Imágenes de páginas
PDF
EPUB

SERTORIO amour pour l'étude. La Poëfie faiORSATO. foit de tems en tems fon amufement; pendant que fa principale occupation étoit la recherche des Antiquitez & des Infcriptions anciennes. Le defir d'en trouver, qui ne fuffent point encore connues lui fit entreprendre plufieurs voyages en differens endroits de l'Italie, & on voit par fes Ouvrages qu'il fçavoit mettre à profit ce qui lui tomboit fous la main.

Il étoit déja affez avancé en âge, lorfqu'il fut nommé pour enfeigner la Phyfique (4) dans l'Univerfité de Padoue, & il remplit parfaitement dans ce pofte les efperances qu'on avoit conçues de lui.

·

En 1678. ayant été prefenter au Doge & au Senat de Venife une Hiftoire de Padoue qu'il leur avoit - dediée, il leur fit un long difcours pendant lequel il lui furvint un befoin qu'il fut obligé de retenir, (b) ce qui lui caufa une maladie dont il mourut peu de tems après, le troi

(a) Profeffor delle Meteore.
[6] Costretto a trattenere l'Orina.

[ocr errors]

fiéme Juillet de la même année, SERTORIO âgé de 61. ans.

ORSATO.

Catalogue de fes Ouvrages.
1. Sertum Philofophicum ex variis
fcientia naturalis floribus confertum.
Patavii 1635. in-4°.

2. Monumenta Patavina, collecta,
digefta, explicata fuifque iconibus ex-
preffa. Patavii 1652. in-fol.

3. L'Afino, Poema Eroïcomico d'Iroldo Crotta (c'est-à-dire de Charles Dottori) con le Annotationi del fign. Sertorio Orfato, &c. In Venetia 1652. in-12.

4. Le Grandelle di S. Antonio di Padona, offervate nel trasporto della Jua pretiofa reliquia, data da quefta Citta al feren. Principe di Venetia. In Padoua 1653. in-4°. Cet Ouvrage eft un fruit de fa devotion pour S. Antoine de Padoue.

5. Poësie geniali. In Padoua 1657.

in-12.

6. Cronologia de' Reggimenti di Padoua, da quando vi fa introdotta la Pretura, fino al giorno d'oggi. In Padoua 1666. in-4°.

7. J. Marmi eruditi, o vero Lettere fopra alcune antiche Infcrizioni.

SERTORIO In Padouà 1669. in quarto. ORSATO. 8. De Notis Romanorum Commentarius. Patavii 1672. in-fol. It. dans le onzième vol. du Tréfor des Antiq. Romaines de Gravius. 1699. in-fol. It. Paris 1724. in-12. It. en abregé à la fin du Livre intitulé: Marmora Oxonienfia. Oxonii 1676. in-fol. Ouvrage très-utile & fort eftimé, mais

rare.

[ocr errors]

9. Prima parte dell' Iftoria di Padoua, dalla fondazione di quella citta Sino l'anno 1173. In Padoua 1678. in-fol.

10. Marmi eruditi, o vero Letere fopra alcune antiche Infcrizioni, colle annotazioni del P. D. Gian-Antonio Orfato, Monaco Benedittino, nipote dell' Autore. In Padoua 1719. in-4°. C'eft la feconde partie de l'Ouvrage marqué au N°. 7.

11. On a encore quelques-uns de fes Difcours tant Latins qu'Italiens, & quelques-unes de fes Poëfies, qui ont été imprimées en differens tems.

V. fon éloge. Journ. de Venife, to. 33. part. 1. p. 202. & Leti Italia Regnante, to. 3. P. 245.

[ocr errors]

1

"

-3

GEORGE ABRAHAM
MERKLIN US.

G. A.

G

Eorge Abraham Merklinus naquit l'an 1644. à Veiffembourg MERKLIville Imperiale du Cercle de Fran- NUS. conie fur la riviere de Rednitz, de George Abraham Merklinus, Medecin, & d'Hele Schneider.

Il commença fes premieres études dans fa Patrie, & alla enfuite les continuer à Nuremberg, d'où il paffa à Wittemberg, où il fit fa Philofophie & étudia en Mede

cine.

Après deux années de fejour en cette derniere Ville, il alla à Herfzbrugk voir fon pere, qui s'y étoit établi, & demeura avec lui tout l'hyver. Au mois de Mai de l'année fuivante 1665. il retourna continuer fes études de Medecine d'abord à Altdorf & enfuite à Pa

doue.

Ses études finies, il fe fit recevoir Docteur en Medecine à Altdorf en 1670. & peu de tems après

G. A. il fut admis dans le Corps des MeMERKLI-decins de Nuremberg, où fon pere demeuroit alors, & étoit Medecin de la Maifon Teutonique.

Il fe maria en 1672. & époufa Efther Julienne, fille de Charles Nuzelius de Sundersbuhl, Senateur du Nuremberg, dont il eut Jean Abraham Merklinus, né le 9. Juillet 1674. qui a été comme lui Medecin, & deux autres enfans morts fort jeu

nes.

NUS.

Ayant perdu fa femme en 1682. il fe remaria l'année fuivante à Marie Rofino Harfdoffer, dont il a eu quatre enfans, trois garçons & une fille.

Son pere étant mort en 1684. il fut fait à fa place Medecin de la Maifon Teutonique de Nuremberg, & enfuite Medecin des Grands-Maîtres de l'Ordre Teutonique.

Il avoit été admis en 1676. dans l'Academie des Curieux de la Nature, & on voit dans fes Ephemerides plufieurs obfervations de fa fa

çon.

Il mourut le 19. Avril 1702. âgé de 58. ans.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »