Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

Quelque prevenues que vous paroise fent dès l'abord ces personnes ; pourvu qu'elles n'ayent pas le goût & l'esprie tout-à-fait fermez, il n'y qu'à essuyer leur premier feu: sur tout , selon le sage & judicieux avis de feu M. de Meaux, ne point offenser le mystique ; seulemenr leur glisser tout doucement les faits, mê. me sans trop insister ni appuyer sur ce que vous leur dites,&insensiblement vous les

[ocr errors]

ramenez.

Le R. Pere

Tout nouvellement un des plus habi.
Hardouin, les hommes de ce siecle me soutenoid

avec force & vivacité, que tout étoit
mystérieux dans la Messe, jusqu'à la moin.
dre action & à la plus petite cérémonie,
même dès l'institution & l'origine ; en-
sorte qu'il n'étoit pas possible d'y rien
entendre que par le secours des raisons
fymboliques (a). Je ne fis que lui en in-
sinuer quelques unes de littérales & d'his
toriques : comme par exemple , qu'à cec

[ocr errors]

-- (a) Rien n'étoit plus naturel ni plus aisd que d'op:
poler à ce Savant, l'autorité de Suarez, qui, loin de
penser comme son Confrere, ne veut point au contraire
qu'on croye qué touces les Cérémonies de la Melieré

préseptent des mysteres ; quelques-unes , dit ce Théolo: In 3. part.

gien, n'ayant éte instituées que pour célébrer le S. Satom. 5. dil- crifice avec décepce, avec dignité & avec toute la révéput.48.sect. fence qui luy est due. Voyez ce que vous disons encore

sur cela, Chapitre 3. au commeacement de la premiere
Sectiop.

[ocr errors]

endroit du Canon, Per quem hac omnia Domine femper bona créas, sanctificas , vivificas, benedicis & prestas nobis , il y avoit en: core des Eglises où on portoit au Prêtre des fruits à benir, surquoy tomboient ces paroles , ainsi que les Signes-de-Croix qui les accompagnent, & tout d'un coup cet homme plein d'érudition rabbatit de son premier sentiment, revint aux raisons réelles & effectives, & m'encouragea donner incessamment mon Ouvrage, qu'il regardoit , disoit-il, composé sur ce plan, comme décisif contre les insultes & les criailleries ordinaires des Protestans.

· Les Notes qui suivent le texte des pages,

Te fapportent non à ce qui est après les lettres qui y renvoyent, mais à ce qui les précede. Les Additions qui se trouvent aux marges, font ou des citations ou de nouvelles Notes, toujours placées à côté de la ligne & vis-à-vis de l'endroit où elles ont rapport. Lorsqu'il se rencontre plu_ sieurs Notes, on les distingue par des lectrines ou par une étoile ou par une croix. Les chiffres insérez dans le texte , répondent aux Remarques qui sont à la fin de chaque Chapitre,

ܕ

[merged small][ocr errors]

conformément à l'esprit des Rubriques de des Cérée

mömies expliquées dans cet ouvrage ,

408

Table des matieres.

415

Table des Breviaires, Cérémoniaax Constitutions, Gras

duels , Manuels , Misels, Ordinairés , Ordres , Pome

rificaux , Rituels , Sacramentaires ego us ou usages,

employez dans cet ouvrage.

ble des Eglises, Monafteres, Ordres del Congrégations,

dont les usages tant anciens que modernes font rape

portez dans cet ouvrage.

473

Table des personnes vivantes,ou mortes depuis quelques

Années, dénommées en cet ouvrage.

479

EXPLICATION

21L

[ocr errors]

EXPLICATION SIMPLE, LITTERALLE,

E T H IS TO R I QUE DES CEREMONIES DE L'EGLISE.

PREMIERE

PARTIE

DES CEREMONIES DE LA MESSE.

CHAPITRE PREMIE R.

Du mot de MESSE.

A Messe est ainsi appellée du mot latin missa (1), qui signifie milîon, renvoy, congé, permission ou ordre de se retirer, de sortir, de s'en aller

3 car, comme avant l'ac

tion du Sacrifice on renvoyoit de l'Eglise & de l'assemblée , les Catécumenes ( 2 ); les Energumenes ou Possédez (3), & certaines classes de Pénitens ( 4), ceux en un mor à qui il n'étoit pas permis d'assister au Sacrifice (s), ce qui étoit appellé missa Catechumenorum , c'est à dire, melle ou renvoy (6) des Catécumenes (7): delà, tout ce qui se trouvoit renfermé dans la cérémonie du renvoy, savoir les prieres & les béné. di&tions qui se faisoient, tant sur les CatécumeTome I.

А

nes, que sur les Energumenes & les Pénitens; avant que de les congédier ; tout cela se confondoit avec le renvoy-même , & étoit aussi nommé renvoy ou messe des Catécumenes ( 8 ).

Bien plus, tout ce qui tenoit à cette cérémonię & se chantoit ou se récitoit en présence des Catécumenes, avant que de les renvoyer , savoir l'Introït, le Kyrie, la Collecte , les Prophé. ties, l'Epitre , le Graduel , l'Alleluia, le Trait & l'Evangile ; tout cela étoit encore regardé comme ne faisant qu'un même corps avec le renvoy, & aussi par conséquent appellé meffe ou messe des Catécumenes (9).

Delà encore, parceque la fin de cette mesle faisoit en même temps le commencement de la seconde partie de la Liturgie, où les Fideles seuls avoient droit de se trouver, le nom de messe a aussi insensiblement & comme naturellement passé à cette seconde ou derniere partie ( 10 ); soit que cette partie ait été d'abord appellée Messe des Fideles ( 11 ), par opposition à celle des Catécumenes ( 12 ) ; ou simplement Melle tout court & sans addition ( 13 ).

Enfin, ces deux parties étant tout à fait jointes & liées ensemble, & venant à ne plus faire qu'un seul & même corps de Liturgie, on les a toutes deux comprises & réunies, sous le nom simple & commun de Messe ( 14), qui enfin a prévalu & est seul plus communément resté dans le langage de l'Eglise , & toujours dans la bouche da peuple ( 15 ).

« AnteriorContinuar »