Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small]

E grand nom, &

les surprenantes

aventures du Roi de Suede me toucherent fi vivement, lorsque j'éfois en Espagne Capitaine d'une Compagnie de Dragons, qu'en ayant fait la démission ayec l'am

[ocr errors]

grément de Sa Majesté Catholique, j'en sortis le premier Decembre 1711. pour

aller à Bender. Après ayoir efsuyé de fâcheuses tempêtes sur mer, j'arrivai l'avant veil. le de la Pentecôte à Con ftantinople dans la plus agreable saison de l'ann née. J'allai d'abord rendre mes refpects à M. le Comte des Alleurs notre Ambassadeur, qui me donna mille marques d'amitić, & me fit l'hone. neur de me donner un

[ocr errors]

apartement sous sa chambre, d'où je découvrois le Serrail du Grand-Seigneur, dont la situation & la beauté des lieux circonyoisins me charmoient.

Il s'informa d'abord de la santé du Roi, & rien ne me serra plus le coeur,que les larmes qu'il répandic sur la perte irreparable que nous venions de fair re. Comme j'éçois sorti d'Espagne, & qu'étant débarqué à Galaca , je montai, sans perdre tems

{ 1

à Pera, au Palais de France; il me demanda aussi comment se portoient le Roi, la Reine , le Prince des Asturies, & en quel état écoient les affaires; je lui en fis un détail af sez exact.

Il me présenta ensuite à M. le General Poniacoski , & le lendemain Faber de Bizi l'aîné, homme de merite, me conduifit de fa part au Ministre de Suede à la porte. Que venez-vous Faire en ce pais -ci, me

dit-il ? Je viens, lui ré. pondis-je, pour avoir l'honneur de voir le bra. ve Lion du Nord : c'est ce fameux Conquerant, dont la réputation fait fanc de bruit dans le monde, qui m'y attire.

Je restai quelques jours à Constantinople, pour voir cette grande Ville si fameuse entre toutes les nations. Sa belle & avancageufe fituation, qui se présente dans un bois comme en forme d'am. phitheatro, me rayît dan

« AnteriorContinuar »