Imágenes de páginas
PDF
EPUB

HISTOIRE

DE

THAMAS KOULI-KAN

NOUVEAU ROI DE PERSE.

ov

HISTOIRE

DE LA

[merged small][ocr errors][merged small]

A Maifon des Sophis (1) monta fur le trône 1499 de Perfe à la fin du quinziéme fiécle, &

par une fuite non interrompue de (1) Le nom de Sophi n'étoit pas un titre

A

dix Rois Sophis, transmit la 1694 Couronne à Schah- ( 1 ) Hussein en 1694. Ce Prince ne fçut pas conferver l'Héritage de fes Peres, & donna lieu par la foibleffe de fon gouvernement aux Révolutions, qui viennent de faire périr toute la Famille Royale. Huffein étoit d'un naturel tranquille,d'une humeur douce, mais d'un génie extrêmement borné: auffi incapable de gouverner un Etat, qu'il étoit propre à fe laiffer gouverner lui-même: né fans ambition & prefque fans paffion; aimant la retraite & une certaine vie molle, exemte de toute peine, de toute inquiétude, de tout embarras d'affaires. A l'amour du repos, il ne tarda gue

commun à tous les Rois de Perse, comme font les titres de Roi, d'Empereur, de Czar: c'étoit le nom de la maifon régnante: la Maison des Sophis, comme on dit la Maison de Bourbon la Maifon d'Autriche.

(1) Schah, en Perfan, fignifie Roi.

res, lorfqu'il fut fur le trône, de joindre le goût des plaifirs & de 1694 la débauche, goût que fes Eunuques prirent foin de lui infpirer, & ils réuffirent fi bien à l'abrutir, tant par les excès du vin auxquels il fe livroit tous les jours, que par les délices de fon (1) Haram, dont les foins l'occupoient uniquement, qu'il défendit qu'on lui parlât jamais des affaires de l'Etat, abandonnant le tout aux caprices de fes Miniftres, qui gouvernérent le Royaume à leur gré & avec toutes fortes de licence pendant vingt-fept ans que dura le régne de Huffein.

L'indolence du Prince & la tirannie des Miniftres exciterent un mécontentement général dans tous les Etats du Royaume : & les choses se difpoférent infenfiblement à la révolution, qui de

(1) Le Haram, chez les Perfes, eft la même chofe que le Serrail, chez les Turcs.

voit mettre fin à un fi mauvais 1694 gouvernement.

Aux extrémités de cet Empire, fur les Confins de la Perfe & des Indes, étoit un Peuple guerrier, vivant fous des tentes à la maniére des Tartares, endurci à toutes les fatigues de la guerre, accoutumé à fouffrir la faim & la foif, le froid & le chaud, paffant la vie dans un brigandage prefque continuel, & à faire des courses fur fes voifins; du refte obfervant une discipline fi exacte, qu'il n'eft peut-être point de Peuple dont les Chefs ayent plus d'autorité, & foient plus promptement obéïs. Les Aghuans (c'eft le nom de ce Peuple Tartare) étoient originaires du Chirwan, païs situé à l'occident de la Mer Cafpienne, & au pied du Mont-Caucafe; Tamerlan ce fameux Conquérant de l'Afie, mort en 1405. après les

avoir fubjugués avec des peines infinies, les tranfporta à plus de 1694 fix cent lieuës de leur Patrie dans le Royaume de Candahar, où ils étoient toujours reftés depuis, en attendant l'occasion de fecouer un joug, auquel le tems ne les avoit point accoutumés, & de recouvrer leur premiére indépendance. C'est là, & parmi ce peuple, que fe forma le mier orage, qui vint fondre fur le trône des Sophis.

pre

Un des principaux Chefs des Aghuans nommé Mir-Weys (1), 1700 qui avoit paffé quelques années à la Cour de Perfe, ayant reconnu par lui-même la mauvaise conduite du Roi & de fes Miniftres, & le defordre général dans lequel fe trouvoient les affaires publiques, comprit bien

(1) Mirr, fignifie Seigneur : c'eft le titre que prennent en Perfe tous les grands Seigneurs.

« AnteriorContinuar »