Imágenes de páginas
PDF
EPUB

CH. VII. ment; il vous recevra, & il vous guérira (p).

s' II.

IV. Croyons donc que nous honorons Dieu par notre confiance, & que nous le deshonorons. par nos défiances. C'eft lui-même qui nous l'a dit en termes exprès; & il faut douter de tout, fi nous doutons d'une vérité fi folemnellement atteftée. Il fçait mieux que nous ce qui l'honore ou ce qui le deshonore. Croyons- le fur fa parole; & que ce fentiment refle toujours dans notre cœur, & qu'il foit la regle de toute notre conduite. Failons ufage de cette vérité, non, comme tant d'autres, un ufage de quelques jours durant lesquels on les voit pleins de courage & d'efpérance, après quoi on les voit retomber dans leur défiance & leur timidité ordinaire; mais un ufage conflant & uniforme. Ne donnons pas dans les piéges du tentateur, qui fous prétexe d'humilité voudroit fouvent nous perfuader qu'il n'appartient pas à des ames

(p) Projice te in eum, noli metuere, non fe fubtrahet ut cadas: projice te fecurus excipiet & fanabit.te, L. 8. Confess, c. 1 1.

auffi pauvres, auffi deftituées de CH. VII,
vertus & de mérites que nous le §. II.
fommes, de nourrir dans notre
cœur une fi grande confiance en
Jefus-Chrift; que ce feroit en quel-
que façon faire injure à fa fainteté
infinie, & à fa juftice, que de nous
adreffer à lui avec tant de confian-
ce, & que nous l'honorerons da-
vantage par nos craintes, notre
timidité & nos défiances. Tout ce-
la n'eft qu'illufion, fauffe humilité,
&'un orgueil véritable, comme on P. 176.
l'a déja montré. Encore un coup CH. VI.
Dieu fçait mieux que nous ce qui §. IV.
l'honore véritablement & ce qui
le deshonore; tenons-nous- en à ce
qu'il nous a déclaré. L'humilité vé-
ritable est toujours fimple, ne rai->
fonne & ne rafine point tant; elle
écoute ce que Dieu lui dit, elle lui
obéit fans réfiftance; & plus elle
eft profonde, plus elle eft remplie
de confiance.

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

§. III.

Le fentiment de notre indignité releve encore le prix de notre efpérance.

I.

E fentiment de notre pauvreté & de notre indignité ne diminue point, mais releve au contraire le prix de notre espérance. Moins Dieu trouve de difpofition en nous, plus il lui revient de gloire c'eft la grandeur & la gloire de Dieu de ne trouver dans l'homme d'autre fondement de fa miféricorde que la mifere de l'hom

me.

11. O que le Prophéte étoit bien inftruit de ces vérités? Par tout nous voyons qu'il fe fait un mérite de l'aveu & du fentiment de la pauvreté & de fes miferes, pour s'adreffer à Dieu avec confiance. Délivrez-moi, Seigneur, parce que je fuis pauvre & dans l'indigence (q); pour moi, je fuis pauvre & dans l'indigence, le Seigneur prend foin de moi:

(9) Libera me, quia egenus, & pauper ego fum. Pf. 108. 21.

'Mon Dieu ne tardez point davantage CH. VII (r). Et c'est ce qu'il ne fe laffe 1, III, point de répeter dans fes Pleaumes: Que les pauvres voient ceci, & qu'ils fe réjouiffent, parce que le Seigneur a exaucé les pauvres (1) ; il aura compaffion de celui qui eft pauvre 5 dans l'indigence, 5 il fauvera les ames des pauvres (t). Imitons ce Prophé te, adreffons-nous à Dieu dans l'humble fentiment de nos miferes, invoquons - le avec confiance dans le tems de l'affliction; & nous l'honorerons. Invoquez-moi dans le jour de l'affliction, je vous dém livrerai vous m'honorerex (u). Ne nous laffons point d'admirer la bonté ineffable de Dieu, qui nous invite en mille manieres, & nous preffe d'efpérer en lui, & de l'invoquer dans tous nos be

(r) Ego autem mendicus fum & pauper Dominus follicitus eft mei Deus meus ne tardaveris. Pj. 39. 18.

....

(f) Videant pauperes, & latentur.... quoniam exaudivit pauperes Dominus. Pf. 68.37.

(*) Parcet pauperi & inopi: & animas pauperum falvas faciet Pf. 71, 13.

(") Invoca me in die tribularionis : quate, & honorificabis me, PS, 49. 16.

§. IV.

foins, & qui veut bien nous en C. VII. faire un mérite, & y attacher fa gloire, comme s'il y avoit quelque interêt: le moyen de refifter à des invitations fi preffantes & fi touchantes! Allez donc à lui ? car le Seigneur vous attend pour vous faire miféricorde, parce qu'il fera fa gloire de vous pardonner; il vous fera certainement mifericorde. Heureux donc tous ceux qui l'attendent 5 qui efperent en lui (x)!

§. IV.

On confirme par des exemples tout ce que l'on a dit dans ce Chapitre.

1. Rblement combien l'efpé

montre plus fenfi

rance eft par elle-même agréable à Dieu, & qu'elle peut tout obtenir de fa bonté, que les exemples que nous présente l'Evangile.

(x) Propterea expectat Dominus ut miTereatur veftri : & ideo exaltabitur parcens vobis: quia Deus judicii Dominus: beati omnes qui expectant eum. ... Miserans mirebitur tui, fai, 30, 18, 19,

Quel

« AnteriorContinuar »