Imágenes de páginas
PDF
EPUB

SIMPLE, LITTERA LE ET HISTORIQUE

D E S

CÉRÉMONIES

DE L'EGLISE.
Par Dom CLAUDE DE VERT, Trésorier de l'

l'Eglise
de Clugny , Visiteur de l'Ordre de Clugny en la Province
de France , Vicaire Général de S. A. E. Monseigneur
le Cardinal de Bouillon , Doyen du Sacré College , Abbé
Général de Clugny, &c.

Τ Ο Μ Ε PREMIER
SECONDE EDITION
Mise en meilleur ordre par l'Auteur avant la mort.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

A PARIS,
O Cheż FLORENTIN DEL AV L NE , rue

S. Jacques, à l'Empereur.

M. D CCI X.
avec Privilege du Roy e Approbations.

[ocr errors][merged small][ocr errors]

A

MONSEIGN EUR HENRY FEYDEAU

DE BROU, EVÊQUE D'AMIENS.

[blocks in formation]

L'Ouvrage que je prenos la liberté de vous. préfentèr , vous appartient par, bien des titres. J'ay Tecell en plusieurs äccafions des mas

ques fingulieres de votre protection om de votre bonté. Je suis, depuis plusieurs années, employé au gouvernement d'un Mo nastere de votre Diocèse : iy ay travaillé pour ainsi dire - Sous vos yeux. L'accès que vous avez bien voulu me donner auprès de vous, MONSEIGNEUR; le respect eu la foumission que je dois à ce que vous êtes ; peut-être plus encore , la confiance que j'ay dans vos vives lumieres , m'ont porté à vous proposer mes idées.

Vous ne les avez pas, desapprouvées, vous m'avez même encouragé à les suivre. Il vous a paru , & vous m'avez fait l'honneur de me le dire, außi bien que feu Monseigneur l'Évêque de Meaux Prélát d'immortelle mémoire , que l'Eglise en pourroit rétirer quelque utilité : Qu'il étoit bon de montrer que les Rits Ecclesiastiques ne font pas moins respectables par leur antiquité, & édifians par leur

fimplicité, que par-les pieu. fes applications qu'on en fait, a les heureux rapports que l'on y trouve : Que ces deux manieres de les expliquer, ne font point opposées ;

Que pour être différentes, elles ne font point contraires , que lune même fers de fondement à l'autre : Qu'enfin , aprés que la Tradition unanime des saints Peres, nous a appris de chercher dans les Divines Ecritures, le sens Littéral & le Spirituel, on peut , sans craindre de s'égarer , suivre ces deux routes,

dans l'in,

[ocr errors]

ܪ

terprétation des prattiques et des Cérémonies de l'Eglife.

c'eft , MONSEIGNEUR, ce qu'il m'eft permis tout au plus de rechercher da d'étudier ; mais c'est à vous qu'il appartient de l'apprendre des de l'enseigner aux Fideles. Dieu vous a fait dépositaire de la vérité ; il vous a donné l'autorité pour l'annoncer , da les talens pour la faire admirer, respecter de recevoir. Par ces talens , je n'entens pas sextlement cette Eloquence , qui fait depuis longtemps honneur à l'Eglise ; da qui, dès vos premieres années , vous 4 attiré l'estime du plus grand Roy du monde : Fentens encore cette fupériorité de génie , qui voit les choses dans leurs premiers principes , da qui les suit dans leurs conséquences les plus éloignées : un ef prit également vif "falide , d'où naissent des jugemens toujours promts & toujours súrs : Une application continuelle aux sciences , qui me vous a point détourné de l'étude des homa mes. Vous joignez , MONSEIGNEUR, à ces grandes qualitez le zele qui fait les Le vaste Diocese que

le souverain Pasteur a confié à vos soins , . ep fait une heureuse expérience : Il vous occupe tout entier : Rien ne vous en distrait ; ni la proximité de la Cour, ni les desirs d'une Fan mille Illustre qui vous est chere.

4 qui pourrais-je consacrer mon Ouvrage

mettre en Quvre,

« AnteriorContinuar »