Imágenes de páginas
PDF
EPUB

allé à Florence pour y paffer fes va- R. TITI cances, il у tomba malade, & y mourut en 1609. âgé de 58. ans, laiffant de Marie Mancini fa femme un grand nombre d'enfans, tous en bas âge.

Il avoit amaffé une riche Biblio theque, que fa veuve fut obligée de vendre pour établir fes enfans, dont la plûpart prirent le parti de la Religion.

Catalogue de fes Ouvrages.

I. Ad Antonium Meliorium, Car minum liber primus. Pierre Gherardi compatriote de Titi, ayant publié quelques-unes de fes Poëfies Latines, fous ce titre Petri Gherardi Burgenfis Carminum libri duo. Florentia 1571. in-8°. il y joignit celles de Titi, dans le deffeln de faire connoître fon merite & de lui procurer de l'emploi.

cem,

2. Locorum Controverforum libri dein quibus plurimi veterum Scriptorum loci conferuntur, explicantur & emendantur multò aliter, quam hactenùs à quopiam factum fit. Ad Francifcum Mugghionium. Florentia 1583. in-4°. Cet Ouvrage fit beaucoup

R. TITI. d'honneur à Titi, non - feulement dans toute l'Italie, mais encore dans les Pays Etrangers. Il trouva cependant un Critique dans la perfonne de Jufte-Jofeph Scaliger qui attaqua l'Auteur en ennemi, & d'une maniere fi violente, qu'il n'osa pas mettre fon nom à fon Livre, mais le publia fous un nom étranger. Il eft intitulé: Tuonis Villiomari Aremorici in Locos Controverfos Roberti Titii Animadverfionum Liber. Parif. 1586. in-8°. Les amis de Titi vouloient lui perfuader. de répon→ dre à Scaliger d'un stile conforme à fa Critique; mais perfuadé que ce ftile ne convient point à un họnnête homme & à un vrai fçavant, il oublia toutes les injures dont fon Livre étoit rempli, & fe borna à répondre à fa Critique; c'eft ce qu'il fit dans l'Ouvrage fuivant.

3. Pro fuis Locis controverfis Affertio adverfus Yvonem quemdam Villiomarum Italici nominis Calumniatorem. Florentia 1589. in-4°.

4. Nereus, in Nuptias fereniff. Ferdinandi Medices, & Chriftina Lotha ringia Carmen. Florentia 1589, in-4

5. M. Aurelii Olympii Nemefiani R. TITL Cartaginienfis, &T. Calphurnii Siculi Bucolica, nuper à fitu & fquallore vindicata, novifque Commentariis expofita, opera ac ftudio Roberti Titii. Florentia 1590.in-4°. On trouve à la fin de ces Commentaires une Lettre Latine d'Ugolino Martelli, Evêque de Glandeve en Provence, par laquelle il remercie Titi de cet Ouvrage qu'il lui avoit envoyé, & lui fournit quelques remarques fur les Poëtes qu'il con

tient.

6. Brevi Annotazioni sopra le Api del Rucellai. Ces Remarques ont été imprimées pour la premiere fois à Florence l'an 1590. in-8°. avec La Coltivazione di Luigi Alamanni è le Api di Giovanni Rucellai. Elles l'ont été de nouveau dans la nouvelle édition de ces Poëfies faite à Florence en 1718. in-4°.

7. In duodecim Libros Syriados Petri Angelii Scholia. Ces notes fe trouvent à la fuite du Poëme de Pierre Angeli de Barga, intitulé : Syrias, hoc eft, expeditio illa celeberuma Chriftianorum principum, qua

R. TITI. Hierofolyma ductu Goffredi Bulionis,

Lotharingia Ducis, à Turcarum tyran-
nide liberata eft. Florentia 1591.
in-4°.

8. In Georgica Virgilii Pralectiones
quatuor. Bononia 1597. in-4°.

9. Oratio Bononia habita, cum is primùm litteras humaniores in nobilif fimo illo Gymnafio interpretari cœpiffet. Bononia 1597. in-4°.

10. In Clementem VIII. P. M. Oratio & Carmen. Bononia 1 598. in-4°.

it. Ad Ill. & Rev. Cynthium Aldobrandinum, Sacro Sancta Romana Ecclefia Cardinalem Carmen. Ibid. 1598. in-4°.

12. Ad Cafaris Commentarios de Bello Gallico Pralectiones quatuor. Ib. 1598. in-4°.

13. Pralectiones quatuor ad Catulli Galliambum five Carmen LXIV. Benonie 1599. in-4°. Cet Ouvrage a été auffi inferé dans les éditions de ce Poëte, qui ont été faites à Paris par les foins de Frederic Morel en 1604. 1608. & 1615. in-fol. & enfuite dans celle que Jean-George Gravius a donnée à Utrecht en

"

[ocr errors][ocr errors]

1680. in-8°. cum notis variorum. 14. Oratio Pifis habita in Exordio ftudiorum hujus anni 1607. Florentia 1607. in-4°. Le fujet de ce Difcours eft l'utilité que l'on retire des Univerfitez. Une chofe fort loüable dans l'Auteur, c'est que malgré toutes les injures que Scaliger lui avoit dites, il ne laiffe pas d'y faire fon éloge, avec celui de plufieurs autres fçavans hommes.

15. Egloga ad Hieronymum Guicciardinum. Cette Piece eft jointe au Difcours précedent.

16. Apologia pro Petronio Arbitro. Helenopoli 1610. in-8°.

17. In facram Deipara imaginem fancti Luca manu pi&am Carmen. Inferé dans un Recueil intitulé: Diverforum Poëtarum Carmina Latina, Italica,Graca in facram Deipara Virginis imaginem S. Luca manu pictam qua in monte Guardia, Bononia adjacente, affervatur. Bononia 1601. in-8°.

18. Rime. Ses Poëfies fe trouvent éparfes de côté & d'autre. Il y a quatre Sonnets de fa façon à la loüange de Nicolas Lorenzini, qui Tome XIII.

с

R. TITI

« AnteriorContinuar »