Imágenes de páginas
PDF
EPUB

LAGAGNO ; L'ophtalmic ; larron. On appelle ausi lation maladie des yeux.

= Charlie. en termes de Relieur, le feuil. Voy. Parpel. - Lagayno. Voy. lec d'un livre qui n'a pas été Thinousclo.

rogné. Et le larron d'un cierge LAGAGNOUS. Voy. Parpe- allumé est un brin du lumignou lous.

combé dans le foyer ou bailinct LAGÂINO ; Le pisseolit. de la cire qui la fait couler. La renoncule des prés : plantes Li dias del Senhor avënran co l'une & l'autre à Aeur jaune, li lairë'; v. . Le jour du Seigneur mais de différent genre.

arrivera comme un voleur. LĄGAST. Voy. Rézč.

LÂIRIS, ou lêiris; v.d. Champ LÂGHI ; Chagrin , inquiétu- en friche. b. lat. larris. de. ai laghis ; j'ai du cha- LÂIRONICI; Vol, ou choro grin. = Aco duro å laghi ; cela volée. dure li forc qu'on n'en voic LÂISSA ; Laisser. Vos pa jamais la fin & qu'on s'ennuie, vëni ? lailla rën ; tu ne veux pour ainsi dire , de le voir durer. pas venir ? demeure , ou tu peux Erbo d'aou lajhi ; le mirche du reiter. 'T'ën laisaras ; tu feras chapeau de fleurs des nouvelles comme cu l'encendras. N'ou vos mariées,

, pour qui le mariage est pa? låilo t'ën ; cu ae lc veux un état de peine, ou au moins pas ? cu n'as qu'à le laisser , ou de Couci. Lou laghi las fébrës. iu t'en palleras. Që s'ën laissë; Voy. Rarigas.

qu'il s'accommode , qu'il fasse LAGNA (); Se plaindre , comme il lui plaira, c'est son se lamenter. en ital. lagnarsi. affaire, à la bonne heure.

LÂGNO; Plainte, chagrin. On prend quelque tour apFa vëni la lágno ; faire inquiéter. prochani de ceux que nous veo

LAGOÛSSO i Courbarure : nons de donner , la Grude ,douloureuse.

ces façons de parler , plutôc que LAGRËMO; Larme. = La de traduire littéralement par , gremo , pu alagrêmo ; larme de laifle c'en , tu r'en laisseras, &c.

job' : plante done les coques qui sont autant de gasconismes. 'servent à faire des chapelecs. Faou pa s'ën lailla për aco ;

LAIA CÂOUZA. v. I. Chose il ne faut pas s'en priver pour impure. L'unha ora no maniei cela; ou bien, à cela no tienne. cãousa laia ; je n'ai rien inangé Láiffo m'ista; laisse-moi. Solli d'impur.

tou plë lâiffo m'ista; j'ai de LẠIAT; Lallé, ennuyé. l'humour , de l'inquiétude. Ou

LÂIDA , féminin de läit ; v. fi c'est indispolition du.uforps; 1: Honteux. Ës laida caouza ën je me sens tout mal-Bâti, je dëgir ; (lurpe est dicere.) Laida suis je ne sais comnient. Laissen cãousa la femna parlar à la co- l'aj; brisons là-dessus. Gléia ; c'est contre la bienséance LÂISSÂDO , laisada ; v. l. que les feinmes parlent dans Séparé , renvoyé. Co la sinagoga D'Église.

fo laissada ; quand l'assemblée Fus LAIË ; Chagrin. Ëmblidem renvoyée... aqël laië ; oublions ce chagrin. LÂISSËTO! 'Hélas ! LATË. v. l. Laïque.

LÂISSO;. Tablette, ou plani LAIN; Là-dedans.

che pour y medire dellus quel: LÂIRA. v. 1. Triftede. Pro que chose. laira; (prå tristitia.)

LÂIT , lâido. Lâit gazan LÂIRAN; Cornue , banneau, gain fórdide. Për gran de laic cuverte. Voy. Sëmãou.

gazan ; ( turpis lucri graria,) LÂIRÉ ; Earton. Lou láirë Láit abit ; habit mal.propre, le fái lou práirë; l'occasion fait le terme fr. laid paroît ayois é a Tome II,

D

pour rendre

aco

[ocr errors]
[ocr errors]

formé de läit.

charpenterie sont des pieces de LÂIZADO. v. I. Souillé. No bois de sciage qui servent à Entrara ën lêi alcuna cãouza lai- soutenir un parquer , ou les ais zâda ; rien de fouillé n'y entre- d'un plancher. ra. Ab las fëmnas no so ëffem- LAMBRO. Voy. Sounglët. láizadi ; ( cum mulieribus non LAMBRUSCA ; Grappiller. sunt coinquinati. ) Ldizadas so Lambruscäirë ; grappilleur. las pelas ; ( inquinctæ funt men- LAMBRÛSCO ; Une lambru. ses.

che ; vigne sauvage , & res LÂIZAMËNS. v. l. Souillures. grappes qui mûrissent card & Laizamëns las imaiës ; souil. qui font un bon mets pour les lures, des Idoles.

grives, les merles, les mauvis, LÂIZAR ; Souiller, infecter. &c. Il y a une espece de lamManiar ab mas no lavars no lãiza bruche qui vient dans les baies , l'onë ; l'homme ne devient dont les fleurs coulent constampoint impur, pour avoir mangé ment vers la St. Jean , & ne avant d'avoir la vé ses mains. No produisent absolument rien. Ëntréro ën prëbostat, no follo. Les grappes de la vigne fran. laizadi ; ils n'entrerent point che & presque tous les autres dans le précoire , de peur de de- fruits ont été dans le cas de la venir inpurs. aouiars é ëntënders lambruche , petits , retraits , & aco intra për la boca no laiza d'un goût revêche ; la culture , l'omë ; mais aco êis la & sur-tout la greffe , les boca lâiza l'ômë.

amenant par degrés au point de LAJHESSA , o lagessa ; v. l. perfection où nous les voyons, Tache , corruption, impureté. Temblent les avoir fait changer Las lajhessas del mon ; la corrup- de nature. tion du monde. Tora lajhella, Il croît en Amérique une vigne o avareza no fia nomnada ë vos ; sauvage à feuille d'abutilon (omnis immunditia , aut avari- dont les sarmens sont remplis tia ne nominetur in vobis. ) No d’une séve fi abondante, que les veian la lajhesa di lui ; qu'ils Boucaniers pour se désaltérer ne ne voient point sa curpicude. font qu'en rompre un sarment LA JHOUS; Là-bas.

d'en porter le bout à la bouche. LA-LES; Là où vous êtes ; LAMFRI; Vagabond. ( illic.)

LAMPA , lioussa, glouca. Voy. LALEZISCAR. v. l. (fordef. Ëlioufa. cere. )

LAMPËT ; Éclair. Voyez LALLERO ; Joie , divertisse- Ëliãou. ment. Fa lallero ; se divertir, LAMPOÛRDO Tête de en vi fr. s'ébaudir,

gloureron, ou de bardane, que LALO. v. I. (prædium.) De les poliçons jetent aux cheveux costa lalo ; (juxta prædium.) & aux habits des passans. Les

LAMBRËC, iglãou , liou. Voy. petits crochets par où les seo Ëliãou.

mences de cette plance se prenLAMBOURDO ; La massę nent au poil des animaux font d'eau : plante aquatique remar- un des moyens que l'Auteur de quable par un cylindre brun, de la Nature a ménagé dans le gloubourre & de les graines, qu'elle teroa pour répandre au loin ses seo porre au haut d'une longue rige, mences. On peut soupçonner des tommé une massue. Ses longues fins pareilles dans la forme & la feuilles épaisses & fpongieuses disposition des parties des plan. servent à empailler les chaises. dont aucune

ne sauroic en lar. cypha.

écre l'effet du hazard. Les lambourdes en termes de LAMPRÖZO ; La lamproic qui

;

tes

resemble un peu à l'anguille. On fe&e écailleux qui roule en corla pêche à la ligne près des mou. nec une feuille de vigne pour y lins, des arches des ponis , &c. pondre les æufs en dedans ; il Elle a le cou percé de deux côtés a eu soin de cordre ou de made plusieurs trous qui paroillent cher la queue de la feuille, qui être l'organe appelé ouie dans ne manque pas de féchet & les poissons' ordinaires.

d'être pendante ; ce qui procuro L'ANADO; Récolte de la à ses aufs un logement &d laine.

l'abri de la pluie. LANCËJHA; Élancer. Moun LANFIÉJHA ; Tracasser. Voy. lancëjno; le doigt n'é- Përoufiëjha. lance , ou j'y sens des élance- LÂNFIO; Tracasserie. Voy. mens douloureux.

Përósio LANCËJHÂDO, ou lancina. LANFIOS; Simagrées, mi. do ; élancement, douleur vive gnardises' affectées. comme des coups de lancette , LANGHI; ou s'atédia ; s'en.' qui se fait sentit d'un moment nuyer, s'impatienter ; & non, à l'autre à la tête ou à une apof- languir. Langhissë aici ; je m'en." tume , qui cause un battement nuie bien ici. Së garda de lans? d'artere semblable à celui du ghi; - se défennuyer,, s'amuser, pouls. Sëntë lancëjhados ; je Langhissë vou véirë ; il me fens des élancemeus à la tête', tarde de vous voir. Langhissa au bras , &c. & non , à ma foundë ; je réche d'ennui : tête , &C.

je m'ennuie à périr. Langhis de LANCËTO; Le 'va-&-viene fourti prizou; il lui tarde de, des cours à filer ou à tirer la &c. & non , illanguis : car malsoie : cet instrument distribue gré les exemples contraires qu'on également la soie ou le brin dans irouve dans quelques Auteurs du toute la largeur de l'écheveau, dernier fiecle, languir signifie* & l'empêche de s'appliquer deux être dans un état de langueur fois de suite au même endroit : ou d'infirmité ; c'est être con. ce qui ly feroit coller & cau- sumé peu à peu par quelque déo ? feroit du déchet au dévidage. rangement qui abar les forces : Voy. Marėlājhë.

ce qui s'applique aux plantes L'ANCIZÓ, & fon diminu. comme aux animaux. Il y a cetif l'ancisólo. n. pr. lequel fé- pendant des langueurs agréables paré de l'article , fair ancizo, ielle étoit celle de Madame de qu'on a dit originairement d'un Sévigné, qui difoit à fa fille : rocher, ou d'un terrain coupé je languis dans cet espoic char• à pic pour y faire un passage. mant. du lat. incisus ; coupé.

Languir, signifie encore', ato". LANDA (së ); Fainéancer, tendre trop long-temps après être à ne rien faire. = Landa. quelque chose. Exemples : la Voy. Alanda.

premiere partie de ce livre "a LANDINIÊIRO; Le linteau paru, on ne languira pas après d'une porte. Voy. Lëndas. les autres ; allez la voir, je

LAN DÔR O, ou landrairë; vous attends , ne me faires pas fainéant , barceur de pavé. languir. On dit encore , languir

LANDRA ; Bacire le pavé. dans une prison ; donnez-lui LANDÛRO; Souffrance. cela , ne le faites pas languir ;

LANËJHA, lana; garnir, ce pacient a langui douze heures couvrir de laine, tirer le poil sur la roue. du drap , le faire venir.

LANGHI; Souhaité, déliré. LANFAROV.; Le charanfon Dijhôou lou pu larghi ; jeudi verd, celui de la vigne ; in- le plus dégré.

[ocr errors]

LANGHITŮDO, langhimën , dernier à l'acquifion d'un fief é langhino ; ennui, délir, im- ou d'un domaine dans la mou.. patience. La Langhirado d'aou vance du Seigneur ; & c'est enpais, appelée nostalgie , . qui, core le sens des lods d'aujour-, lorfqu'elle est portée au point d'hui. d'exténuer le malade, n'a pas LÂOUPIO ; n. pr. & v. l. de meilleur remede que de lui roît pour le mettre à couvert procurer ce qu'il délre, ou le de la pluis. Voy. Souplé. retour dans la parric. La lan. LÂQUQĒTO ;-La loche , petic ghirêdo m'eråpo ; l'ennui me poisson de riviere. Voy. Lóco. pferd , ou me raisit.

LAOURA; Labourer à la Prononcez les temps du verbe charrue. = Lãourairë ; labouennuyer , comme s'ils étoient reur. écrits ainai : je m'ennui-ie , cu Le terme françois labourer c'ennui-ies, enoui-iant , ennuie n'est pas affecté exclusivement au ieux, &c. & non, je m'ennu-ie, labour à la charrue , comme l'est tu; l'empy ies , ennu.ieux, ennu- le languedocien laoura ; car on iant , &c. ce qui est la pro-, dit labourerà la bêche, au nonciation courante de quelques louchet, à la maille , &c. c'est cantons, garcons,

cc qu'ignorent beaucoup de nos LANGOOIRËJHA ; Languir. compatriotes. On peut en dire LANGOUSTO ou Jáouto-' autant du terme, labour, toxc. Voy, Lëngoufo.

LÂOURAJHE; Labour à la LANSADO. Voy. Lancëjhado. charque. LANSOMAN (gran ) ; un, LAOURIOLO; Le Garou, l'augrand escogriffe : terme inju.' reole : arbuste dont les feuilles tieux, pour dire un homme de font fébrifuges & purgatives, en grande taille & mal-fait , ou lat. timelea lauri" folio femper mal-façonné. Ce mot est cor- virens. Il y a une autre espece rompu" de l'allemand, lands- de garou appelé bois-gentil, man; homme du pays. dont les feuilles tombent chaque

LANTERNIÉ ; 'Un ferblan- année : ce qui est une des diffétier, & non, lanternier, qui rences de ces deux arbriseaux. fe dit dans le ft. b. d'un homme LAOURIỘOU, ou aouriôou ; vậtilleur qui s'amuse à des vė. le Loriot. Voy. Figo-laouriôou. rilles , ou bien, de celui qui ne LÂOUTKEC. v. I. Derniére. recout rien, & que la moindre ment, ou depuis peu. Lãoutrec difficulté arrête, Voy. Pachoukë. ' erat vëngur Lombardia ; il LANTÉZA. v. 1. Lampe, Las étoic

, venu depuis peu d'Italie. fadas prëzas las lantêzas , LÂOUZA ; Fixer le prix du prësero oli ; les vierges folles en lods dû à un Seigneur, en étaprenant ; leur lampe", ne prirent blir le droit , le payer , & même point d'huile.

Lâouza; paver de LANU; Couvert ou garni de pierres plates, une cuisine, lajne. Bëstial lanu, ou bëjtiãou tout autre piece d'une maison, linele bétail à l'ajpe. en faire la couverture du toît.

LAOU; Un lods : ternie qu'on Les Italiens disent dans ce sens, trouve ordinairement joint, en lastricar , du fubftantif laftra; termes de Pratique, avec celui pierre place ou lause. Les lastra, de vente. b. I. laudes; approba. ou laules n'ont point de figure tion, consentement : mais, on déterminée comme les dales , qui prenoit le terme laudes ,..abrégé font carrées. Voy. Bar & Barda. dans lods, pour la somme qu'un

LÂOUZÂBLE. v. 1. Louable , Vaisal donnoit à son: Seigneur, digne d'approbation. à cause du consentement de ce LÂQUZAR. V. l. Louer , apa

no

laurer. =

ou

prouver. L&ouzar Deu ; louer volcans. en fr. lause , ou ardoise. Dicu. Ai cel, laouza Çëmë. b. lat, laftrum, en ital. laftra. ziis ; celui qui se rend témoi. LÁ OUZO. v. 1. Louange., gnage à lui-même. = Låouzaréi Lãouzo ë las doutëžas ; gloire au ën ëspëri, lâouzarêi en pêsa ; je plus haut des Cieux : (hosanna in chanterai de caur des cantiques, altiffimis.) je chanterai aussi avec intelligence. LÂOUZOR, v. 1. Louangeur.

LÂOUZËNGA. y. I. Louange. LAPAS,lapéros, laput, ou lapas. Parâoula di lãouzënga ; ( vere sës. Voy. Alapa s, ou lampotrdo. bum adulationis.) en tal. luzin. LAPASSËs', ou fatarásso; le ga; flatterie.

bouillon blanc , ou la molene. LÄOUZERAN. 1. pr. Seroit. en lat. verbafium : plante émolce le même qu'emphytéote, ou liente & béchique à fleur jaune. celui qui est sujet à payer un lods? & à feuille cotonneuse.

LẬOUZET. Voy. Létrou. LAR;Lard. On dit, gras à lard;

LÂOUZËTO ; 'L'alouette des & non, au lard. bois. lat. alauda non cristata , LAR, larghë, ou largan ; ligregalis : oiseau de la taille de béral. On dit en proverbe : dëfl'alopette des prés : l'ongle de irëch kou brën e larg à la fa. derriere est auili long que celui rino; un ménager de bours de du doigt du milieu de devant, chandelle. Certe alouette est blanchâtre dans LAR; Le foyer. en lat. Lar; toute la partie inférieure. Ses Dieu du foyer, ou Dieu do. pattes sont blanches ; elle chante mestique. & gazouille joliment pendanı la LAR.C. v. I. Large, abonnait. Pais lâouzëto ; terroir dant. Larcs fruts aportec locans ; maigre.

le champ rapporta des fruits LÀOUZÎDA. v. I. Dire&e , ou abondans. l'étendue du fief d'un Şeigueur LARDA ; Larder, piquer. On dire&t. dérivé de lâou,

larde une piece de boucherie LÀOUZISMË.v.l.ou lãou;lods. avec de gros lard ; on pique un

Ëstablëm për ëscambi, é perdreau avec de petits lardons donation laouzismë nofia donars qu'on engage entre les ailes ni dëmandats. rëcap disem d'une lardoite. gel comprâirë paghë lo laouzismë LARDIÉIRO, ou sënsëriga. al seinor é donë lãouzismë lio; la petite melange bleue : di compra la dëzëna part dël très-petit oiseau approchane de prés., Coft. d'Al.

la taille du roitelet ; il a le LÂOuzo, lozo, ou blësto; dessus du corps bleuâtre, le nom générique sous lequel on ventre d'un jonquille clair, la comprend toute force de pierre gorge blanche, la cravate & les plate & fore mince relativement noultaches noires. C'est de tous à la surface,

à les oiscaux d'Europe celui dont yrir un bâtiment en guise d'ar- le bec est plus court ; il est noir, doise dans les endroits où la conique , & a trois lignes de tuile est rare ou chere.

longueur. On applique ce nom dans les On comprend aussi sous le nom Cevennes à l'espece de calc opa- de lardiĉiro, la grosse mélange que qu'on y voit communément, à tête noire , qui a les tempes & que les mineurs Allemands blanches & la nuque jauge. On appellent, fifer.sein. Ces pierres l'appelle aussi mélange as longue font connues en Bourgogne sous queue. le nom de laves, quoique ce LARGAN, ou lar; généreux , mot lave ne se prenne en fr. que libéral. en ital. largo. en b. br. pour les pierres formées par les largh.

& propre

COU

« AnteriorContinuar »