Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ou abondantes. Les premiéres sont composées de 35 4. jours civils , & les autres de 355

Elles comprennent toutes douze mois Lunaires, dont les impairs sont de 30. jours, & les autres de 29, à l'exception du douzième dans les années abondantes, lequel a pour lors 30. jours, de même que les impairs. Cette différence dans les mois Lunaires, vient de ce que

la Lune ne rejoignant le Soleil qu'en 29. jours 12. heuTes 44. minutes, on a cru devoir donner aux mois pairs, un jour de moins qu'aux impairs, à cause des douze heures que ceux-ci sont obligés d'emprunter des autres pour avoir leur trentiéme jour complet

. Sur ce même principe , la nécessité de compter les 44. minutes excédentes chaque mois, a fait que l'on a imaginé les années abondantes ; & comme ces 44. minutes font dans douze mois 528. minutes, & que ces derniéres répétées 30. fois, en produisent 15840. qui composent 264. heures ou onze jours, on a fait des Périodes de 30: ans , dans chacune desquelles on compte onze années abondantes & dix-neuf ordinaires. Toutes les abondantes, sont la 2,5,7,10, 13, 16, 18, 21, 24, 26, 29, & les ordinaires, sont les dix-neuf autres. Il suit donc de ceci que l'année ordinaire de l'Hégire, est d'onze jours plus courte que la nôtre, & quelquefois de douze , lorsqu'elle tombe avec notre Bissextile, mais qu'en revanche, la nôtre n’excéde que de dix jours l'année abondante de l'Hégire, à moins que notre année ne soit Bissexcile , auquel cas son excédent est toujours d'onze jours. Ainsi faisant une compensation entre les années ordinaires & abondantes de l'Hégire d'un côté, & nos années ordinaires & Billextiles de l'autre, on trouvera

que

dans la Période des trente années Arabiques ; chacune de celles-ci, l'une par rapport à l'autre, n'a pas tout-à-fait onze jours de moins que chacune des nôtres, prises ausli l'une par rapport à fautre, dans une pareille Période d'années Chrétiennes. Ceci paroîtra sans doute nouveau aux personnes qui croïent; de même qu'a fait Mariana dans son Histoire d'Espagne,

Liv. 6. qu'il s'en faut toujours onze jours & lix heures que chaque année de l'Hégire en comprenne une de Jesus-Christ. Mais, voici sur quoi je me fonde.

Dans les trente années de Jesus-Christ révolues, considérées rélativement à trente années de l'Hégire, dans l'ordre naturel où se trouvent les Périodes Arabiques , dont j'ai parlé, par rapport à de femblables Périodes Chrétiennes; il se trouve tantôt huit, tantôt sept Bissextiles, au lieu que dans les trente années de l'Hégire, il y a réguliérement onze années abondantes. Par conséquent, dans les Périodes Arabiques prises de suite, & dans de semblables Périodes Chrétiennes aussi répétées de suite, le nonibre des années abondantes des Arabes excéde tantôt de trois , tantôt de quatre , celui de nos Bissextiles. Or, en imputant les trois ou quatre jours marqués par ces trois ou quatre années abondantes, fur le produit des onze jours de différence entre chaque année de l'Hégire , & chacune de celles de Jesus-Christ pendant l'efi pace des trente années; produit qui se monteroit naturellement à 330. jours, on aura tantôt 327. & tantôt 326. jours, qui composent une année ordinaire de l'Hégire, moins 27. ou 28. jours. Delà vient

que l'on dit communément, que 32. années de JesusChrist en composent environ 33. de l'Hégire ; parce que dans 32. années de Jesus-Christ, il y a pour le général 8. Bissextiles, & que dans 3 3. années de l'Hégire , il y en a aussi communément 12. abondantes ; de forte que dans ces deux différentes Périodes, on trouve généralement dans la derniére quatre années abondantes de plus que d'années Bissextiles dans la. premiére. Or, en diminuant les quatre jours de ces quatre années abondantes sur les

dont nées de Jesus-Christ excédent 32- années de l'Hégire, on aura 348. jours, qui font la 33o. de l'Hégire's moins six jours. De tour ceci, l'on peut donc conclure en général, que chaque 34. année de l'Hégire commence fix jours plâtard dans chaque 334. de Jesus-Christ où elle tombe, que chaque premiere des. trente-crois de la même Epoque, qui la précédent inmédiatement , n'a commencé dans chaque premiére des trente - trois du Calcal: Chrétien. Par exemples, la premiére année de l'Hégire a commencé, com me je l'ai déja dit, le 16. de Juillet 622. de JefusChrist, & la 3-4.. le 2 2. de Juillet de l'année 654. aussi de Jesus-Chrise. Il faut seulement. observer que l'on doit regarder chaque 34o. année , comme la premiére des trente -trois dont il s'agit. Ainfi, la 67ė. année de l'Hégire a commencé le 28. de Juiller de kannée 686. de Jesus - Christ, parce que la 3 4°. de l'Hégire, dont j'ai marqué le commencement au 22. de Juillet 6546 de Jefus-Christ, est la premiére des trente-trois années précédentes: immédiatement la 67€: de la même Epoque. Par le même raisonnement; comme la 67€: de l'Hégire est la premiére des trentetrois qui précédent immédiatement la centiéme , toujours de la même Epoque, il. Luit que la centiéme a.

32. all

1

352)

[ocr errors]

dû avoir son commencement au 3. d'Août de l'année

7

18. de Jesus-Christ. On peut trouver par cette route le commencement de toutes les années de l'Hégire , à l'exception des trente-trois premiéres ; car fçachant l'année de Jesus-Christ, son mois & le quantiéme de ce mois dans lesquels a commencé une année de l'Hégire, on sçaura aussi en quel tems doit être placé le commencement de la 34o

. par rapport à celle-ci, l'une & l'autre comprises. Le seul cas où cette Régle souffre exception, ce qui n'est pas fréquent, est, lorsque dans les trente-trois années de l'Hégire qui précédent immédiatement celle dont ont veut sçavoir le commencement, il se rencontre treize années abondantes, parce qu'alors la 34 commence sept jours plûtard au lieu de lix, que la premiére des trente-trois précédentes immédiatement. Par exemple, dans les trente-trois années de l'Hégire qui précédent immé. diatement la 384. il y en a treize abondantes, qui sont la 1,3,6,9,12, 14, 17, 20, 22, 25, 28, 31, 33. Ainsi la 38°. a commencé le 9. de Juin , quoique, suivant la Régle générale, elle eût dû prendre son commencement avec le 8 , parce que la premiére des trente-trois dont elle est précédée immédiatement , commença le 2. d'un pareil mois. C'est donc à l'Amateur de l'exactitude à y prendre garde. Pour moi, il me reste seulement à lavertir , que la 34. année, par rapporc à celle qui a souffert le changement, retombe dans le cas de la Régle générale, mais relativement à la variation qui est arrivée pour la premiére année des trente-quatre. Sur ce principe, on trouvera que le 15. de Juin de l'année 690, de Jesus-Christ a été le

[ocr errors][ocr errors]

premier jour de la 71°. de l'Hégire , parce que la 38o. de cette derniére Epoque, qui est la premiére des trente-trois précédentes, immédiatement la 719. a commencé le 9. d’ơn même mois de l'année 65 8. de Jesus-Christ, c'est-à-dire six jours plâtôt. Je crois que ceci fuffit pour mettre un chacun à portée d'entendre le calcul des années Arabiques, & de parvenir à la connoissance de l'Epoque de la fameuse bataille que Don Rodrigue livra aux Sarazins, & dont la

perte entraîna avec elle la ruine de la Monarchie Gotique. Pour ce qui est des mois Arabes , je n'en dis rien, persuadé que

l'on comprend facilement par ce que j'ai marqué fur leur nombre de jours & fur les années, qu'ils ne peuvent jamais répondre aux nôtres de la même maniére , deux années de fuite. Tout ceci

pofé, je vais passer à l'examen du Point Historique , dont j'ai dessein de traiter dans cette Préface.

On lit dans l'Histoire d'Espagne, écrite Rodes ric Ximénez Archevêque de Toléde , que la bataille dans laquelle le Roi Don Rodrigue fut défait par les Sarazins, & qui sert d'Epoque à la plus fatale Révolution que l'Espagne ait éprouvée , fe donna un Dimanche de l'an 75 2. de l'Ere d'Espagne, le v. des Ides du mois Schevval des Arabes de l'année 93. de l'Hégire ( A ). Mais outre qu'il est de notoriété publique , que les mois des Arabes n'ont, ni Ides, ni Nones, ni Kalendes, d'où il suit , ou que l'Archevêque Roderic s'est trompé, ou que les Copistes & les Editeurs de fes Ouvrages ont falsifié son Manuscrit ; il est pareillement certain que l'année

de l'Hégire ne répond point à

par

exercitus vincuntur, fuga inutili pom DCCLII, Rex Roderichs & Christianus lib. 3. cap.- 20

93. (1) Die Dominica, quinto Idus menfos Xavel, anno Arabum XCII,' Æra

F

rierunt, RODER. TOLET reb, Hiffe

« AnteriorContinuar »