Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Moham

se sauver à Bagdad, Zeïn-eddin-aly-koutchouk Lieutenant de Cothbeddin-maudoud roi de Moussoul l'arrêta & le fit Ap:ès J C. enfermer dans le château de Moussoul. Mohammed ne med. pardonna point au Khalif d'avoir pris la défense de Soli- Sandgiar. man - schah. Aussi - tôt que son autorité eut été affermie dans Hamadan , il rassembla ses troupes & marcha vers Bagdad. Le Khalif avoit fait ravager tous les pays par où il devoit passer, & détruire les maisons qui étoient dans les environs de cette ville. Mohammed fit jetter (a) un pont sur le Tigre , fit passer une partie de son armée sur la rive orientale , pendant que Zeïn-eddin-aly-koutchouq qui l'accompagnoit avec les troupes de Moussoul resta du côté de l'occident. Il y eut plusieurs combats entre les troupes du Khalif & celles du Sulthan. Mais ce dernier ayant appris que son frere Malek-schah avec l’Atabek Il-dighiz roi d'Arran & Arsan-schah (6) venoient d'entrer dans Ha- L'an 1157; madan, qu'ils avoient pillé cette ville & emmené les femmes de tous ses Emirs , il leva aussi-tôt le siége de Bagdad pour aller au secours de sa capitale. Les troupes du Khalif le poursuivirent dans sa retraite & pillerent toute son arriere-garde. Le dessein du Sulthan étoit de revenir deyant cette ville aussi-tôt qu'il auroit appaisé ces troubles.

Le Sulthan Sandgiar "étoit toujours retenu prisonnier chez les Uzes, pendant que la Sulthane Tarkhan-khatoun Dherbelot. son épouse gouvernoit ses Etats. La mort de cette Princesse Aboulfedha qui arriva alors (c) lui fit chercher de nouveaux moyens pour s'échapper d'entre les mains des Barbares. L'Émir Elias dispola tout , & fit tenir quelques batteaux sur le Gihon, au bord duquel ce Prince venoit quelquefois chasser. Sandgiar se jetta dans un & se rendit à Termed, d'où il passa (d) en diligence à Merou sa capitale. Mais à peine y fut-il arrivé qu'il tomba malade d'une colique & mourut âgé d'environ soixante - treize ans. Ses grandes conquêtes lui avoient fait donner par les peuples le nom de second

[ocr errors]

(a) Dans le mois Droulhedgeh de l'an 551 & il y relta jusqu'au 24 de Rabielpoual de l'an

52. (b) Fils de Thogrul, fils du Sulthan

Mohammed, fils de Malek schah.

(c) l'an 5s/ de l'Hegire.

(d) Dans le mois Ramadhan de l'an ssa de J. C. 1156.

Mohammed

Alexandre (a). Ses pricipaux Officiers étoient des Rois. Le Apris J.C. Sulthan de Kharisme nommé Cothb - eddin qui étoit son

grand Echanson , venoit faire auprès de lui les fonctions Sandgiar. de fa charge pendant un an , & y envoyoit l'année sui

vante son fils Atsiz, qui fut depuis Sulihan. Les libéralités de Sandgiar répondoient à cette magnificence , & il étoit le maître de tout l'Empire des Musulmans ; mais il ne fut pas plûtôt mort qu'on cessa de faire la priere puque en son nom dans Bagdad. Dans les provinces plus orientales telles que le Khorasan ,où il étoit adoré des

peuples, on continua au contraire de la faire pendant un an après la mort. Il laissa son Empire à son neveu Mahmoud fils de fa fæur, qui avoit épousé Mohammed fils de Bo

gra, Khan des Turcs. Mahm ud s'empara du Khorasan, Mahımoud. Nlais il n'hérita pas de la puissance de Sandgiar.

La mort de ce Sulthan acheva de ruiner la famille des · Seljoucides de Perse : les Princes qui restoient se firent

la guerre les uns aux autres, & ne furent plus respectés I'an 11;8. de tous les Rois voisins qui avoient été les vassaux des Aboulfedha Sulthans précédens. Malek-schah qui vouloit enlever l’EmAboulfa

pire de l'Eraque Persique à Mohammed, (b) étoit à la tête redge d'une armée , & parcouroit les provinces. Il venoit de

piller Com & Caschan. Mohammed en levant le siége de Bagdad, étoit tombé malade : ne pouvant alors marcher contre lui , pour arrêter tous ces désordres , il lui promit de le nommer lon successeur; mais Malek-schah qui ne vouloit point attendre fi long-tems à regner rejetta cette proposition & alla s'emparer du Khouzistan , qu’un Iurkoman nommé Schamlah lui avoit enlevé (c) quelque tems auparavant. La mort (d) de Mohammed qui arriva alors ne rétablit pas la paix. Il étoit âgé de trente-deux ans,ilavcit de grandes qualités que les troubles de sa famille ne laisserent qu'entrevoir. Il quitta la vie avec beaucoup de regret. Avant que de mourir , il voulut voir encore ses

Novziri.

berbelot.

L'an 1159.

(a) Il étoit né dans le mois Redgeb de
l'an 479 de l'Hegire de J. 1086.

(6) L'an '953 de l'Hegire.
(c) L'an 550.

sso

(d) 'u mois de Dzoulhedgeh de l'an 554 de l'Hegire, il étoit né dans le mos Rabi-el-akher de l'an 522.

.

[ocr errors]

armées, la Cour & ses thrésors , & c'est après les avoir

Après J.C considérés qu'il dit ces paroles :» Comment est-il possible moham

qu'une puissance aufli grande que la mienne ne soit pas med. capable de rendre le poids de mon mal plus leger d'un Mahmoud. seul grain , ni de prolonger ma vie d'un seul moment! Malheureux celui qui rassemble toutes ces choses pérife fables, & qui ne s'attache point à celui en quitoutes cho» ses se trouvent !

Mohammed laissoit un fils en bas âge , auquel il prévoyoit que les armées ne voudroient point obéir. Il le remit entre les mains d'Acsancar-el-ahmed-ili

pour

le faire conduire dans son pays de Maraga. Tous les autres Emirs se partagerent en différentes factions : les uns s'attacherent à Malek schah son frere, d'autres , & ceux-ci étoient en plus grand nombre, à son oncle Soliman-schah , qui étoit retenu prisonnier à Moussoul, & quelques-uns à Arslan fils de Thogrul , qu'Ildighiz soutenoit. Malek - schah (a) l'an 16o.

1160 alla s'emparer d'Ispahan pendant que les Emirs du parti Benelathir . de Soliman-schah envoyerent chercher ce Prince à Moufsoul. Cothbeddin-maudoud qui y regnoit alors le combla Solimande présens & le renvoya à Hamadan avec une armée , Aboulfedha dont il donna le commandement à Zeïneddin - aly-kou- D'Herbelor. tchouk. Ce Prince entra dans Hamadan & fut proclamé Sulthan. Mais il se laissa dominer par la milice. Il n'étoit accompagné que de baladins, au milieu desquels il passoit tout son tems à boire du vin. On remarque comme une chose singuliere, qu'il ofa en boire un jour du mois Ramadhan qui eft le jeune des Musulmans. Il n'avoit aucune attention pour les Emirs , & les troupes qui négligerent de se présenter à la porte de son palais suivant Pusage ordinaire, furent au désespoir d'avoir un pareil Sulthan. Toutes les affaires de l'Empire étoient entre les mains de l'Emir Scher eddin-kardbazon, un des plus anciens serviteurs des Seljoucides , & qui par sa conduite fage & éclairée soutenoit encore le pouvoir chancelant de cette famille. Mais à la fin, il ne put supporter l'affront

Dherbelot.

(A) L'an 555 de l'Hegire,

Solimanschah. Mahmo

[ocr errors]

Arlan[chah,

que le Sulthan lui fit essuyer. Soliman - schah étoit sorci Après J.C. d'Hamadan

pour

aller se divertir dans un de ses palais. l’Emir le vint trouver & lui fit quelques reproches sur cette conduite. Le Sulthan ne répondit qu'en ordonnant à ses baladins de se moquer de Scherfeddin , & de faire devant lui plusieurs actions indécentes. Scherfeddin pour s'en venger fit faire quelque tems après un grand feftin auquel il invita le Sulthan. Ausli-tôt que ce Prince se fut enivré, on le conduisit dans une prison où l’Emir le fit étrangler (a). Le Sulthan Malek - schah fut empoisonné à

Ispahan dans le même tems. Aboulfedha

Aufli-tôt

que

le bruit de la mort de Soliman-schah se D'Herbelot fut répandu , Ildighiz avec une armée de plus de vingt

mille hommes mena avec lui vers Hamadan, Arslan-schah (6). Scherfeddin alla au-devant de lui, le conduisit au palais où il fut placé sur le thrône. Ensuite on envoya à Bagdad l'ordre d'y faire faire la priere publique en son nom ; mais comme on n'y redoutoit plus la puissance des Seljoucides, le Khalif Moftandged refusa d'obéïr. Kimaz (c) Gouverneur d'Ispahan & Enbanedge Gouverneur de Rei, ne voulurent pas non plus reconnoitre son autorité, se révolterent & donnerent le titre de Sulthan à un de ses cousins nommé Mohammed-seldgiouk-schah. Ils s'avancerent vers Hamadan avec une grosle armée ; mais Arslan-schah étant allé au-devant d'eux jusqu'à Casyin, il les défit aux environs de cette ville, le nouveau Sulthan fut tué & les deux rebelles furent contraints de se sauver à Rei , où ne se

croyant point en sûreté ils passerent jusques dans le Mazanderan. Cette guerre ne fut pas plutôt terminée qu’Arslan-schah fut obligé d'aller au secours de ses Provinces du nord. Le Prince des Abkhaz qui étoit Chrétien , & dont les Etats étoient situés entre la Géorgie & la Circaf

Dherbelot.

(a) Dans le mois Rabi-el-akher de l'an mencement de son regne, mais n'ayant $48, d'autres disent qu'il le fit e.npui- pour garant que d'Herbelot qui n'en donsonner.

ne pas une date précise, je n'ai pû la (b Il prit le titre d': boul modhaffer

marquer ici. Les Arabes disent

peu Zein eddin.

chose du reste de l'histoire des Seljou(c Cet événement & l'irruption des cides. Abkhaz qui suit ont dû arriver au com.

de Mahmoud.

[ocr errors]

fie entra dans l'Adherbidgiane , & ravagea tout ce pays juf-
qu'aux portes de Casvin , après s'être emparé du fort châ- Après J. C.
teau de Cak. Arslan batrit les Abkhaz auprès de cette for- schah.
teresse, la reprit & contraignit ces peuples à s'en retour-
ner dans leur pays.

C'est ainsi qu'Arslan rétablissoit un peu la puissance des
Seljoucides dans l’Eraque Persique, pendant qu'elle s'é-

Aboulfedha
teignoit toute entiére dans le Khorasan. Mahmoud qui
avoit succédé à Sandgiar dans cette Province n'avoit

que
le titre de Sulthan , il étoit sans autorité, & ne pouvoit re-
primer l'insolence des principaux de Nisabour , qui s'étant
fait chefs de voleurs portoient le ravage dans tous les en-
virons. Un Emir de la Cour nommé Mouiad Aibeh (a)
avec quelques troupes alla attaquer Nisabour qu'il détrui-
sit , & avec elle une nombreuse bibliothéque , ainsi qu'un
fameux château qu'Abdallah de la Dynastie des. Thaheri-
tes avoit fait construire du tems du Khalif Mamoun ,
&
que

le Sulthan avoit fait ensuite rétablir. Aibeh en
fit reparer les murailles & y demeura avec les habitans
de Nisabour. Dans la suite il s'empara de Komos (b).
Alors le Sulthan Arslan-schah lui envoya une robe d'hon-
neur & des présens, & Aibeh fit faire en son propre nom
la priere publique, ce qui étoit une revolte contre Mah-
moud dont l'histoire ne parle plus. Aibeh (c) s'empara

L'an. 1162. encore de Herat , & quelque - tems après s'étant déclaré en faveur de Sulthan - schah qui étoit en guerre avec Tagasch au sujet de l'Empire du Kharisme , il fut tué par ce dernier. Son fils Toghan - schah lui succéda ; mais il ne tarda pas à être soumis par les Sulthans de Kharisme. A l'égard d'Arslan-schah , après la guerre des Abkhaz

L'an 1163 (d), il se transporta à Ispahan , où il reçut le serment de D'Herbelor. fidélité de l’Atabek Zenghi le Salgourien qui en étoit le Gouverneur, il le confirma dans ce gouvernement , dont il étendit lesbornes jusqu'à la province de Fars. Enbanedge qui s'étoit retiré dans le Mazanderan, après avoir obtenu

!

ر

(a) L'an s 6 de l'Hegire, .
(6) L'an 558 de l'Hegire.

(c 'an o de l'Hegire & de J. C. 1164.
(d) L'an s59 de l'Hegire.

« AnteriorContinuar »