Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

Politien. On l'accuse d'avoir mal parlé de la Bible,

163 Polypheme. Mis en parallele avec l'Epoux des Cantiques,

289 Prophéties. Leur style , dit M. le Clerc aprés les

Sociniens , est souvent hyperbolique, 331. Dangers & réfutation de cette opinion , 333. Raisons de l'obscurité de certaines prophéties, 335. Comment M. Jurieu les anéantit , 3363 Les Critiques tâchent sur tout d'affo blir cele les qui regardent le Meslie, 338. Détail de l'accomplissement de ces prophéties, 344. 347.-Les Juifs s'arrêtoient à ces prophéties, & les payens en ont parlé, 348. 3:50. Mauvaises explications de la prophétie de Jacob touchant le Messie, 353. 354. Deux Critiques ont aussi mal expliqué celle de Daniel,

357. 360. Protestans. Ils se vantent mal à propos

d'avoir eu les premiers une grande connoissance de l'Hébreu, 175. Beaucoup de Catholiques s'éroient distinguez par cet endroit avant eux, 177. Ils rejettent certains livres deuterocanoniques, tandis qu'ils en reçoivent d'autres , 264. Ils croyent seuls avoir l'intelligence de la Bible,

299 Pythagore. On a ofé le comparer à J. C. 94.

Faux miracles- qu'on a publiez de ce Philosophe,

[ocr errors]

95 R

coup, 186. Ce que M. Fourmont dit en leur faveur , 187. M. Simon les juge au conwaire peu utiles,

188 Raillerie. Le mauvais effet des railleries sur la Religion

70 M. de

6. 7.

testans,

M. de Rancé, Abbé de la Trape, cité,
M. Réland. Il a entrepris de justifier l'idolatrie
Mahometane, & il en a été loué par

les Pro

IIS

S Samson Amfon. Comment les Critiques ont expliqué

ce que l'Ecriture raconte des Renards, à la qucuë desquels il attacha des flambeaux ; & de la machoire d'âne qui lui servit à tuer mille Philistins,

381.382 Jofeph Scaliger. Ce qu'il dit sur les Actes des

anciens Martyrs , 18. Il nie qu'Herode fût étranger,

353 Scholastiques. Comment les Critiques ont parlé

de la Théologie de l'école, 13. 180.300.301 M. Simon. L'idée qu'il donne de la Critique ,

s. Comment il entend le miracle du changement de la femme de Loth en statuë de fel, & la coufusion des langues qui commença parmi les architectes de la Tour de Babel , 25. S'il est vrai , comme il le dit, que la resurrection des corps ne fe puisse démontrer par le vieux Testament , 29. Il s'est grolliérement mépris, 126. Il dit faussement qu'on néglige à present la Critique , 148. Il avouë qu'il a eu tort d'écrire la Critique de la Bible en françois , 149. Il dit quc la Bible n'a pas été plus exempte de fautes que les autres livres , i6o. 193. Îl a persisté à le croire, 197. Ce qu'il dit sur la Massore , 165. Il dit que les Peres ont manqué des fecours necessaires pour approfondir les dificultez de la Bible, 175. Qu'ils ont negligé le texte hebreu , & la critique de la Bible, 176. Hebraismes qu'il a remarquez dans le pouveau Testament, 183. Ce quil dit contre Tuine l.

Mm

[ocr errors]
[ocr errors]

les Rabins, 188. 220. 321. Comment il prouve les prétenduës altérations du texte facré, 207. Il décrie la Vulgate, 221. Il dit que ce sont des Ecrivains publics qui ont fait les livres de la Loy, 229. Que les nouveaux interprétes sont préférables aux saints Peres, 315. Quel les saints Peres n'ont point Congé à expliquer la Bible litteralement, 317. 319. L'estime qu'il fait des langues Orientales, 327. Louanges qu'il a données aux Interpretes Sociniens, 328. Il défend mal Grotius , 342. Il croit qu'il est difficile de prouver la créance du Meslic par les seuls livres de Movse,

343 Spencer. Il prétend que les sacrifices de l'an

cienne loy sont des cérémonies superstiticuses & venuës d’Egypte , 250. Preuves du contraire, 251. Ses conjectures téméraires sur l’Urim & Thumim , 255. Il dit

que boles que portoit le grand Pontife, étoient des statues parlantes,

255 Sociniens. Le mauvais tour qu'ils ont donné à

ce qu'avoient dit le P. Pctau & M. Huet , sur la maniere dont quelques Peres ont parlé de la Trinité, 80. Loianges que M. Simon donne à leurs Interpretes , 328. Ce qu'ils pensent du style des Prophétes , 331. Ils ne veulent que

la raison pour interprete de l'Ecriture, 366. Ils allégorisent tous les textes

qui prouvent la divinité de J. C. 372. 373. Spinoza. Il veut que le Tolerantismc régne

dans une République libre, 58. Il s'eft figure qu'on a fait des changemens dans la Bible , 202. Son mépris pour les livres de la Loy, 203. Pourquoi il est lů & recherché, 205. 11 nic que Moyse soit auteur du Pentateuque,226

les sym

[ocr errors]

T
E P. Lc Tellier. Scs Observations sur le

L de

[ocr errors]

218, 219.

[ocr errors]

Theraphim. Ce qu'il en faut penser, 257 Tolland. Les doutes impies de cet Anglois sur le Canon du Nouveau Testament, 271

V L Aurent Valle. L'estime qu'il faisoit d'Epi

cure , 120. Il se vantoit d'avoir des flèches dans son carquois contre le Messię, 164 Valton. Ses Prolegomencs contiennent des ar

ticles pris du 1. Tirin Jesuite , & on en a retranché aprés coup ce qu'il avoit transcrit sur la soumission duë à l'Eglise , 179. Il parle judicieusement de l'integrité du texte de la Bible , & en est mal repris ,

194 Van-Dale. Il ne croit pas les Démons auteurs

des oracles, 38. Ce qu'il dit du Pentateuque, 203. Il nic que la Pythoniffe de Saul ait évoqué Samuel

378 M. le Vaffor. Son Traité de la véritable Reli

gion , cité, 71. 72. 90. 160. 161. 190. Gerard Vossius. Sa méprise touchant le Fonda

teur de la Sorbonne, 124. Son horreur pour les Critiques qui nient ce que l'Ecriture racontc des Démons,

371 Ilaac Vossius. Reproche qu'il fait aux Criti

ques, 35. Ce qu'il dit de la Version des Septante au désavantage du texte hebreu , 213

Fin de la Table des Matiéres,

ERRAT A.

.

Age 90. ligne 3. Brasme, lifez , Erasme.

P. 118. 1. 23. Baile , lis. Boyle.
P. 235. 1. 1. reconere, lif. rencontre.
P. 249. 1. 24. videre, lis. ridere.
P. 275. 1. 14. inspirerent , lis. inspirent.
P.407.1. 14. mæurs , lis. erreurs.
323

1.

13. nom , lis don. P. 364. l. 5. & d'une liberté , lis. & dès-là li

berté. Dans la Préface , p, xxij. I. 16. égremens , lis.

égaremens. Dans la Permission, 6. de Janvier 1701. lib. 6.

de Janvier 1710.

[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »