'une eft la Pêche des vignes; l'autre la Pêche des jardins. L'efpgl. paffega fe rapproche davantage du lat. perfica.

[ocr errors]

PASSEGRIE, ou pëfsëgrié; Le Pêcher qui s'accentue différemment de pécher, ou offenfer Dieu.

PASSEJHA; Parcourir un endroit. Së pafsëjha; se promener; & non, promener. C'est une faute ordinaire de dire, allons promener, fans régime, ou nous promenâmes tout le jour; comme fi le jour avoit été de la promenade; au lieu de, allons nous promener. Nous nous promenâmes tout le jour. Je me fuis beaucoup promiené; & non, j'ai beaucoup promené. Ce verbe demande un régime. Ainfi l'on dit très-bien promener un enfant, un étranger, ou les mener promener, & promener cheval.

un

PASSEJHADO; Promenade, un promenoir.

PASSERAT; Un moineau, en ft. d'Écriture-Sainte, un paffereau.

PASSERO. Voy. Merle-roukié. PASSI; Flétri, fané, paflé. Une feuille Aétrie de l'herbe fanée, une fleur paffée, une pomme ridée. Lorfqu'on manie une fleur on la Rétrit avant qu'elle foir paffée ; elle palle lorfqu'elle eft trop long-temps fur la plante, & à une trop

[ocr errors]

grande expofition au foleil. Vi
fajhë paffi; vifage fec, déchar-
né. Lorique les enfans fechent
par maladie, on dit qu'ils tom-
bent en chartre; fou paffis.

PASSI; La maladie des Paffis:
efpece de phtifie propre aux vers
à foie : ils ne profitent pas quoi-
qu'ils maugent, ils fechent &
périffent. en ital. appaffire; fécher.
PASSIDURO; Flétriflure.
PASSIO. v. 1. Paiffon, pâtu
rage. Paffio atrobara; pafcua
inveniet.)

PASSIOS. v. 1. Maux, fouffrances.

PASSO-CHIN, ou passo-jhën; Le jeu de coupe-tête, auquel les écoliers s'échauffent en hiver, en fautant de diftance en dif tance les uns par-deffus les autres.

PASSO LIS; La paffe, ou le pertuis d'une chauffée de moulin, qui traverfe une riviere & à travers laquelle les bateaux paffent.

PASSO-LIS; Le radier: rigole de bois, ou de pierre qui ferr à faire tomber l'eau fur la roue d'un moulin.

PASSOS; Les patses d'un ruiffeau: groffes pierres pofées debout de distance en diftance fur lefquelles les gens de pied traverfent un ruiffeau qui coupe un chemin de traverse.

PASSOMANTIÉ; Un rubanier; & non, paffementier: celui-ci fait des paflemens; tels que ceux des habits de livrée. er v. fr. Tillotier; dérivé du v. fr. tiffot; tiffu.

PASSO SOULITARIO; La
Paiffe folitaire : oifeau de chant
qui a le port & la queue du
Roffignol & la taille du Mauvis,
grivelé comme la Grive & le dos
cendré. Il loge fous les tuiles.

PASSOUER; Une passoire. V.
Coulâirë.

PASTA. On pêtrit la farine, on
corroie le mortier & la glaife. On
gache le plâtre. Aco's foun pâirë
rou pafta ; c'eft fon pere tout

1

« AnteriorContinuar »