Imágenes de páginas
PDF
EPUB

و

lia captivorum reduxit. Attilius Regulas in Africa remansit.' Is contra Afros aciein instruxit , contra tres Carthaginenfium duces dimicans, vi&tor fuit, octodecim millia hoftium cecidit , quinque millia cum octo elephantis cepit, LXXIV. çivitares in fidem accepit. Tum victi Carthaginenfes , pacem à Romanis pe

,

à tierunt : & duce Xartippo , qui à La

à cedæmoniis missus fuerat, Romanorum dux Regulus victus est ,ultima pernicie : nam duo millia hominum tantiim ex omni Romano exercitu remanserunt , quindecim millia cum Imperatore Regulo capta sunt , triginta millia occisa, Regulus ipse in catenas conjectus.

2. Aux Lacédémoniens, &c. Les Carthaginois qui venoient de perdre 3. Généraux , & plus de dix-huit mille 'hommes fans les Prisonniers

, envoyerent à Sparte demander un Commandant. Les Spartiates ou Lacédémoniens leur envoyerent Xantippe , homme prudent & grand Capitaine. Ce Général voyant que les Carthaginois étoient beaucoup plus forts en Cavalerię & qu'ils pouvoient tirer de grands avantages des Eléphans, les fit descendre dans la plaine ; ou Attilius , qui avoit méprisé ce Capitaine Grec , fur entierement défait , & tomba lui-même entre les mains des ennemis, qui le traitetent avec beaucoup de rigueur. Ils n'en ulerent gueres mieux envers

[ocr errors]

Marco Æmilio Paulo , Servio Fulvio Nobiliore Consulibus , ambo Consules Romani Africam profecti sunt , cum trecentorum navium claffe Clypeam pe

& contrá Carthaginenses venerunt , primùm Afros navali certamine

tunt

[ocr errors]

>

lui vingt-sept mille prisonniers. Attilius Regu- Ans de lus resta seul en Affrique ; & ayant rangé son Reme. Armée en bataille , il combattit contre trois chefs des Carthaginois, les défit, &'leur tua dix-huit mille hommes , fit cinq mille prisonniers , leur prit huit éléphans , & reçut à composition soixante & quatorze villes. Alors les Carthaginois se voyant vaincus', demanderent la paix aux Romains ; mais comme Regulus ne vouloit la leur accorder qu'à de rudes conditions, rent recours 2 aux Lacédémoniens , '& leur en. voyerent des troupes sous la conduite de Xantippe qui défit entierement Regulus. 3 Il ne resta 497. de toute l'Armée Romaine que deux mille honimes ; quinze mille furent fairs prisonniers avec Regulus qu’on mic luy-même dans les fers , & il y en eut trente mille de tués.

[ocr errors]

ils eu

Xantippe leur liberateur. Ils se hârerent de le renvoyer avec ses Grecs, sans les récompenser des ser-" vices qu'ils en avoient reçus. Encore ordonnerent-ils à leurs Matelots de les abandonner dans une isle délerte , & firent embarquer Xantippc dans un Vailseau des plus ulés, se promettant qu'il feroit naufrage avant que d'arriver chez lui. Quelques-uns disent qu'il périt effectivement en chemin ; d'autres alleurent qu'il évita la perte en passant dans un autre Vailleau.

3. Il ne resta de toute l'Armée , &c. ) Il y eut trente” mille hommes de tués & quinze mille Prisons niers,

4.98:

Marcus Æmilius Paulus & Servius Fulvius Nobilior Consuls partirent aussi-tôt pour l'Affrique ; ils cinglerent droit à Clupte avec une flote de trois cent vaisseaux, vinrent se présenter aux Carthaginois, & les vainquirent dans un com

[ocr errors]

fuperant , Æmilius Consul centum & quatuor naves demersit , triginta cum pugnatoribus cepit , quindecim millia hoftium aut occîdit , aut cepit, militem fuum ingenti præda ditavit : Et subacta Africa tum fuisler , nisi tanta fames fuiffet , ut diutiùs expectare exercitus non posfer. Consules cum victrici classe redeuntes, circa Siciliam naufragium palfi sunt : & tanta tempestas fuit , ut ex: quadringentis sexaginta quatuor navibus. octoginta servari vix potuerint : neque ullo tempore tanta maritima tempestas audita est. Romani ftatim ducentas naves reparaverunt, neque in aliquo animus his infractus fuit.

Cnæus Servilius Cæpio , & C. Sempronius Blæsus Consules cuin ducentis. fexaginta navibus ad Africam profecti funt, aliquot civitates ceperunt : prædam ingentem reducentes, naufragium passi sunt. Itaque cum continua calamitates Romanis displicerent , decrevit Senatus ut à maritimis præliis discederetur, & tantùm sexaginta naves ad præsidium Italiæ falvæ ellent.

Lucio Cæcilio Merello Caio Furio Pacillo Consulibus , Metellus in Sicilia Afrorum ducem cum CXXX. elephantis, & magnis copiis venientem superavit, viginti millia hoftium cecidit , sex & viginti elephantos cepit , reliquos er

bat.naval. Le Consul Æmilius leur coula à fond Ans chino cent quatre vaisseaux , en prit trente avec ceux Rome. qui les défendoient , tua ou prit quinze mille des ennemis, & enrichit ses soldats d'un grand butin. L'Affrique eût été pour-lors entierement subjuguée , fi la famine qui étoit exceflive et permis à l'Armée Romaine de rester plus longtemps.

Les Consuls revenans à Rome avec leur ftote victorieuse, firent naufrage sur les côtes de Sicile. La tempête fut fi violente , que de quatre cent soixante & quatre vaisseaux , on en put peine sauver quatre-vingt. On n'avoit point encore oüi dire

que la mer eût été jamais si agitée. Cependant les Romains ne tarderent pas à remettre en mer deux cent vaisseaux, & rien n'écoit capaple d'abbattre leur courage qui étoit encore au-dessus de leurs malheurs,

[ocr errors]

Cnæus Servilius Cæpio , & C. Sempronius Ble- 500 *fus Consuls pafferent en Affrique avec ces deux cent Coixante vailleaux, & prirent quelques vile: ·les. En revenant chargés d'un riche butin , ils firent aussi naufrage. Ainsi tant de malheurs les uns sur les autres rebuterent les Romains, & le Sénat ordonna: de ne plus combattre sur mer, & de garder seulement soixante vailleaux

pour défendre les côtes de l'Italie.

5oz,

Sous le Consulat de Cæcilius Metellus & de C. Furius Pacillus , Metellus défir dans la Sicile le Général des Carthaginois, qui venoit d'y arriver avec une puissante Armée & cent trente éléphans ; il luy tua vingt mille hommes, prit vingt-huit éléphans dans le combat , fit arrêter

1

[ocr errors]
[ocr errors]

rantes per Numidas , quos in auxilium habebat, collegit , & Romam deduxit ingenti pompa ; cam CXXX. elephantorum numerus omnia itinera compleret. Poft hæc mala , Carthaginenses Regulum ducem , quem ceperant , petierunt, ut Romam proficisceretur , & pacem à Romanis obtineret, ac permutationem captivorum faceret.

Ille Romam cùm veniffet, inductus in Senatum , nihil quafi Romanus. egit. ; dixitque se ex illa die , quâ in potestatem Afrorum veniffet, Romanum effe defiiffe. Itaque & uxorem à complexu. removit, & Romanis suasit , ne pax cum: Pænis fierer : illos enim fractos tor calia bus , fpem nullam habere ; fe tanti non elle ut tot millia captivorum propter . unum fe & fenem & paucos , qui ex Romanis capti fuerant, redderentur : itaque obtinuit. Nam Afros pacem petentes, nullus admisit , ipse Carthaginem rediit ; offerentibusque Romanis, ut eum Romæ tenerent , negavit se in ea urbe mansurum , in qua , postquam Afris servierat , dignitatem honesti civis habere non posset. Regreffus igitur ad Africam, omnibus suppliciis extinctus est.

1. Il n'agit rien moins qu'en Romain , &c. ) Ceci eft vray dans une partie de ce que fit Regulus , mais il agit en vray Romain , en ce qu'ayant plus d'égard alix interets de la patrie qu'aux fiens propres , il 2011scilla au Sénat de continuer la gucrre contre, Cavo,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »